#Roman francophone

Angst

Hélène Cixous

" Voici la scène sans précédent : Ma mère me pose par terre. La pièce se ferme. " Attends-moi. Je reviens tout de suite ". Ma mère sort. La terre se ferme. Je suis dehors. Tout se met à mourir... Ensuite il y a les évènements que tu n'arrives jamais à te raconter à toi. Ils t'ont pourtant traversé le corps de part en part. Mais ils ne t'arrivent jamais. Il s'agirait de ceci : je contemplais dieu la mère, ses yeux d'amour et de paix. Tout d'un coup son visage s'est convulsé, son sourire s'est déchiré, il m'a craché sur la face, dieu lui-même a craché... Tu es de ces êtres qui ont réellement adoré l'Etrange. Celui qu'on ne peut jamais approcher ; sauf à t'éloigner de toi jusqu'à la chambre du non-retour... Avoir perdu la vue, le corps, la croyance ; tu es sauvée. Tu peux attendre la vie suivante sans impatience, sans calculer. Ne prends pas la peine de l'attendre. Si tu l'attends déjà elle est là. Et cette certitude t'inspire une joie légère, une pointe d'angoisse qui t'excite, ce rien de terreur qui fait battre le cœur quand on vient de mourir. Je n'aimais plus, je n'avais plus à aimer personne. C'était l'amour qui aimait ; que j'aime ".

Par Hélène Cixous
Chez Editions des Femmes

0 Réactions |

Genre

Littérature française

03/07/1998 286 pages 12,75 €
Scannez le code barre 9782721004741
9782721004741
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Angst par Hélène Cixous

Commenter ce livre