Recherche

Simone Veil, l'immortelle

Extraits

ActuaLitté

BD tout public

Simone Veil. L'immortelle

Simone Veil, née Jacob, rescapée de la Shoah, a fait de la lutte pour les droits des femmes son combat. Une lutte contre le sexisme, la misogynie et pour la dignité qu'elle porta au sein de l'Assemblée nationale alors qu'elle était ministre de la Santé. Une bataille qu'elle ne cessa jamais de mener. Disparue le 30 juin 2017, elle entre au Panthéon le 1er juillet 2018.

06/2018

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

Simone Veil

Simone Veil est est morte le 30 juin 2017, sa famille a perdu une mère et une grand-mère adorées. Les Français ont, eux, perdu et salué l'une de leurs personnalités préférées, icône de courage et de droiture. Des camps de concentration à la présidence du Parlement Européen, Simone Veil n'a eu de cesse de se battre pour les libertés et l'égalité.

09/2019

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

Simone Veil

Comment Simone Veil est-elle devenue un symbole de la lutte pour la liberté? Simone a 15 ans quand sa vie bascule. Arrêtée puis déportée dans un camp de concentration, elle est marquée à tout jamais. Tout au long de sa carrière exceptionnelle, Simone saura imposer son style et ses idées avec élégance et autorité pour donner voix aux catégories délaissées de la société : les femmes, les malades, les détenus... Le destin d'une femme forte, indépendante et généreuse dans une société patriarcale et inégalitaire.

02/2020

ActuaLitté

Encyclopédies de poche

Simone Weil

Sa vie durant, Simone Weil a tenté de se comprendre et de comprendre le monde, et repoussé l'horizon de l'intelligible pour essayer de penser Dieu. Avec fermeté mais usant d'une grande finesse psychologique, elle a fait paraître en pleine lumière les grandeurs et les misères des hommes. Figure inconfortable qui ne peut laisser indifférent, elle suscite toujours autant de réactions contradictoires et souvent violentes. Mais tout le monde s'accorde sur un point : la force de Simone Weil est sa pureté. Cette pureté du regard, Florence de Lussy nous la restitue avec beaucoup d'honnêteté, sans jamais faire l'impasse sur les excès et les errements de l'auteur de L'Enracinement, ici dépeint en clair-obscur. Au terme de ces pages, c'est la grande philosophe - qui fut en même temps une mystique - qui s'impose. Un essai bienvenu, sans concession et éclatant de vérité.

06/2021

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil

Simone Weil (1909-1943) a opéré un triple tournant au sein de la philosophie française d'inspiration cartésienne. D'abord, une accentuation de celle-ci vers une pensée de la "perception-travail", ouvrant la tradition réflexive à une problématique pratique et sociale. Ensuite, à partir de l'expérience de l'oppression, du malheur et de la barbarie, opposée à celle de la grâce, un dépassement radical des philosophies modernes du sujet. Enfin, le déploiement d'une métaphysique de la médiation dont l'audace spéculative, articulant hellénisme, christianisme, pensée orientale et modernité, est unique dans la philosophie contemporaine.

04/2019

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Simone Veil, mon héroïne

"Depuis mon adolescence, un portrait de Simone Veil est accroché au-dessus de mon bureau. Sur cette photographie, elle porte un chemisier blanc et ses longs cheveux noirs sont détachés. Son regard fixe l'objectif avec une détermination qui impressionne. Elle est belle comme une star de cinéma. C'était mon héroïne à moi". Dans ce texte lapidaire, Leïla Slimani rend hommage au parcours de Simone Veil, à ses combats, à son engagement. Illustré par Pascal Lemaître, ce texte est fort, bouleversant. L'ensemble constitue un très bel objet à offrir et à s'offrir, pour ne pas oublier.

10/2017

ActuaLitté

Histoire de France

Simone Veil et les siens

De Simone Veil, on réduit trop souvent la biographie à quelques dates phares, dont, évidemment, celles du débat sur l'IVG, en 1974. De même de son image et des rares signes électifs qui l'incarnent aux yeux des Français : un chignon fidèle qu'elle n'acceptera de défaire qu'une seule fois en public, un immuable tailleur Chanel, dont ne varie que la couleur, un collier de perles porté sur une lavallière. A la différence sans doute des simplifications biographiques, cette austérité est délibérée. Elle est aussi comme la cuirasse d'une femme parvenue au sommet de l'Etat, soucieuse d'opposer à la curiosité du public et des journalistes une image qui n'offre aucune prise, aucune perspective personnelle. Tout au long de sa vie publique, Simone Veil a soigneusement protégé son intimité familiale et amicale. Antoine, son mari, apparaît parfois au cours de ses campagnes, mais toujours saisi comme une apparition " officielle " . De même de ses enfants, photographiés publiquement, par exemple au ministère de la Santé juste avant les débats sur l'avortement, autour d'une table qui réunit la ministre et son cabinet. Certes, depuis sa retraite politique, avec le succès de ses mémoires, l'entrée à l'Académie française, la multiplication des hommages de toutes natures, se sont multiplié les incursions médiatiques dans la sphère privée de celle qui est restée si longtemps une des personnalités préférées du public. Simone Veil ne s'y est jamais prêtée volontiers et, aujourd'hui, ses deux fils livrent au compte-gouttes les images des albums photos de leur mère. Une émission de télévision ici, un ou deux articles de journaux, un nombre d'images forcément limité. C'est donc pour la première fois qu'ils ont accepté que soient publiées autant de photographies pour la plupart inédites. Cet album fait comprendre quelles étaient les racines de ses engagements, les figures familières, parents, frère et soeurs, enfants et petits-enfants, amis, lieux aimés où elle se ressourçait. Commentés par ceux-là mêmes qui lui furent si chers, ses deux fils, Jean et Pierre François.

10/2018

ActuaLitté

Romans historiques

L'immortelle

Les empires disparaissent plus rapidement que les civilisations : celui qu'avait bâti l'Union soviétique sur les ruines de la Seconde Guerre mondiale s'est effondré après quelque soixante-dix années d'existence. Si, aujourd'hui, il appartient aux historiens de démonter les mécanismes qui ont entraîné cet écroulement - symbolisé, en novembre 1989, par le démantèlement du mur de Berlin auquel, un mois auparavant, Honecker venait de promettre un millénaire d'existence ! -, le romancier peut se contenter de tracer le portrait de celles et ceux, anonymes ou non, qui en ont précipité la chute et de décrire des scènes, imaginaires ou vécues, qui l'annonçaient. L'auteur de L'Immortelle n'a pas agi autrement. Attentif au cours des événements en Europe de l'Est depuis le milieu des années soixante, il a fait d'innombrables reportages de l'autre côté du rideau de fer. Il a pu observer l'attitude déconcertante d'une classe dirigeante incapable de prévoir et de prévenir les bouleversements politiques qui allaient l'emporter : il a rencontré des acteurs de premier plan comme Gierek, Honecker, Ceausescu, Dubcek ou le général Jaruzelski, qui lui ont fourni un éclairage officiel sur les événements de l'époque. Mais c'est en recueillant les témoignages et les réflexions de M. Bonner (la veuve de Sakharov), de Rostropovitch, de Walesa (l'électricien des chantiers navals, comme le président de la République), de Michnik (quand il n'était pas en prison) ou du père Popieluszko, qu'il connut les véritables héros d'une épopée quasi libertaire à laquelle des gens simples, allergiques au totalitarisme, ont voulu et su prendre part. C'est grâce à ces opposants, guidés par leur foi, et à la majorité silencieuse des citoyens restés dignes de ce nom qu'il découvrit la richesse exceptionnelle d'une société que le monde occidental craignait pour son potentiel militaire, mais réduisait injustement à un statut de seconde zone. Le titre de ce roman à résonances historiques est tiré d'une partie d'échecs qui fut jouée en 1851. A ce jour, celle-ci est toujours considérée comme la plus belle qui se vit sur un échiquier ; mais si l'auteur en a suivi le cours, en liant le destin de ses personnages à celui des pièces et des pions en mouvement dans cette partie, c'est pour rappeler que les grandes victoires - en Europe de l'Est ou ailleurs - se forcent parfois avec une extraordinaire économie de moyens, comme voilà cent cinquante ans sur soixante-quatre cases...

05/2005

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

L'immortelle

Angelina Dickson n'est pas une femme comme les autres. Elle cache un secret bien particulier. Sa rencontre avec l'homme d'affaires Dorian Jameson, va bouleverser son existence. Contrainte de lui révéler son secret, elle le perd. Bien décidée à reconquérir l'homme qui a su toucher son coeur, elle va subir une mutation qui lui ôtera son pouvoir : l'immortalité.

05/2019

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

L'immortelle

Judit a bientôt douze ans. Passionnée de dessin, elle se rend régulièrement au parc des Bastions, à Genève, pour croquer les pièces des jeux d'échec géants. Un jour, elle rencontre Roger et son père, qui lui apprennent à jouer. Dès lors, Judit accorde aux échecs autant de temps et d'investissement qu'au dessin. Elle s'entraîne, fait des progrès, jusqu'à tenter sa chance face à Mister Aliyat, un vieil Iranien imbattable qui joue tous les jours dans le parc. Mais Mister Aliyat n'a pas de papiers, et risque de se faire expulser. Alors Judit, utilisant tous les moyens possibles, réunissant toutes les personnes qui pourraient l'aider, mettant en pratique tout ce que la vie lui a appris, dispute une partie d'échec médiatisée contre son mentor pour plaider sa cause. Se déroule alors un très intense face-à-face, dont l'enjeu dépasse l'idée même de victoire.

09/2019

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil, lectures politiques

Tous les combats politiques de Simone Weil (dans le syndicalisme ouvrier, aux côtés des Républicains en Espagne, à Londres auprès de la France libre) se sont accompagnés d'une intense activité d'écriture, à la fois tentative d'agir sur la conjoncture politique et travail moral d'accommodation avec le monde. Cette écriture est à l'image d'un engagement impossible et nécessaire : sans illusion mais imposé par l'expérience du déracinement, en particulier dans l'épreuve de la guerre. Les lectures présentées ici, centrées sur les années 1937-1943, suivent les différentes formes que prend une oeuvre écrite au contact du malheur, une écriture en guerre, déchirée et critique.

03/2011

ActuaLitté

Philosophie

Le choc Simone Weil

"Militante, philosophe, mystique, insoumise absolue, guerrière sans concession de la liberté d'esprit. Un modèle ? Non, mais pour chacun de nous un défi". Café Voltaire.

03/2014

ActuaLitté

Sciences historiques

Simone Veil. Vie publique, archives privées

Simone Veil. Vie publique, archives privées retrace la vie et le parcours historique hors normes de Simone Veil. Utilisant ses archives privées - lettres manuscrites, discours annotés de sa main, courriers, photos... - Simone Veil. Vie publique, archives privées enrichit notre vision de la femme politique mais aussi plus largement de la femme qu'elle a été, féministe, populaire et en même temps discrète. Des photographies familiales confiées par ses enfants Jean et Pierre-François Veil nous la montrent heureuse avec sa famille, ses amis. Nadine Vasseur dresse un portrait sensible, souvent bouleversant, de celle qui fut pendant plusieurs décennies la personnalité politique préférée des Français.

10/2019

ActuaLitté

Histoire de France

Simone Veil. Mille vies, un destin

Indépendante, engagée et libre. Simone Veil était une femme de conviction et un personnage au destin exceptionnel qui a vécu mille vies en une seule. Sa vie se confond avec l'histoire du XXe siècle dont elle incarne les blessures et les luttes. Profondément marquée par la guerre, survivante de la déportation, elle est devenue la figure de proue de tous les combats : la lutte pour le droit des femmes et l'avortement, le devoir de mémoire envers la Shoah et l'engagement pour l'Europe dont elle fut la première présidente du parlement. A travers des témoignages inédits, l'auteur dessine aussi une Simone Veil plus intime et méconnue, la mère de famille, l'épouse, la femme de lettres et de culture. C'est le portrait exceptionnel d'une Immortelle entrée au Panthéon dont la vie éclaire l'évolution de toute la société française.

02/2021

ActuaLitté

Sciences historiques

La merveilleuse histoire de Simone Veil

Préface de Leila Slimani, participation de Jean Veil. L'Histoire comme un conte. L'objectif de cette collection est de ré-enchanter des sujets d'histoire ou de société. Des ouvrages courts et illustrés qui s'adressent au plus grand nombre, au sens noble du terme. Alors que Simone Veil s'impose comme une des héroi ? nes contemporaines les plus marquantes, de nombreux hommages continuent de lui être rendus. Le film d'Olivier Dahan avec Elsa Zylberstein " Simone, le voyage du siècle " sortira en 2022 et une statue en bronze à son effigie sera inaugurée au Parlement européen le 9 mai prochain. A cette occasion, la collection " La Merveilleuse histoire de " propose une biographie courte et " enchantée " de Simone Veil. Illustrée avec une grande délicatesse, elle accueille également les témoignages de personnalités comme Jean Veil, Jean-Louis Debré ou Leila Slimani.

05/2022

ActuaLitté

BD tout public

Simone Veil, la force d'une femme

Simone Veil. Un nom devenu mythique et qui évoque instantanément une loi, une histoire, une image : celle d'une femme aux yeux opales et au sourire mélancolique, dont le courage, les engagements, la dignité ont marqué les Français, au point d'en faire une héroïne. Annick Cojean est grand reporter au Monde. De portraits en interviews et conversations informelles, elle a noué avec Simone Veil un lien très singulier. Une relation de femmes, faite de confiance et de respect. Bien au-delà du métier. Un portrait délicat et parfois surprenant de Simone Veil, celui d'une héroïne infiniment sensible et viscéralement engagée dans la cause des femmes.

05/2020

ActuaLitté

Histoire de France

Les inséparables. Simone Veil et ses soeurs

Elles sont trois soeurs : Madeleine, Denise et Simone Jacob, rescapées des camps de la mort. Madeleine, dite Milou, et Simone déportées avec leur mère Yvonne parce que juives à Auschwitz et à Bergen-Belsen ; Denise, à Ravensbrück. Rapatriées en mai 1945, Milou et Simone apprennent à Denise, déjà rentrée, que leur mère est morte d'épuisement. De leur père, André, et de leur frère Jean, elles espèrent des nouvelles. Déportés en Lituanie, ils ne reviendront jamais. Pour les soeurs Jacob, le retour est tragique. A la Libération, on fête les résistants, mais qui a envie d'écouter le récit des survivants ? Milou et Simone ne rencontrent qu'indifférence, incompréhension et gêne, alors elles se taisent. Mais, peu à peu, la vie reprend ses droits jusqu'à ce qu'en 1952 Milou meurt dans un accident de voiture. Denise et Simone restent les deux seules survivantes d'une famille décimée. Plus que jamais inséparables. Dans ce récit poignant, Dominique Missika éclaire la jeunesse des filles Jacob, toutes trois si belles et si vaillantes, et raconte ce qui a souvent été tu : la difficulté de certains déportés à trouver une place dans la France de l'après-guerre. A partir de ses souvenirs personnels et d'archives inédites, l'auteure, qui a été proche de Simone Veil devenue une icône républicaine, et de Denise Vernay, combattante inlassable de la mémoire de la Résistance et de la déportation, dévoile ici un pan intime et méconnu de l'histoire de ces soeurs admirables.

10/2018

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil, réception et transposition

Ce recueil est consacré à ce que Simone Weil appelle l'" art de transposer ", analysé d'abord dans son aptitude à composer les différentes dimensions de la réalité, puis dans la perspective d'une transposition de la pensée de Simone Weil elle-même, aujourd'hui, dans les domaines de la réflexion et de l'action.

11/2019

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil. Le tournant spirituel

Au début des années 1930, le monde occidental traverse une crise éco-nomique profonde. C'est dans ce contexte que Simone Weil, professeur de philosophie qui a voué son existence autant à la recherche théorique qu'à l'action sociale et politique, entreprend une critique radicale de la civilisation occidentale contemporaine afin de dessiner une perspective d'avenir. Pour cette philosophe chrétienne, le règne de la technique industrielle correspond à un bouleversement de la condition humaine qui appelle, pour s'en délivrer, un tournant spirituel. Mais quelle pourrait bien être la pertinence d'un tournant spirituel à l'époque de la domination de la technique et de l'économie ? L'attention à Dieu peut-elle encore avoir une place et du sens au coeur d'une civili-sation d'abord technicienne ?

09/2019

ActuaLitté

Poésie

Ephémérité : l'immortelle

" Quelques mots sur un papier Décrivant des sentiments froissés. Quelques mots sur la simple idée De vouloir partager... " C'est un recueil de poésie traitant de maux, de joie, d'amour, et quelquefois de légèreté. Mais du bonheur aussi, de la peur, de la confiance en soi. Du temps également. Le caractère éphémère de la vie. Laissez-vous donc plonger dans cette lecture qui vous animera et vous fera vibrer.

04/2020

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil. Le courage de l'impossible

Philosophe, écrivain, poète, mystique, partisane de toutes les luttes politiques des années 1930, jusqu'à se faire ouvrière chez Renault, à la fois engagée dans la guerre d'Espagne et la France libre, Simone Weil n'a jamais dissocié son action de sa parole, son combat politique de son engagement spirituel, sa vision philosophique de sa pratique mystique. Ce portrait met en lumière les seuils franchis, les choix résolus le renoncement à l'amour, les amitiés, la charité totale et l'heure de la mort. Il élucide le grand rêve de Simone Weil : vivre, dans la fraternité, l'amour immense qu'elle portait à son prochain, et partager avec lui la souffrance du monde. Christiane Rancé fait surgir devant nous une femme résolument en avance sur son siècle, dont la présence, l'exemple nous sont nécessaires.

02/2014

ActuaLitté

Histoire de France

"Nous vous aimons, Madame". Simone Veil, 1927-2017

"Nous vous aimons, Madame" : les mots élogieux prononcés par Jean d'Ormesson lors de la réception de Simone Veil à l'Académie française, en 2010, résonnent aujourd'hui comme une déclaration partagée par des millions de personnes. Femme politique et populaire, Simone Veil est une pionnière. Première femme ministre de la Ve République en 1974, première présidente du Parlement européen en 1979, elle a occupé pendant quarante ans une place à part dans la vie politique française. Avant cet engagement, elle fut une magistrate passionnée et une militante de l'amélioration des conditions de vie des prisonniers. Tout au long de sa carrière, elle ouvrira la voie aux femmes avec sérénité et détermination, deux traits caractéristiques de sa personnalité. Grâce à de nombreux documents -pour certains inédits-, dont ses archives privées confiées aux Archives nationales en 2012, ce livre rappelle qu'avant de devenir une icône, la jeune Niçoise Simone Jacob fut plongée dans l'enfer d'Auschwitz à l'âge de 16 ans. Ce traumatisme constitue la matrice d'un destin unique marqué par un souci constant de la dignité humaine. Au fil des étapes de sa vie d'adulte, Simone Veil aura transcendé sa condition de victime pour devenir actrice de son histoire et de celle de la France.

04/2021

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil. Le courage de penser

Simone Weil est une des personnalités les plus extraordinaires du XXe siècle. Il fallait un "redoutable dénicheur d'archives, connaissant admirablement les courants intellectuels de la première moitié du XXe siècle" (Daniel Lindenberg) comme Domenico Canciani pour brosser le portrait de l'étudiante en philosophie dans la mouvance d'Alain, suivre ses premiers pas d'enseignante, ses engagements de militante, syndicaliste, pacifiste et anticolonialiste, en faisant une large place aux témoignages de ceux qui ont croisé son chemin : Pierre Monatte, Robert Louzon, Boris Souvarine, Daniel Guérin, Albertine et Urbain Thévenon et combien d'autres de ces "intellectuels mineurs" qui ont fait l'originalité de l'histoire politique et sociale des années trente. Sans chercher à la loupe les traces de son génie ni en faire le produit mécanique de son époque, l'auteur voit sa spécificité dans les réponses qu'elle a apportées aux sollicitations de son temps. Cette méthode historique qui, selon Robert Chenavier, "fait merveille dans l'analyse de la première partie de la vie de Simone Weil", n'est pas abandonnée dans la reconstruction de la seconde. Les Cahiers, les lettres, les inédits, l'apport d'interlocuteurs privilégiés, tels le père Joseph-Marie Perrin, le philosophe paysan Gustave'l'hibou, le poète Joë Bousquet, Maurice Schumann, porte-parole de la France libre, permettent de la suivre dans ses engagements derniers, la Résistance, la rédaction de textes admirables où le politique, le religieux et le mystique s'éclairent mutuellement. Inlassable dans la recherche de la vérité, ne séparant jamais la pensée de l'action, elle griffonne peu avant de mourir son utopie extrême : "Bâtir une civilisation nouvelle - Antique d'esprit - Vivante - Si nous pouvons..." Toute recherche ne fait qu'ouvrir une porte. Ce n'est que dans le tête-à-tête que le lecteur peut poser sur Simone Weil la question fondamentale : "Dit-elle vrai ou non ?"

11/2011

ActuaLitté

Philosophie

Simone Weil. Une pensée par jour

Née à Paris le 3 février 1909, Simone Weil sera professeur de philosophie et connaîtra l'exil à cause de ses origines juives. Son oeuvre sera portée par des convictions fondamentales parfois contradictoires. Cependant, Simone Weil a toujours cru à l'universalité, l'éternité et l'actualité de la vérité.

03/2011

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Chez les Weil, André et Simone

"Le génie était bicépale. Mon père avait un double, un double féminin, un double féminin, un double mort, un double fantôme. Car, oui, en plus d'être une sainte, ma tante était un double de mon père à qui elle ressemblait comme une jumelle. Un double terrifiant pour moi, puisque je lui ressemblais tant. Je ressemblais au double de mon père." Comment vivre aux côtés de telles personnalités qui, l'une comme l'autre, ont marqué l'histoire du XXe siècle ? Sylvie Weil, dans ce qui est à la fois un exercice d'admiration et d'exorcisme nécessaire, s'en explique avec de l'émotion et de l'humour. Fresque intime et familiale, Chez les Weil témoigne aussi d'une époque marquée par la Seconde Guerre mondiale et les combats qui s'ensuivirent.

01/2013

ActuaLitté

Critique littéraire

Jeunesse immortelle

Dans Jeunesse immortelle, Julien Green retrace l'itinéraire social, intellectuel et spirituel de deux poètes anglais que deux siècles séparent : John Donne et Samuel Taylor Coleridge. A travers ces êtres d'exception, il entend montrer comment la poésie, apanage de la jeunesse, est fille de la révolte et de la passion, comment aussi l'insatisfaction provoquée par le monde suscite l'espérance, qui rend immortel et fixe à jamais les traits de l'homme dans son visage de vingt ans.

05/1998

ActuaLitté

Romans historiques

L'immortelle de Trébizonde

Paule Henry Bordeaux (1903-1999), fille de l'académicien Henry Bordeaux, n'est âgée que de 27 ans quand est publié, en 1930, son premier roman, Antaram (L'immortelle) de Trébizonde, sous forme de feuilleton dans les colonnes du Figaro, et dans la foulée, en un volume édité par Albin Michel. Salué par la critique, le roman obtient une mention spéciale au prix Femina. C'est la première fois qu'un auteur français retrace en un véritable tour de force deux histoires à travers une fiction d'une puissance d'évocation saisissante en grande partie inspirée de faits réels : l'élimination des Arméniens dans l'Empire ottoman en 1915, suivie de la lutte de libération nationale de leurs compatriotes retranchés dans le Caucase. Au terme d'une lutte désespérée, un véritable miracle géostratégique s'accomplit : la création de la République arménienne de 1918 dont l'actuelle Arménie est l'héritière. Grâce à ses talents conjugués d'historienne, de romancière et de grand voyageur en Orient - elle a pu recueillir des témoignages de survivants en Syrie - Paule Henry Bordeaux a réussi un coup de maître.

11/2014

ActuaLitté

12 ans et +

Rosa Luxemburg - L'immortelle

LE ROMAN : Pour les 70 ans de l'Armistice de 1918, un homme de 83ans apporte un témoignage aux élèves d'une classe qui prépare un projet sur l'époque de la Grande Guerre. Il répond aux questions des jeunes et raconte son enfance en Allemagne auprès de Rosa Luxemburg, et l'existence de celle-ci, à partir des documents qu'il a continué à rassembler jusqu'à ce jour. Dès le lycée Rosa Luxemburg se fait remarquer par son esprit contestataire et son refus des injustices. Devenue adulte elle n'aura de cesse de participer à tous les mouvements d'émancipation en Pologne, son pays de naissance, et en Allemagne, son pays d'adoption : luttes politiques et syndicales, grèves de masse, soulèvements insurrectionnels... Puis, internationaliste convaincue, elle essaie de s'opposer au déclenchement de la Première Guerre mondiale et de voir l'Europe plonger dans la guerre. Celle-ci une fois déclarée, elle est parmi les rares à ne pas trahir ses convictions : elle refuse donc des soutenir les armées de son pays, l'Allemagne, tout comme elle tente de convaincre ses camarades français de refuser de soutenir l'armée française. Cette intransigeance lui vaut d'être jetée en prison. Mais le livre de Lucile Chastre nous permet aussi de découvrir que derrière la militante et la théoricienne, se tenait une humaniste, une femme soucieuse de liberté, amoureuse des jeunes, défendant la nature, collectionnant les herbes et les pierres, s'émouvant même du chant des oiseaux présents dans la cour de sa prison... Après l'armistice de 1918, sortie de prison, cette femme d'exception continua à déranger le pouvoir en place. On la fit assassiner.

02/2022

ActuaLitté

Littérature française

Immortelles

Florence, Suzanne, Judith. Elles forment une sarabande dans ma tête. Leur amitié m'a construite et m'a rendu différente. Avec elles, j'ai ressenti ce à quoi nous ne pensions jamais, ce que vivre signifiait. Une nuit d'été, la narratrice se réveille, submergée par une vague de souvenirs qu'elle croyait enfouis dans l'oubli. Sous ses yeux défilent alors les vies des trois amies avec qui elle a grandi, trois femmes aux destins poignants, trois parties d'elle aussi, qu'elle rassemble soudain. Il y a Florence, « la collectionneuse » d'hommes, rencontrée à Avignon parmi la foule venue applaudir Vilar et Béjart, la bohème moderne toujours entourée de comédiens ou d'artistes fantasques, de drogues et de musique. Suzanne, l'affranchie avec qui elle part à Barcelone goûter aux plaisirs d'une existence risquée, qu'elle suit un temps à la clinique de la Borde, aux côtés de Guattari et de Basaglia, et à qui toujours elle écrira, jusqu'en Afrique, où « la gitane » est partie soigner d'autres âmes. Il y a Judith, enfin, l'enfant de Buenos Aires, dont le passé remonte jusqu'au ghetto de Varsovie et que le destin a ramenée à Paris. Judith l'amoureuse, la timide, la studieuse, connue sur les bancs de Jussieu entre un séminaire de Deleuze et un cours de Kristeva, avec qui elle partage l'amour de la pensée. Avec elles, la narratrice a connu l'innocence, l'éveil sexuel, la violence du réel et les désillusions. Se souvenir de leurs visages et de leurs vies, c'est revenir sur les marches de la jeunesse, au pied de l'âge adulte, et replonger dans cette France des années 60-70, encore pleine de liberté et de fougue. Un hymne à l'amitié féminine.

08/2013

ActuaLitté

Sciences historiques

Simone Veil. La cause des femmes et des enfants

Les Français ont élevé Simone Veil au rang d'icône. Elle est entrée dans l'histoire le 26 novembre 1974, le jour où une femme qui devient pour la première fois Ministre de plein exercice de la Ve République, défend la loi sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Mais son engagement pour la cause des femmes ne commence ni ne finit avec cette bataille. Le combat de Simone Veil pour les droits des femmes remonte en réalité bien avant cette fameuse loi. A la direction de l'administration pénitentiaire déjà, en pleine guerre d'Algérie, elle oeuvre pour faire rapatrier en France des prisonnières militantes du FLN, et plus généralement pour améliorer le sort des détenues. Puis, elle participe à la réforme du Code civil, notamment sur des questions touchant à l'égalité entre les hommes et les femmes (autorité parentale, filiation). En tant que ministre de la Santé, elle améliore la protection de l'enfant et mène une politique familiale pour permettre aux femmes de concilier carrière professionnelle et maternité. Les assistantes maternelles lui doivent leur statut, et les infirmières une revalorisation de leur fonction. Jusque dans les années 90, elle poursuit encore son combat en prenant fait et cause pour la parité. Première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la Magistrature, elle est une pionnière. Trait particulier, elle qui a toujours refusé l'étiquette de féministe ou de militante, en devient la figure emblématique tant elle aura lutté à l'intérieur même des institutions pour la juste place des femmes dans la société.

04/2022