Recherche

Angst

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Poésie

Angst

Angst traduit avec une précision chirurgicale l'indicible expérience de l'angoisse et restitue l'ambiguïté de ses vertiges qui, dans les silences intérieurs, s'immiscent en chacun.

02/2021

ActuaLitté

Littérature française

Angst

" Voici la scène sans précédent : Ma mère me pose par terre. La pièce se ferme. " Attends-moi. Je reviens tout de suite ". Ma mère sort. La terre se ferme. Je suis dehors. Tout se met à mourir... Ensuite il y a les évènements que tu n'arrives jamais à te raconter à toi. Ils t'ont pourtant traversé le corps de part en part. Mais ils ne t'arrivent jamais. Il s'agirait de ceci : je contemplais dieu la mère, ses yeux d'amour et de paix. Tout d'un coup son visage s'est convulsé, son sourire s'est déchiré, il m'a craché sur la face, dieu lui-même a craché... Tu es de ces êtres qui ont réellement adoré l'Etrange. Celui qu'on ne peut jamais approcher ; sauf à t'éloigner de toi jusqu'à la chambre du non-retour... Avoir perdu la vue, le corps, la croyance ; tu es sauvée. Tu peux attendre la vie suivante sans impatience, sans calculer. Ne prends pas la peine de l'attendre. Si tu l'attends déjà elle est là. Et cette certitude t'inspire une joie légère, une pointe d'angoisse qui t'excite, ce rien de terreur qui fait battre le cœur quand on vient de mourir. Je n'aimais plus, je n'avais plus à aimer personne. C'était l'amour qui aimait ; que j'aime ".

07/1998

ActuaLitté

Littérature française

Langst

"Langst" : la longue angoisse (en allemand angst : peur, angoisse) du langage. "Langst est la langue elle-même dans son déploiement, dans son aptitude à "charrier" tout le réel y compris l'histoire de celui qui s'y désigne et son économie subjective, y compris l'Histoire, dans son développement feuilleté et son économie déterminante. Roman de la langue, travail du Temps, des temps, tempo, musique, l'"envoûtement" de la phrase : emboîtements, superpositions partielles, glissements, connexions, condensations, déplacements". J. -M. Gleize.

10/1984

ActuaLitté

Critique littéraire

Christine Angot, une écriture de l'altérité

Provocatrice, irrévérencieuse, Christine Angot est devenue, notamment depuis la publication de L'Inceste en 1999, une écrivaine incontournable. Retraçant livre après livre les expériences souvent douloureuses de son double de papier, elle place son écriture sous le signe de la transgression, irritant du même fait une bonne partie de la critique française. Francesca Forcolin nous donne à lire dans cet ouvrage la première monographie d'envergure consacrée à celle que l'on a souvent nommée " la reine de l'autofiction ". Très novatrice dans son approche, son analyse s'appuie sur l'exploration de différents mythes : Œdipe, Ulysse ou Antigone sont convoqués pour éclairer le parcours de l'écrivaine. L'étude est complétée par un entretien avec Christine Angot, qui permet d'approfondir le rapport de l'auteure à son oeuvre.

04/2021

ActuaLitté

12 ans et +

Seuls en enfer !

Pélagie s'est faite kidnappée par un homme portant un masque de Mickey. Arturo, un jeune livreur de pizza dans la galère, tente de la retrouver. Quant à Fabrice Angst, il est amnésique et découvre lors de ses séances chez le psy de lourds secrets.

10/2012

ActuaLitté

Policiers

La mort en peinture

A Paris, Delphine peint ses cauchemars. Elle a pour amie Mélanie de Putigny qui lui présente Christian Massac, un séduisant aventurier revenu du Venezuela où il a tué un homme au cours d'une rixe. Dès ce jour, le sort de Mélanie bascule. Massac ouvre une galerie d'art dans laquelle il expose les tableaux de Sophia, sa compagne, et décide d'y produire aussi ceux de Delphine. Sophia accepte mal les attentions artistiques et sentimentales de Massac envers Delphine et Mélanie. Massac, désinvolte, ne fait pas cas de ses états d'âme. Un jour où il venait y choisir des toiles, il est trouvé mort, coiffé d'un pot de peinture, dans l'atelier de Delphine. Au 36 rue du Bastion, le commandant Raimbau et le lieutenant Chabrak mènent l'enquête. Leurs soupçons se portent sur l'une des trois femmes, mais, faute de preuves, le procureur décide de la clore. Raimbau est déterminé à la poursuivre en secret et découvre diverses pistes. D'autres décès vont lui donner raison et lui permettre de relancer officiellement ses investigations. Mais les suspects se multiplient...

02/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté