Recherche

Elizabeth Haynes

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Agatha Christie

Grande reine du crime, Agatha Christie n'a pas créé un personnage culte, mais deux : Miss Marple et Hercule Poirot, deux détectives qui ne reculent devant aucun mystère. Née Agatha Mary Clarissa Miller en 1890 à Torquay, dans le Devon, en Angleterre, Agatha Christie publiera au cours de sa carrière une soixante de romans et environ 150 nouvelles...

ActuaLitté

Dossier

Les Ensablés : Survivre en littérature

"Les Ensablés, survivre en littérature" est un blog créé en 2010 et depuis intégré pleinement chez Actualitté.com. Chaque semaine, des écrivains ou des amateurs de littérature présentent le roman d'un écrivain français dit "ensablé", autrement "oublié" ou carrément disparu.

ActuaLitté

Dossier

Du stylo à la caméra : 10 ouvrages autour du cinéma

Dans notre civilisation de l’image, le cinéma est roi, et « son encre est la lumière ». À première vue, on mettrait une barrière plus ou moins étanche entre cet art et la littérature. Où sont les grandes descriptions de Stendhal dans ses adaptations cinématographiques ? Où trouver les tableaux inoubliables d’Apocalypse Now chez Flaubert ? Ce serait omettre toutes les fois où les deux arts ont dialogué avec grâce, comme tous ces Hommes de l’écrit qui ont parlé avec force du 7e art.

ActuaLitté

Dossier

La servante écarlate de Margaret Atwood : la dystopie fantastique

Depuis 1985 que ce roman a été publié, l’explosion qu’il a connue avec l’adaptation pour la chaîne Hulu — première diffusion en avril 2017 — c’est devenu l’œuvre incontournable. Et finalement, Margaret Atwood, aux anges, reçoit enfin les lauriers pour cette œuvre majeure.

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Comme ton ombre

2003 : Cathy, jeune femme extravertie, ne pense qu'à sortir et collectionner les amants. Lorsqu'elle rencontre le séduisant Lee, elle est convaincue d'avoir trouvé l'homme parfait. Il est beau, intelligent, attentionné... Pourtant, Cathy ne parvient pas à être parfaitement sereine avec lui. Et lorsqu'elle parle de ses doutes à ses amies, toutes sous le charme, elle ne trouve aucun réconfort. 2007 : Cathy a 28 ans mais en paraît 40. Paranoïaque, elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs et refuse toute relation sociale, ne sortant plus que pour travailler. Toutefois, l'arrivée d'un nouveau voisin, avec qui elle lie connaissance, va l'amener à affronter ses angoisses. C'est alors que l'ombre de Lee réapparaît dans sa vie...

05/2012

ActuaLitté

Policiers

Ecume de sang

Gennie a enfin réalisé son rêve : quitter Londres et un métier stressant de commerciale pour emménager dans le Kent sur la Revenge of the Tide, une péniche qu'elle retape peu à peu. Après une soirée passée sur son bateau avec des voisins et des amis, un peu ivre, elle se laisse bercer par le clapotis de l'eau contre la coque, quand un bruit sourd la sort de sa torpeur. Près du ponton, un corps enveloppé dans une toile remonte à la surface. Ce corps que Gennie reconnaît aussitôt, c'est celui de Caddy qui, comme elle, travaillait chaque soir dans un club de pole dance pour arrondir ses fins de mois. Un « job de nuit » dont Gennie n'a jamais parlé à personne. Les jours passent et les incidents se multiplient : un chat mort devant sa porte, une agression... Terrorisée, Gennie ne sait vers qui se tourner.

05/2013

ActuaLitté

Policiers

Le meurtre de Harriet Monckton

Le 7 novembre 1843, Harriet Monckton, 23 ans, est retrouvée empoisonnée derrière la chapelle qu'elle fréquente à Bromley, dans le Kent. Le chirurgien rapporte qu'elle était enceinte d'environ six mois. En s'appuyant sur le dossier de l'époque, Elizabeth Haynes construit un roman choral : ses collègues professeurs, son futur fiancé, son séducteur, son ancien amant - tous sont suspects. Histoire de luxure, de manipulation et de harcèlement, Le meurtre de Harriet Monckton est une leçon de suspense. Mais c'est aussi et peut-être surtout une histoire vraie, un cold case, triste témoin de la condition d'une jeune et jolie femme dans une société hypocrite et dévorante, à laquelle Elisabeth Haynes apporte une solution brillante et surprenante.

05/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Mes Haines

"La haine est sainte. Elle est l'indignation des coeurs forts et puissants, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la sottise" : c'est par ces mots que Zola, encore inconnu du grand public, se lance dans la critique littéraire et artistique. Mes Haines (1866) rassemble les chroniques de la première campagne de l'auteur en faveur de la modernité esthétique. On y découvre un jeune prodige qui n'a "souci que de vie, de lutte, de fièvre", prompt à s'enflammer lorsqu'il évoque Michelet, Balzac, les Goncourt ou Courbet, mais véhément et irrévérencieux face à Hugo, Barbey d'Aurevilly ou Napoléon III... Dans ces quinze "causeries" rédigées avec une partialité pleinement revendiquée se dessinent les contours des grandes convictions zoliennes, que l'avenir ne démentira pas : sa foi dans l'art du roman, son goût pour les "libres manifestations du génie", son sens du progrès, ses affinités avec les sciences humaines, son amour de la vérité et de la justice. Mes Haines, dix ans avant le scandale de L'Assommoir, éclaire superbement les fondements et les principes du naturalisme.

02/2012

ActuaLitté

Littérature française

Haines postmodernes

Les haines sont rétives au progrès, elles prouvent la fragmentation de l'individu, sont la bannière du moi absolu, toujours autoréférentielles, indices de performance entre gain et perte résiduelle ou marginale, elles n'ont ni raison, ni future : les haines sont décidément postmodernes. Alors, pour aider tout un chacun à dépasser le désenchantement du monde, Gilles Ascaride après " Amours modernes ", aux éditions Folies d'Encre -- élabore une ode aux haines postmodernes : " haïr les poils dans les oreilles ", " les pigeons ", " les rêves ", " les objets " et quelques personnes composent, par l'exemple, ce traité métaphysique, contant par le petit bout de la lorgnette l'éclatement du monde.

03/2013

ActuaLitté

Histoire internationale

Elizabeth II

A l'occasion de l'exceptionnel et historique "jubilé de platine' célébrant en 2022 les 70 ans du règne d'Elizabeth II, Jean des Cars nous conte la vie de la femme la mieux informée du monde, véritable icône des XXe et XXIe siècles. Le maître des cours européennes nous invite dans l'intimité de "The Queen'. Respectée, souvent adulée, Elizabeth II règne sur le temps. Si la souveraine est la femme la plus célèbre du monde, elle reste pourtant largement secrète et méconnue. Depuis 1952, elle a toujours étonné ses contemporains, évoluant avec son époque tout en restant la même afin de préserver la monarchie dont elle est l'héritière et la garante. Elle incarne un univers qui serait impensable sans elle, sans ses inévitables chapeaux, son sourire de rigueur et sa discrète façon de battre la mesure de son pied droit lorsqu'une fanfare défile devant elle. Agée de 95 ans, celle que rien ne predistinait à monter sur le trône connait aujourd'hui le plus long règne de la monarchie britannique. Puisant aux meilleures sources, Jean des Cars nous plonge dans la vie d'Elizabeth II, de son enfance à son accession au trône en passant par tous les petits et grands épisodes, publics et privés, qui ont marqué sa vie : guerre mondiale, mort de son père, rumeurs sur son couple, décès de son mari, vie dissolue de sa soeur, problèmes conjugaux de ses enfants, relation avec son oncle damné, "rebéllion' de son petit-fils Harry, sans oublier sa passion pour ses corgies et ses chevaux... Puisant aux meilleures sources, Jean des Cars nous plonge dans la vie d'Elizabeth II, de son enfance à son accession au trône en passant par tous les petits et grands épisodes, publics et privés, qui ont marqué sa vie : guerre mondiale, mort de son père, rumeurs sur son couple, vie dissolue de sa soeur, problèmes conjugaux de ses enfants, relation avec son oncle damné, sans oublier sa passion pour ses corgies et ses chevaux... Le maître des cours européennesA nous invite dans l'intimité de "The Queen".

03/2022

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté