Recherche

Clement Kalsa

Rédacteurs

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Théâtre

Falaise

A la fin du Moyen-Age, dans un village français, la truie d'un couple de paysans dévore leur enfant. Mais cette truie, au lieu d'être tuée et oubliée, est jugée telle un être humain, vêtue de hauts-de-chausses et exécutée dans un spectacle pénal surréaliste. Ce procès, qui tient autant de la manoeuvre politique que du carnaval antique, est vigoureusement contesté par le prêtre Jean qui s'oppose, au milieu des débats chicaneurs des avocats et des juristes, au Vicomte Rigaud qui voit dans cette affaire le moyen de révolutionner son pouvoir. Confronté à l'étude académique du droit et notamment de la révolution médiévale du droit romano-canonique, Falaise tente de donner un récit à cet événement fondateur de la politique occidentale, pourtant mal connu. Ce que perçoit le Vicomte dans le procès d'une truie meurtrière, c'est la possibilité de régler les conditions aléatoires du vivant par le recours à une technique au sens premier du terme, le droit et ses syllogismes savants. Le Vicomte est la première victime des procédures de domination qu'il importe à Falaise et des fascinations puissantes qu'elles recèlent : comiquement attiré par un savoir qui promet à son pouvoir les décorations froides du juridisme romain et des raisonnements logiques, il se fait l'instrument du Siècle contre les arguments théologiques du prêtre Jean. Le prêtre Jean est une création littéraire dont aucun recueil d'archive ne nous donne d'exemple : il incarne une volonté désespérée de s'opposer à la marche politique du monde, sous l'égide des récits héroïco-scientifiques. Et il perd, car sa méthode est celle des martyrs. Falaise n'est pas une chronique historique : il est une tentative de faire pièce à certains mécanismes inconscients de la brutalité quotidienne. Sa fin est tragique et son ton comique et ridicule, comme il sied en politique.

03/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Clément Marot

Marot, poète de cour, admiré de François Ier, qui savait en vers brillants et drôles obtenir l'argent des princes et la faveur des dames. Marot, le bon vivant, que ses frasques ont conduit en prison et ses imprudences en exil. Cinq cents ans après sa naissance ses coq-à-l'âne nous renvoient encore l'écho de ce rire malicieux du XVIe siècle. Derrière la légende d'amuseur il y a l'homme. Dans les luttes qui déchirèrent la chrétienté de son temps, il opta pour le parti de la contestation. Protégé par Marguerite de Navarre, la soeur du roi, Marot choisit de combattre l'intolérance et lutta pour la liberté de pensée. Du coup, les théologiens de la Sorbonne le traquèrent toute sa vie. En 1542, au sommet de la gloire et des honneurs, il continua à militer pour une spiritualité rénovée : l'"oiseau du ciel", comme il se nommait lui-même, y gagna d'être banni définitivement. Marot léger et goguenard ? Oui par son tour inimitable dans la satire. Mais celui qui se cachait sous cette apparente facilité fut aussi un grand novateur littéraire. Il adapta plusieurs genres poétiques, et notamment l'épigramme. Avant les Odes de Ronsard, sa traduction des Psaumes contient les premiers accents d'un grand lyrisme nouveau dans la langue française.

03/1990

ActuaLitté

Lecture 6-9 ans

Clément aplati

Un beau matin, Clément se retrouve tout aplati par un tableau qui lui est tombé dessus pendant la nuit. Il n'a plus maintenant qu'un centimètre d'épaisseur ! Imagine les avantages : se glisser sous les portes, voler dans les airs tel un cerf-volant... Et quelle économie pour voyager : il suffit de poster Clément dans une enveloppe ! Il y a aussi hélas quelques inconvénients...

03/2018

ActuaLitté

Science-fiction

Kalpa impérial

Une fable, un conte au souffle épique, un roman tissé d'histoires entrelaçant les naissances et les chutes d'un empire, "l'Empire le plus vaste qui ait jamais existé". Kalpa Impérial est un livre universel et visionnaire, écrit par une très grande auteure argentine, injustement méconnue en France. Traduit dans le monde entier, notamment en anglais par Ursula K. Le Guin, ce chef-d'oeuvre inclassable fait songer au cycle de Gormenghast de Mervyn Peake ou aux Villes invisibles d'Italo Calvino.

04/2017

ActuaLitté

Religion

Clément d'Alexandrie

Qui a scellé la rencontre de la philosophie avec l'Evangile ? Qui a lu les leçons de Platon à la lumière de la Croix ? Qui a fondé l'hellénisme chrétien ? Clément d'Alexandrie (t22Q) est celui qui a élevé l'héritage des Grecs au rang de testament naturel, Ce Père de l'Eglise est le premier à avoir établi la compatibilité entre la foi et la raison. Et c'est le portrait d'un véritable missionnaire de l'intelligence, qui n'eut de cesse d'initier les chrétiens à la sagesse antique, qu'il dessine. Ce livre est aussi la fresque culturelle d'un Empire qui, à peine un siècle avant la conversion de Constantin Ier, subit guerre et chaos : crise du culte païen, tyrannie de l'empereur Septime Sévère et persécutions auxquelles Clément échappa. Alors que les racines du Vieux continent sont invoquées par tous, voici un ouvrage salutaire où l'on comprend, enfin, ce que "Europe", "Antiquité" et "chrétienté" veulent dire.

11/2016

ActuaLitté

Religion

Marcel Clément, autobiographie inédite

Ecrivain, journaliste, professeur et conférencier, Marcel Clément a marqué des générations de lecteurs et d'étudiants, aussi bien en France qu'à l'étranger (Canada, Afrique, Espagne, Portugal, Amérique latine). Spécialiste de la doctrine sociale de l'Eglise, grand ami de Marthe Robin, il a bâti, après la Seconde Guerre mondiale, une oeuvre unique en son genre, associant une profonde spiritualité à une fidélité sans faille au magistère romain et à la doctrine catholique, particulièrement dans son interprétation thomiste. A la tête de L'Homme Nouveau de 1962 à 1998, professeur et titulaire de la chaire de morale et de politique à la Faculté libre de philosophie comparée, Marcel Clément a eu une vie extrêmement riche qui reste, sur bien des aspects, peu connue. Pour la première fois, ses souvenirs inédits, complétés par un récit écrit par son frère André Clément, ancien doyen de la Faculté libre de philosophie comparée, lève un coin du voile sur cet itinéraire de chrétien engagé.

03/2017

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté