Recherche

Marges

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

En marge des marées. Récits

Les quatre récits rassemblés dans ce volume furent écrits entre 1910 et 1914. Chez Conrad la distinction entre court roman et longue nouvelle n'a jamais été tranchée. On le voit dans ce recueil publié en 1915 sous un titre volontairement énigmatique. «Le Planteur de Malata» et «A cause des dollars» appartiennent, comme Lord Jim et Victoire, au monde de l'exotisme indonésien. Le premier texte concerne l'impossibilité d'une relation amoureuse entre deux êtres romantiques et passionnés ; le second présente le déroulement inexorable d'une tragédie sordide ; l'un et l'autre soulignent la cruelle ironie du destin. «L'Associé» montre comment la bassesse des intérêts commerciaux peut briser le plus noble des marins. Quant à «L'Auberge des deux sorcières», on y trouve une plongée dans l'époque et le décor des guerres napoléoniennes, sujet de plus en plus cher à Conrad. Par leur diversité, les quatre nouvelles constituent une initiation efficace à la diversité des talents de l'auteur, ainsi qu'à sa vision tourmentée de l'univers.

08/1989

ActuaLitté

Photographie

Marges

Voici près de vingt ans que Patrizia Di Fiore a choisi de devenir photographe. Sa carrière a commencé dans le sud de la France, à Toulouse mais comme beaucoup de représentants de sa génération, Patrizia est de nulle part et de partout à la fois. Née en Italie, elle s’est fixée en France et voyage beaucoup, existence nomade dans un monde global où les médias sont le choeur des drames modernes : guerres, choc des territoires, pain quotidien du malheur… "Les photographies de P Di Fiore génèrent une impression contrariante. Elles nous interrogent sur ce qu’elles ne montrent pas. Le regard qu’elle propose sur ces espaces porte sur les lignes qui les détourent plus ou moins franchement. Il ne s’arrête pas vraiment sur les arêtes d’une construction, neuve, propre, connue, sans architecture. C’est autour qu’il s’attarde, sur les abords des maisons et sur ce qui fait limite. Limite entre espace public et espaces privatifs. Limite entre construit et non construit. Entre usages et occupations. Entre agricole et non agricole. Entre ce à quoi on donne de la valeur et ce à quoi on en donne moins." MR

06/2011

ActuaLitté

Littérature française

Marges

Sans le trait assuré des ornières, sans les lisières dont je me suis servi comme d'une main courante, sans l'éclat des cloches qui rameutent au loin les fidèles, le cri du coq, sans les tessons qui battent la mesure, sans les brins d'herbe et les épis de blé qui habillent la terre, l'odeur du bois qui brûle, sans la grange aux portes entrouvertes, sans les regrets qui exaucent, serais-je demeuré vivant ? Je tremble toutefois de ne jamais parvenir au repos, de ne me satisfaire ni du soleil ni de l'ombre, de ne pouvoir retenir le fugace, je tremble lorsque le chemin disparaît derrière la crête, je tremble de rien, je tremble de tout, je suis sur la bonne voie, errant sur un chemin qui n'a ni commencement ni fin.

09/2015

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Mariés !

Sur le mariage, sur la vie conjugale, sur l'amour et ses désillusions, sur les fortunes et les infortunes des couples, voici l'œuvre la plus fameuse de Strindberg : trente récits et nouvelles publiés entre 1884 et 1886 critiquant violemment les institutions - le mariage, la religion - mais aussi l'émancipation de la femme qui connaît de nettes avancées dans cette Europe du XXe siècle. Ce livre sulfureux - alternance de textes profondément misogynes et d'autres plus tendres, de récits désespérés et d'autres pleins d'une allégresse féroce - valut une assignation devant les tribunaux à son auteur qui ne regrettait rien : "C'est ce que j'ai écrit de plus terrible, mais aussi de plus beau, de plus drôle et de plus salaud !"

10/2006

ActuaLitté

Poésie

Les marges du rêve

Au fil des années, le rêve prend de plus en plus de place dans la poésie de Lo Chih-dieng. Nombre de poèmes, et de titres, le montrent à l'évidence, comme si parvenait au jour l'un des moteurs essentiels de sa création. Lo Chih-cheng, cependant, ne construit pas un monde délibérément onirique qui constituerait une échappatoire à la réalité. Le rêve, pour lui, peut être un facteur de beauté, en tant qu'élément constitutif de toute poursuite de l'idéal. Mais il est surtout une dé pour pénétrer plus avant dans le monde réel. Soit comme un miroir qui ramène des potentialités oubliées ou négligées, soit comme un levier qui révèle des possibilités inconnues de l'esprit. Comme pour le chamane ou le sorcier qui entre en transe, le monde du rêve est plus réel dans la mesure où il ouvre les possibilités de l'imagination, donne à celle-ci toute liberté et tout pouvoir. Là se révèle une vie qui déborde de notre conscience ordinaire, une réalité qui est indépendante de notre lucidité commune.

01/2020

ActuaLitté

Sciences politiques

La démocratie aux marges

Résumons en quelques mots la vulgate, hyperdominante, à laquelle David Graeber s'en prend dans ce livre avec allégresse : la démocratie est une invention occidentale, due aux Grecs de l'Antiquité, puis ravivée aux XVIIE et XVIIIe siècles en Europe et aux Etats-Unis, qui en sont à la fois le berceau et la terre d'accueil par excellence. Non, ce n'est pas la "culture occidentale" qui a fait apparaître et prospérer la démocratie. Bien plus : si l'on entend le mot "culture" au sens anthropologique, il apparaît que la culture occidentale est introuvable. Et si l'on entend par ce mot la culture des lettrés, alors il n'est pas difficile de vérifier que ces derniers, en Occident comme en Orient, se sont constamment opposés à la démocratie. Celle-ci, défend Graeber, ne naît et ne vit en réalité que dans les marges des systèmes de pouvoir : elle est indissociable de l'anarchie. Une réflexion puissante, qui invite à mettre en question de façon radicale nos systèmes politiques contemporains et leur histoire.

09/2018

ActuaLitté

Policiers

La cité des marges

Brooklyn, années 1990. Donnie Parascandolo, flic brutal et corrompu, rend des services à un truand local avec deux comparses. Décidé à donner une petite leçon à un joueur minable, il outrepasse quelque peu ses instructions et jette l'homme d'un pont. Malheureusement, le joueur minable ne savait pas nager. Ce qui n'empêchera jamais Donnie de dormir. Il sait bien que dans ce quartier les Italiens règlent leurs affaires entre eux, et que lui n'a rien à craindre de personne. Mais quelques années plus tard, un gamin que Donnie avait tabassé découvre une vérité qu'il n'avait jamais imaginée et prend une décision qui va changer sa vie. Et pas seulement la sienne, tant les destinées des habitants de ce quartier s'entremêlent de toutes les manières possibles.

ActuaLitté

Romans policiers

La cité des marges

Brooklyn, années 1990. Donnie Parascandolo, un flic corrompu, rend des services à un mafieux local. Une nuit, par excès de zèle, il jette un mauvais payeur du haut d'un pont. L'homme se noie, ce qui n'empêchera jamais Donnie de dormir. Il sait bien qu'ici les Italiens règlent leurs affaires entre eux, et qu'il n'a rien à craindre de personne. Mais des années plus tard, l'affaire resurgit quand Mikey, le fils de la victime, rencontre l'ex-femme de Donnie. Ce hasard va changer sa vie, et pas que la sienne, tant les destinées des habitants du quartier s'entremêlent de toutes les manières possibles.

01/2023

ActuaLitté

Philosophie

Marges de la philosophie

"Ample jusqu'à se croire interminable, un discours qui s'est appelé philosophie - le seul sans doute qui n'ait jamais entendu recevoir son nom que de lui-même et n'ait cessé de s'en murmurer de tout près l'initiale - a toujours, y compris la sienne, voulu dire la limite. Dans la familiarité des langues dites (instituées) par lui naturelles, celles qui lui furent élémentaires, ce discours a toujours tenu à s'assurer la maîtrise de la limite (peras, limes, Grenze). Il l'a reconnue, conçue, posée, déclinée selon tous les modes possibles ; et dès lors du même coup, pour en mieux disposer, transgressée. Il fallait que sa propre limite ne lui restât pas étrangère. Il s'en est donc approprié le concept, il a cru dominer la marge de son volume et penser son autre...", J. D. Introduits par les descriptions d'un Tympan, inédits ou repris dans une nouvelle version, dix textes s'enchaînent ici pour élaborer ou déplacer ces questions, en interrogeant tour à tour Saussure et Rousseau, Kant, Hegel, Nietzsche, Husserl et Heidegger, Valéry, Austin ou Benveniste, etc. Selon une certaine désorientation active et méthodique, ils déploient aussi la recherche engagée dans La voix et le phénomène, L'écriture et la différence, De la grammatologie, La dissémination. Ils réaffirment, contre les facilités et régressions de l'idéologie dominante, la nécessité d'une déconstruction rigoureuse et générative.

11/1972

ActuaLitté

Littérature française

L'enfant des marges

Dans une Barcelone étourdie par la crise, vibrante de toute l'énergie d'une jeunesse qui refuse le monde tel qu'il est, un homme part à la recherche de son petit-fils adolescent. Lui-même a tout quitté : sa solitude, la paix et l'oubli qu'il croyait avoir trouvés au fin fond des Cévennes. Et voici que dans la capitale catalane bruyante et révoltée, où plane l'ombre des combattants de 36, c'est sa propre histoire qu'il rencontre et dont il peut enfin se libérer. L'oeuvre exigeante de Franck Pavloff, habitée par l'exil et la quête, révèle ici une dimension inédite. Un récit intime et singulier, qui parle d'errance et de renaissance, une émouvante ode à la vie.

08/2014

ActuaLitté

Géographie

La France des marges

Etre en marge, avoir de la marge, prendre une marge... la sémantique des marges reflète d'emblée l'ambivalence du terme : liberté, bénéfice, possibilité d'un côté, éloignement des forces vives, voire relégation de l'autre. Appliqué à l'espace français, le terme conduit à décentrer le regard porté sur le territoire national et à penser une France des angles morts et des interstices, une France des minorités, moins intégrée et moins accessible, moins visible et peu connue. Une France insaisissable aussi, la notion de marge étant toujours relative tant sur le plan spatial que socioculturel et posant donc vivement des questions d'échelle, de regard, de méthode et de définition. La première partie de cette France des marges est ainsi consacrée aux processus de marginalisation en distinguant ce qui est lié à l'espace (éloignement, enclavement...) et ce qui s'apparente à l'exclusion culturelle et sociale (populations démunies, migrants, communautés alternatives...). La deuxième partie réfléchit aux formes que les marges revêtent aujourd'hui, en différenciant la marginalité et ses degrés dans les territoires ruraux, urbains ou périurbains. Les marges présentent en effet des réalités contrastées : isolement, pauvreté, exclusion et dénuement jouxtant innovation sociale ou revendication de vivre autrement. Enfin, la trajectoire des marges, leur instabilité, voire leur réversibilité, interrogent les politiques publiques et mobilisent plusieurs champs de la connaissance géographique : politique, sociale, économique, culturelle, environnementale, rurale et urbaine.

09/2016

ActuaLitté

Littérature française

Marées basses

A marée basse, les distances s'étirent, les fractures se dévoilent. A marée basse, François décide de partir. La petite Zoé veut remplir son arrosoir. Akin doit faire vite. Samuel erre dans sa ville autant que dans sa vie. Tiago va peut-être mourir. A marée basse surgissent des questions : que cache Adeline sous son maquillage ? Qui est cette femme au manteau rouge ? Qu'est-ce qui ronge Mathilde ? Qu'y a-t-il derrière la porte du bureau ? Les personnages de ces quinze nouvelles vont et viennent dans leurs quotidiens un peu chahutés, un peu délavés. Ils ne sont ni de la terre ferme ni du large. Ils nous rappellent la complexité des rapports humains mais ils savent, comme nous le savons aussi : la mer, toujours, finit par remonter.

10/2019

ActuaLitté

Poésie

Marées Vaches

La langue de Maud Joiret oscille entre rage et férocité pour capter les pulsations des corps, leurs flux et l'environnement dans lequel ils se déploient. - " J'étouffe si on ne me menace pas de perdre la tête / de quitter la terre / de me damner / de foutre le feu à mes paquebots d'allumettes. " Associant les pulsations du chaos intérieur et extérieur, Maud Joiret traque les indices des voix féminines et féministes pour lutter contre l'insensibilité du réel. Arpentant les villes, les galeries, les bars, les supermarchés, sa poésie traduit l'urgence du réel et l'impossibilité de le fuir. - Sa langue oscille entre rage et férocité pour capter les pulsations des corps, leurs flux et l'environnement dans lequel ils se déploient. - Ses interludes marins rythment le recueil et fonctionnent comme un choeur tragique qui cible le quotidien pour le mettre en pièce.

10/2023

ActuaLitté

Policiers

Marées-cages

« Il se releva pour tendre la main au commissaire qui l'interrogeait déjà du regard : — Mort par contusion crânienne postérieure. Une frappe violente avec embarrure de l'occiput. C'est pourtant l'endroit le plus résistant de la tête... Une attaque par derrière... Une mort instantanée, lui annonça-t-il. — Rien d'autre ? Pas d'arme du crime ? — Non ! Mais quelque chose d'étrange... — Ne me fais pas languir... — Je n'ai jamais vu cela ! Le meurtrier lui a introduit dans la bouche toute une poignée de perles. Post-mortem certainement, il n'en a avalé aucune. Nous l'avons trouvé assis, calé le long du mur, la tête rejetée en arrière... — C'est en effet inaccoutumé ! — Pourtant ce mode opératoire théâtral ne te rappelle rien ? Fouille un peu dans ta mémoire... Il a déjà été employé... » D'exactions dans un parc à huîtres au meurtre d'un ingénieur polonais reconverti en ostréiculteur, en passant par un trafic de produits avariés et des hortensias étrangement défeuillés, la nouvelle affaire du commissaire Andrieu et du brigadier-chef Le Couédic s'avère bien plus complexe que prévu. Un polar breton aux enjeux surprenants, de riches références historiques, un ton acide et irrévérencieux : ce nouvel opus porte bien la patte inimitable de son auteur.

08/2015

ActuaLitté

Océanographie

Les marees

L'auteure vous explique dans ce livre le phénomène complexe des marées de manière simple et didactique. Annuaires des marées, marnage, pleines mers et basses mers n'auront bientôt plus de secrets pour vous !

01/2024

ActuaLitté

Pléiades

Oeuvres. Tome 4, Fortune ; Victoire ; En marge des marées ; La ligne d'ombre ; Derniers contes

Le quatrième et avant-dernier volume des ouvres de Joseph Conrad rassemble des textes rédigés, et pour la plupart publiés, entre 1912 et 1917, c'est-à-dire juste avant la Grande Guerre et pendant les années les plus douloureuses du conflit mondial. On y trouvera, avec Fortune et Victoire, deux grands romans, qui furent les premiers de l'auteur à obtenir un succès commercial, et deux recueils de nouvelles, En marge des marées et Derniers contes, qui constituent la fin de sa carrière en ce domaine. Enfin, le volume contient encore La ligne d'ombre, dense récit qui est à coup sûr un chef-d'ouvre de Conrad et une des plus puissantes et authentiques évocations d'aventures vécues en haute mer qu'il ait jamais écrites. Tous les aspects du génie de Conrad qui avaient déjà été illustrés par les trois volumes précédents s'affirment de nouveau ici : la somptuosité des décors exotiques, la diversité des temps et des lieux, la force des émotions liées à la vie en mer, la complexité des relations entre les hommes, le rôle de la violence meurtrière, les splendeurs du style. Un élément plus nouveau est l'accent mis sur la présence des femmes et le thème de l'amour : les héroïnes de Fortune et de Victoire sont des figures originales et attachantes, comme leurs partenaires masculins. La présence de la Pologne, le rôle de la guerre, une veine comique inattendue, sont également des traits rares chez Conrad. Comme pour les premiers volumes, une équipe de spécialistes travaillant sous la direction de Sylvère Monod a veillé à la qualité des traductions, pour la plupart nouvelles. Des notices historiques, critiques et bibliographiques, et une annotation précise sont offertes à la fin du volume, qu'ouvre une introduction générale.

01/1989

ActuaLitté

Poésie

Aux marges de la beauté

"Voilà ce qu'aujourd'hui j'ai constaté : / Peu importe l'objet considéré, sa marge / Est toujours belle." C'est ainsi que débute le poème éponyme Aux marges de la beauté. C'est ainsi que pourrait se résumer la démarche d'Yinni. A travers ses oeuvres, celle-ci jette sur toutes choses le regard faussement naïf d'une authentique marginale, qui sans cesse s'étonne des contradictions et des absurdités de notre monde contemporain, de nos ambitions dérisoires, de nos comportements destructeurs, de nos conventions creuses et de nos aveuglements. Armée de mots simples, d'un humour à la fois tendre et incisif et d'une profonde humilité, elle arpente en solitaire les frontières extérieures de la norme. Et cela sans jamais quitter le périmètre de sa propre existence, entre les ruelles de sa chère ville de Tamsui, les couloirs d'un hôpital où elle séjourne temporairement, sa maison pleine de chats, ou les rêves qu'elle projette sur les nuages et les étoiles au-dessus du fleuve auprès duquel elle vit. Yinni transforme ainsi le petit coin de terre qu'elle occupe dans le nord de Taiwan en un cosmos d'où penser l'humain, dans ses termes les plus universaux, et nous en rappeler la fragile et stupéfiante beauté.

11/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Robert Pinget. Matériau, marges, écriture

On croyait pouvoir réduire Robert Pinget et sa trentaine d'oeuvres publiées à de virtuoses exercices formels relevant clairement du Nouveau Roman. C'est un autre Pinget que cet ouvrage fait découvrir. Il s'ouvre sur des extraits du roman inédit Psycho-phonie, un document exceptionnel qui, avec les études consacrées aux textes retrouvés, donne à ce livre son orientation génétique. Les auteurs mettent ensuite en valeur la dimension de marginalité de l'oeuvre et révèlent une écriture inquiète, inquiétante parfois, qui bouscule les contraintes, se renouvelle sans cesse et échappe aux cadres convenus de l'histoire littéraire. Avec précision, humour et énergie, depuis Entre Fantoine et Agapa (1951) jusqu'à Taches d'encre (1997), Robert Pinget a en effet dessiné des trajectoires plurielles tendues vers le but de bien écrire, mais d'écrire en liberté.

06/2011

ActuaLitté

Manga

Une vie dans les marges

Acteur incontournable d'une époque fondatrice du manga, Yoshihiro Tatsumi offre, avec Une vie dans les marges, un témoignage exceptionnel sur les milieux éditoriaux et le Japon de l'immédiate après-guerre. Fresque autobiographique, roman social et document historique, ce livre-somme est un chef-d'oeuvre capable de toucher le passionné comme le néophyte. Pour l'amateur de bande dessinée, il donne à voir de l'intérieur la manière dont le manga s'est construit dans ces années-là, passant en peu de temps de l'âge d'or à l'âge industriel. Il invite dans cette évocation les figures mythiques de ce domaine et nous les montre telles qu'elles étaient avant que l'histoire ne les statufient. Pour le profane, Une vie dans les marges dresse un tableau unique du Japon des années d'après-guerre et de ses classes populaires luttants pour la survie quotidienne. De l'essor économique des années 1950 jusqu'aux crises des années 1960, Tatsumi dépeint avec force un pays et une société en pleine mutation. OEuvre de longue haleine dont la réalisation s'est étalée sur plus de dix ans, Une vie dans les marges est d'ores et déjà un ouvrage de référence récompensé au Japon et aux États-Unis par les prix les plus prestigieux.

03/2011

ActuaLitté

Littérature française

En marge

Abélia, la rebelle, la sauvage, la louve terrassée par cette humanité dont la violence n'a de cesse d'anéantir la pensée et le coeur, écartelée entre la bêtise des uns et la méchanceté des autres, entre la cupidité des profiteurs et la vengeance des jaloux, est un auteur "en marge". Un poète en marge des hommes, en marge du quotidien et d'une vie sans sève, et elle refuse d'étouffer le cri de l'injustice, de l'inégalité, du désespoir ; elle se refuse d'être la proie de l'Homme, cet irréductible prédateur universel.

10/2021

ActuaLitté

Tauromachie

Robert Margé

Dans la saga de la tauromachie française, Robert Margé occupe une place essentielle et singulière. Pour trois raisons qu'Antonio Arévalo, dans son livre, nous montre avec sagacité : Robert Margé fut d'abord l'un des pionniers de l'élevage de toros braves en France. Parti de rien, il en est devenu en quelque sorte le porte-étendard avec des succès inespérés si on considère le nombre de ses toros graciés et surtout sa récente consécration madrilène lui permettant d'obtenir l'ancienneté, ce "graal" de tous ceux qui se lancent dans l'aventure ganadera. Ensuite Margé empresario fut celui qui mit les arènes du Plateau de Valras sur le rail du succès, contribuant à faire de Béziers une référence mondiale sur la planète des toros. Enfin, Margé apoderado permit, par sa perspicacité et surtout sa générosité, de faire éclore le plus grand torero que la France n'ait jamais eu : Sébastien Castella. Le témoignage de ce dernier reccueilli ici est, à cet égard, très touchant. Reste Robert l'aventurier, l'ami du riche comme du pauvre, le personnage chaleureux et empathique qui nous est présenté dans cet ouvrage : Un destin intimement lié au toro de combat et à la tauromachie française à découvrir.

01/2024

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les jeunes mariés

Depuis qu'elle est toute petite, Amina rêve d'ailleurs. De chocolat Cadbury et de pantalons à l'occidentale. D'hivers rigoureux et de discussions en anglais. De quitter le Bangladesh pour offrir un nouvel avenir à ses parents vieillissants. Quand, sur AsianEuro, elle fait la connaissance de George, un ingénieur américain de trente-cinq ans, elle accepte sans hésiter sa demande en mariage. Mais si la famille de George essaie tant bien que mal de l'accueillir, Amina perçoit dans l'atmosphère hypocrite des déjeuners dominicaux tous leurs préjugés. Sur sa religion, dans un contexte post-11 septembre encore brûlant. Sur le besoin qu'elle a de faire venir ses parents au plus vite, une fois obtenu son passeport américain. Quand s'ajoutent au fossé culturel les non-dits d'une relation apparemment sans histoires, les Etats-Unis cessent définitivement de ressembler à une terre promise pour Amina. Nell Freudenberger confirme son talent pour écrire l'exil. Ce portrait d'une jeune émigrée est aussi celui de deux pays que tout oppose, le Bangladesh et les Etats-Unis, dont elle capte avec une même justesse les contradictions.

01/2014

ActuaLitté

Couple, famille

Vive les mariés !

Ce petit livre est un précieux coffret de mariage ! Il contient les plus jolies phrases qui aient été dites sur le sujet. Quelle meilleure façon de souhaiter tout le bonheur du monde à un couple débutant ?

05/2013

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Les grandes marées

Une nuit, le jeune Miles O'Malley, treize ans, se faufile hors de chez lui pour aller explorer les étendues du Puget Sound à marée basse. Il fait une découverte qui lui vaut une célébrité locale. Certains se demandent quand même si cet adolescent imaginatif n'est pas un affabulateur ou peut-être davantage ? En fait, Miles est surtout un gosse qui s'apprête à grandir, passionné par l'océan, amouraché de la fille d'à côté et inquiet à l'idée que ses parents divorcent. Alors que la mer continue à abandonner des présents issus de ses profondeurs mystérieuses, Miles se débat avec la difficulté d'entrer dans le monde des adultes.

01/2018

ActuaLitté

Nathan poche (6 à 8 ans)

Vive les mariés !

Rita coud des belles robes de mariée. Mais la couturière broie du noir, elle aimerait tant se marier à son tour...

03/2024

ActuaLitté

Théâtre - Pièces

Les grandes marees

Les grandes marées, Alex Lorette - Un soir, un père débarque chez son fils à l'improviste. Ils ne se sont pas vus depuis longtemps. La conversation s'engage, difficile, balbutiante, davantage sur le mode de récits croisés que de véritables échanges. Quand est-ce que ça a commencé ? Comment et pourquoi ? Ils se cherchent, se tâtent, voyagent en pensées dans le temps et dans l'espace au gré de souvenirs réels ou imaginaires qui surgissent, de digression en digression. La soirée avance. Le fils s'impatiente, il voudrait que le père parte. Le père s'obstine à rester. Au creux de la nuit, on entre dans un territoire inconnu, celui du grand déballage entre ces deux hommes, à la fois proches et tellement différents, chacun dans sa "vérité" : les remords et les questionnements d'un père face aux reproches, à la colère et aux pensées extrémistes de son fils.

04/2024

ActuaLitté

Littérature française

Marges de progrès sentimental. Livre 2

Les 26 récits de ce deuxième livre témoignent de l'acuité du regard, sans concession, quoique bienveillant, qui nous entraine de "Au bord de la crise de nerfs : point de bascule" (livre 1) à "Indices de conversations passionnées"(livre 3). Il y a toujours de la marge, même en termes sentimentaux. Si les situations sont communes ou exceptionnelles, rien ne les empêche d'être drôles. Que nous lisons un, deux ou les trois livres, notre vision du monde des rencontres est bousculée !

09/2020

ActuaLitté

Sociologie

Marges du masculin. Exotisation, déplacements, recentrements

Donner à voir sous un jour nouveau les représentations de la masculinité, ce prétendu neutre invisible qui n'est que récemment sorti d'une ombre construite et longtemps soigneusement entretenue : tel est le projet de cet ouvrage. La question du regard et des dispositifs de visibilité sert ici de fil rouge à l'étude de textes filmiques, télévisuels et littéraires où apparaissent des formes de masculinités en marge, qu'elles soient rendues "exotiques" ou qu'elles marquent un déplacement face au modèle hégémonique du masculin. Au croisement des études cinématographiques, de la littérature comparée et des études de genre, l'ouvrage interroge dans une perspective interdisciplinaire et intersectionnelle les processus de décentrements et de recentrements de la masculinité qui se déploient au coeur de la fiction. Des travestissements de Marlène Dietrich à l'altérisation sexuelle du Juif dans les nouvelles d'Oskar Panizza, du trouble dans la masculinité des vampires de True Blood à celle des "hommes de papier" qui peuplent les romans de Mathieu Riboulet, ce volume s'attache à exposer les corps et corpus masculins pour les soumettre à un examen critique : "Circulez, il y a à voir".

10/2015

ActuaLitté

Critique littéraire

Carnets en marge

"Ce journal pose un problème que je ne puis guère résoudre maintenant, écrit Roland Dubillard. J'arrive à proférer les idées les plus intelligentes (selon moi) et les plus sérieuses comme des plaisanteries irrésistiblement stupides." Il nous permet en tout cas de vivre dans la familiarité de l'étrange génie qui a écrit au théâtre Naïves hirondelles et La maison d'os. Pendant cinquante ans, dans ces Carnets en marge, Dubillard a noté ses réflexions, des poèmes, des contes, des projets, des choses vues. C'est un mélange tout à fait personnel d'extrême intelligence, d'imagination burlesque, d'humour et de sens de l'absurde. Qui d'autre que Roland Dubillard sait faire tenir en trois lignes à la fois un roman, une philosophie et une morale ? "Je ne vous reproche pas d'être fidèle à votre mari. Ne me reprochez pas d'être un ivrogne. Nous tenons tous les deux à notre passion que nous avons choisie dans un lot de passions sans valeur." A chaque coin de page, la pensée, le bien, le mal, l'amour, la mort, la vérité et son contraire s'entrechoquent, sont retournés comme des gants. Puis soudain perce une confession douloureuse, comme au moment de la mort tragique de l'actrice Nicole Ladmiral : "On t'a eue. On m'a employé à t'avoir." Et comment dire mieux le mystère de l'existence que par cette boutade qui mérite d'être longuement méditée : "Je suis entré dans le monde pour le rendre provisoire."

10/1998

ActuaLitté

Autres collections (6 à 9 ans)

Les Rois Mages

Comment raconter le début de sa vie quand il ne ressemble à aucun autre ? Assis devant sa feuille blanche, le jeune Melchior réfléchit. Heureusement, son père Gaspar est là pour l'aider. Ensemble, à deux, ils se remémorent leur histoire inhabituelle et magique.

02/2022