Recherche

Pierrette Chalendar

Extraits

ActuaLitté

Cuisine

Goûtons l'Ardèche rustique et audacieuse

Sur le plan culinaire, l'Ardèche, installée sur l'ancienne province du Vivarais, est comprise dans l'orbite de la gastronomie lyonnaise en même temps qu'elle adopte nombre de produits et de senteurs provençales, au moins dans sa partie méridionale. Outre la châtaigne qui a constitué le moyen de subsistance principal pour des générations de paysans, la terre ardéchoise fournit des fruits de qualité. On y élève des porcs depuis toujours et les légumes du jardin y sont d'excellente qualité. De tout cela est née une cuisine de famille qui est restée fidèle à elle-même.

01/2020

ActuaLitté

Cuisine

Sorbets, spooms, slushs et autres crèmes glacées

Les sorbets et crèmes glacées ont une longue histoire puisqu'ils nous ont été légués par les cuisines du Proche et du Moyen-Orient via l'Andalousie musulmane. Depuis, on leur connaît des versions plus modernes, notamment salées avec des légumes ou celles rappelant le granité italien (les slushs) ou les smoothies (spooms). Tous ont un point commun : leur pouvoir rafraîchissant et l'unanimité qu'ils suscitent chez tous les convives, petits et grands.

05/2019

ActuaLitté

Cuisine

Je cuisine avec Picasso

Picasso n'avait pas la réputation d'être un fin gourmet. Pourtant sa poésie évoque avec délices les produits du marché ou les mets qu'il a connus durant son enfance (tortilla, soupe aux oignons, etc.). J'ai voulu reconstituer les plats qu'il a pu déguster au cours de ses déplacements, en référence avec son immense production picturale, ses céramiques, ses dessins ou ses sculptures.

04/2019

ActuaLitté

Cuisine

Sur les routes d'Afrique : entre ignames et caféiers. Ma cuisine métissée du Mozambique, Afrique du Sud et Zimbabwe (volailles, poissons, fruits de mer-crustacés, sauces, conserves, desserts, cocktails-boissons)

Les caractères indiens de la cuisine mozambicaine sont très anciens puisque les commerçants originaires de Diu et de Daman au nord de Bombay, se sont installés dans les zones côtières (à Quelimane, Sofala, Inhambane ou sur l'île du Mozambique) en 1686, date de la création de la Compagnie des Mahajans, qui, par décision royale, détient le monopole du commerce entre la colonie portugaise et Diu. Même si la communauté hindoue a toujours été mal acceptée sous l'ère coloniale, certaines saveurs d'origine hindoue demeurent dans certains plats très prisées au Mozambique. Les restaurants de Maputo ou de Beira proposent des rogans josh, des satays et bien sûr de nombreux currys (qu'on nomme aussi carils). Ajoutons que les commerçants indiens sont légion sur tout le territoire, soit qu'ils gèrent des supermarchés soit qu'ils exploitent des lojas, petites échoppes qui regorgent de produits de première nécessité et dans lesquelles viennent s'approvisionner les gens du peuple. Quant à la référence portugaise, elle est encore bien présente dans la sphère culinaire du pays même si ce dernier est devenu indépendant politiquement en 1975. Dans la capitale, il est banal de se régaler d'une açorda (sorte de panade) à la monte, à l'ail ou aux fruits de mer ou d'une cataplana (préparation poêlée), de pâtisseries héritées tout droit des couvents de la métropole ou de vin du Minho.

12/2018

ActuaLitté

Cuisine

Baronnies et Hautes-Pyrénées gourmandes

Parmi les denrées les plus consommées, il y a le pain. Fabriqué avec la farine de sarrasin, puis plus tard avec celle de froment, et plus récemment avec celle de blé, il est cuit dans le four du village et conservé dans la huche de bois, enveloppé dans un linge blanc. Il accompagne la soupe de midi — une soupe de légumes de saison (chou, carottes, navets, haricots, poireaux) additionnés de graisse de porc ou de lard haché, plus rarement de petit salé de porc. Le pain se trouve sur la table au petit déjeuner avec un gros bol de lait sucré au miel. Le goûter à la mi-journée est très respecté ; il est constitué par des crêpes faites à la farine de sarrasin, passées dans la graisse et prises chaudes. Quant au souper, il ne varie guère d'un jour à l'autre, la soupe étant l'élément principal, quelquefois suivi de pommes de terre écrasées en purée et salées. Malgré le développement des fast-foods et autres caricatures de l'art culinaire, la cuisine des Hautes-Pyrénées est restée fidèle à ses origines. Les légumes du jardin, les produits de la pêche en rivière et de la chasse, les volailles ou les viandes de porc ou de mouton, les fruits sauvages comme ceux de saison composent encore les meilleurs repas. Cet ouvrage propose des recettes oubliées et d'autres, plus novatrices, qui font appel à des denrées locales.

03/2021

ActuaLitté

Cuisine

Queyras : saveurs d'un terroir méconnu

Au cours des siècles, le Queyras a su manifester une forte identité, que ce soit dans ses institutions politiques ou juridiques ou son esprit d'indépendance en matière religieuse au Moyen Age. Il a su tirer parti des produits naturels et de ceux résultant du travail des hommes. Malgré des conditions climatiques défavorables, les échanges avec les régions voisines (Piémont, Durance) ont toujours été intenses ; l'ensemble a permis l'éclosion d'un art de vivre basé sur l'esprit communautaire et sur une cuisine rustique, abondante en produits de boucherie, de chasse et de poissons de rivière, le tout agrémenté aux herbes sauvages. La cuisine queyrassine a gardé le goût du pays.

01/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté