Recherche

Adele

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Les histoires d'adele - d ici et d ailleurs

Les Histoires d'Adèle d'ici et d'ailleurs I est un recueil de quatorze nouvelles qui racontent les aventures et les rencontres d'une voyageuse. Elles entraînent le lecteur vers la réalité de mondes très différents, d'hommes et de femmes hanté-e-s par le désir de vivre, des Etats-Unis au Myanmar, en passant par le Mexique, l'Algérie, l'Inde, le Congo, la Syrie et ailleurs.

10/2020

ActuaLitté

Albums

La compagnie des drôles de bêtes ; un dauphin à la maison

Ce matin, le facteur a apporté un dauphin à Olga. Un dauphin? Mais comment s'occuper d'un animal qui vit sous l'eau, qui pèse plusieurs centaines de kilos, et aime la compagnie des planctons ? Merci pour la commande de votre dauphin !Nous espérons que vous serez pleinement satisfait de votre cohabitation avec votre nouvel ami. À cet effet, nous vous prions de bien prendre en considération le livret d'information livré avec votre animal.Bien cordialement, La Compagnie de drôle de bêtes PS: La Compagnie de Drôles de Bêtes décline toute responsabilité si vous veniez à boire la tasse. Une nouvelle collection d'albums 4-6 ans à l'humour mordant et décalé, par deux auteurs de renom: Antoine Dole au texte et Caroline Hüe à l'illustration. • Dans chaque album, un animal sauvage est livré à un enfant chez lui, ce qui donne lieu à des scènes de cohabitation drôles et décalées. Un concept original et plein d'humour, reposant sur le fantasme de beaucoup de petits lecteurs, • Un projet porté par deux grands auteurs: - Antoine Dole, l'auteur de la saga à succès Mortelle Adèle (2 millions d'ex) et d'albums pour enfant (Le monstre du placard existe: 18 000 sorties caisse) • Caroline Hüe, une illustratrice reconnue ayant déjà publié dans la presse jeunesse et chez de nombreux éditeurs tel que Milan (L'histoire de la vie: du big bang jusqu'a toi, 48 000 sorties caisses) Retrouvez la sélection Noël des livres de Bayard Editions

10/2020

ActuaLitté

Albums

La compagnie des drôles de bêtes ; un ours à la maison

Merci pour la commande de votre ours !Nous espérons que vous serez pleinement satisfait de votre cohabitation avec votre nouvel ami. A cet effet, nous vous prions de bien prendre en considération le livret d'information livré avec votre animal.Bien cordialement, La Compagnie de Drôles de Bêtes.P.S: La Compagnie de Drôles de Bêtes décline toute responsabilité si vous veniez à être dévoré. Une nouvelle collection d’albums 4-6 ans à l’humour mordant et décalé, par deux auteurs de renom : Antoine Dole au texte et Caroline Hüe à l’illustration. • Dans chaque album, un animal sauvage est livré à un enfant chez lui, ce qui donne lieu à des scènes de cohabitation drôles et décalées. Un concept original et plein d’humour, reposant sur le fantasme de beaucoup de petits lecteurs! • Un projet porté par deux grands auteurs : - Antoine Dole, l’auteur de la saga à succès Mortelle Adèle (2 millions d’ex) et d’albums pour enfant (Le monstre du placard existe : 18 000 sorties caisse) - Caroline Hüe, une illustratrice reconnue ayant déjà publié dans la presse jeunesse et chez de nombreux éditeurs tel que Milan (L'histoire de la vie : du big bang jusqu'a toi, 48 000 sorties caisses). Retrouvez la sélection Noël des livres de Bayard Editions

10/2020

ActuaLitté

Critiques et essais

La vie ordinaire

" D'où vient ce sentiment d'intranquillité qui nous saisit dans les moments les plus anodins ? Tout allait bien, la journée suivait son cours, et soudain, quelque chose se brise. Quelque chose d'infime, ni de l'angoisse, ni même de l'inquiétude, mais un sentiment doux et tenace, une forme d'intense lassitude qui n'exclut pas le bonheur, ni même l'amour de la vie. Le sursaut d'un homme qui se rappelle qu'il est en vie et qu'il doit, coûte que coûte, continuer. Pas de tristesse, ni de rage. Rien de dramatique. Juste l'intranquillité ordinaire. Difficile de savoir quoi faire de cette expérience, de cet écart qui nous sépare de la vie ordinaire. Comment mettre des mots sur un sentiment aussi fugace que précis ? Pour Pessoa, ce sentiment porte un nom, c'est l'intranquillité. Pour Sartre, c'est la nausée. Pour Montaigne, ce sont les épines domestiques "La vie ordinaire n'a jamais été un objet étude. La regarder bien en face exige un travail d'écriture et de lucidité douloureuse. Et si c'était le prix à payer pour atteindre une sagesse ultime, celle d'une réconciliation avec notre finitude, seule voie d'accès vers une jouissance de l'existence ? "C'est un texte de réflexion sur l'ordinaire : " A rebours des éloges de la vie quotidienne, l'ordinaire est vécu comme un problème. L'insatisfaction du quotidien peut donner envie de changer de vie : déménager, divorcer, modifier mon nom, retoucher mon visage. Mais l'ordinaire, c'est ce qui reste quand on a tout changé. Qui que je sois, où que je sois, quel que soit la personne avec qui je vis, je ne pourrai jamais me soustraire à la répétition des jours et des nuits, et cette dimension la plus ordinaire de mon existence m'est insupportable, au point que toute ma vie est organisée de manière à la fuir, soit en cherchant l'extraordinaire, soit, de manière plus sournoise, en la recouvrant du masque du quotidien. " Le thème de la vie ordinaire a rarement été étudié dans le champ de la philosophie en France et c'est ce qui fait l'intérêt et l'originalité de ce projet qui emprunte la forme du récit pour se déployer.

06/2020

ActuaLitté

Bd jeunesse

Roman Mortelle Adèle : Mortel un jour, Mortel toujours

À la maison, Adèle a créé une nouvelle invention : un détecteur de mortellitude. Enfin un moyen de reconnaître ses semblables, des gens bizarres et mortels à la fois ! Adèle décide de tester son invention à l'école : Geoffroy, Jade, Miranda, Jennyfer... tous ses camarades y passent mais aucun ne fait bouger l'aiguille du détecteur. Adèle va-t-elle trouver quelqu'un d'aussi mortel qu'elle ?

05/2020

ActuaLitté

Non classé

Port-des-vents

" Quand on naît femme, ici, il faut savoir tout faire. Aimer, accoucher, allaiter l'enfant, peiner au ménage, à la lessive, s'activer au plus dur : courbées sur la vase, les mains rougies, peiner au parc des huîtres et des coquillages ; renaître, mourir ici. "
A Port-des-Vents, village-îlot charentais bordé par l'océan, souffle un vent continu, ravageur. Parmi les habitants, une lignée de femmes puissantes, soudées, qui habitent une petite maison de pêcheurs. Les hommes de la famille sont morts. Le rude monde marin et les passions se sont chargés de ces morts-là. Les femmes, elles, rebâtissent sans cesse ce que le vent détruit. Chaque jour elles poussent la lourde brouette pleine d'huîtres. Elles sont les passeuses, se transmettant, immuablement, les gestes de la vie, de la maternité. Autour d'Adèle, l'aïeule, vivent quatre générations de femmes : Adrienne, Marjolaine, Indiana et Elena. Elles sont restées pour toujours à Port-des-Vents, sauf Elena qui s'en est éloignée et qui y revient quand les fruits du verger abondent ; les étés à Port-des-Vents sont splendides. Il y a celle, enfin, par qui tout est arrivé : Adrienne. " Tout est de la faute de la belle Adrienne. " Car à Port-des-Vents, les passions sont dévastatrices...

05/2017

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté