Recherche

ASCAD

Extraits

ActuaLitté

Sciences politiques

Assad

"Je connais Bachar El Assad. Vous me direz : tout le monde le connaît. Ou plutôt : tout le monde croît le connaître, tant cet homme est une énigme. Elève moyen et plutôt "sympathique" (il a étudié l'ophtalmologie à Londres), fou d'informatique, l'homme sort de l'ombre à la mort brutale de son frère aîné. Symbole de modernité, marié à une femme vêtue à l'occidentale, ancienne banquière, il incarne alors tous les espoirs aux yeux de l'Occident. Il devient, à 34 ans, président de la Syrie. Dix-sept ans ont passé. 340 000 morts. Certains le surnomment le "Boucher de Damas". D'autres considèrent qu'il a servi de rempart à l'islamisme radical. Quoi qu'on pense de lui, il a gagné la guerre. Je l'ai rencontré à plusieurs reprises, y compris en rendez-vous "off", quand tout brûlait autour de lui. Plus d'une fois, je me suis demandé quelle part de vérité je pourrais retirer de ces moments. Je vous laisse en juger."

01/2018

ActuaLitté

Sociologie

Face au problème de la violence en milieu universitaire ivoirien

Conformément à sa vision stratégique, l'ASCAD a engagé en 2017 une étude sur la violence dans l'Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR) en Côte d'Ivoire. Cette initiative a permis de déterminer les causes de ce phénomène et les solutions proposées par les acteurs et les partenaires de l'ESR interrogés. Conservant le langage oral et spontané des intervenants, l'ouvrage livre des analyses denses, aussi pertinentes que variées. Une approche systémique permet ensuite de traduire une vision normative de l'ESR et propose des axes stratégiques pour envisager des actions participatives de la lutte contre la violence. Sont proposés six programmes prioritaires d'installation de structures d'animation et de médiation. On aura compris que la violence en milieu universitaire n'est pas une simple rupture de communication. Plus qu'une conduite de crise et de protestation contre la condition étudiante, elle est un appel à la gestion négociée des problèmes à l'université et dans la société.

07/2019

ActuaLitté

Histoire internationale

Docteur Bachar, Mister Assad

Bachar el Assad n’était pas normalement le successeur de son père, Hafez. Médecin, ophtalmo, il se destine à l’ouverture d’un cabinet à Damas après ses études à Londres. Mais la mort accidentelle de son frère Bassel en 1994 va changer radicalement le destin de Bachar. Il devient l’héritier. Après la mort d’Hafez en 2000, il monte au pouvoir, porté par les caciques du parti Ba’ath. Durant quelques mois, il va essayer de réformer modestement son pays. Il apparaît un temps qui appelle à la modernisation des institutions, comme Mohamed VI et Abdallah II l’ont fait chacun dans leur pays, suite aux décès de leurs pères respectifs. Mais ceci n’a qu’un temps ! En 2005, l’assassinat non revendiqué de Rafic Hariri provoque le divorce entre la Syrie et le Liban. Et en 2006, la guerre qui oppose le Hezbollah et Israël, va entraîner Bachar à trancher en faveur du parti de Nasralla. L’année suivante, l’élection de Sarkozy va remettre la Syrie dans le concert international. Les Américains et les Français ont besoin d’un intermédiaire pour contre balancer la politique hégémonique de l’Iran. En 2011, les révoltes éclatent aussi en Syrie. Entre répression et pourrissement de la situation.

11/2011

ActuaLitté

Littérature française

Huis-clos avec Bachard-al-Assad

Qui se souvient que Bachar était le cadet des fils de Hafez al-Assad, "le Lion de Damas", et que c'est Bassel, son frère aîné, qui était censé prendre la succession de son père sur le "trône" de Syrie ? Qui se souvient qu'à cette époque, Bachar vivait à Londres et qu'il était un ophtalmologue très apprécié par ses collègues et ses patients ? En observant la crise actuelle, qui s'est réellement donné la peine d'analyser les décisions prises par le président syrien depuis le début des événements qui ont plongé la Syrie dans le chaos ? C'est à travers une approche romanesque, mais néanmoins extrêmement rigoureuse et respectueuse des faits, que l'auteur apporte un nouvel éclairage sur ce personnage ô combien trouble.

02/2017

ActuaLitté

Actualité et médias

Dans la tête de Bachar al-Assad

Aucune notion de science politique ne peut définir la nature du pouvoir de Bachar al-Assad. Ressemblant par certains traits aux dictatures d'Amérique latine, par d'autres aux anciens régimes d'Europe de l'Est, il s'en distingue par son caractère héréditaire et communautaire, une propension inouïe à la violence contre son peuple. Massacres génocidaires, bombardements "conventionnels", attaques chimiques, Bachar al-Assad franchit impunément toutes les lignes rouges. On l'imagine s'adressant, en fils reconnaissant, au spectre de son géniteur : "Tu as massacré 20 000 personnes à Hama ? Moi, c'est beaucoup plus, beaucoup beaucoup plus, on compte les morts par centaines de milliers. Je ne te cache pas que j'ai été aidé par toutes sortes d'amis, les Iraniens et les Russes en particulier..." Au fil des pages, les auteurs dessinent le portrait d'un tyran à l'image moderne et lisse, qui a su perfectionner un système : parti unique, le Baath, élections truquées, enrichissements claniques mafieux, diabolisation de l'opposition, tortures, exécutions sommaires, police secrète omniprésente, armée d'informateurs, muftis et patriarches à sa botte, instrumentalisation du conflit israélo-palestinien... Pour aboutir à un modèle totalitaire qui n'a rien à envier aux pires dictatures de l'histoire et n'a pas gêné ses soutiens occidentaux venus tant de l'extrême droite, naturellement antidémocratique, que de la gauche "anti-impérialiste". Et pendant ce temps la Syrie devenait l'enfer d'une autre planète.

10/2018

ActuaLitté

Science-fiction

Prophéties

Dans un monde bâti sur les ruines d'une guerre contre La Magie et où la haine empoisonne l'air depuis le commencement, la prophétesse voit venir à travers ses rêves les prémices d'un nouveau chaos. Elle se lancera donc à la recherche de neuf individus désignés par la Rose Noire et dont la vie parsemée de trahisons familiales et de querelles royales se verra brusquement bouleversée par cette sombre quête. Mais alors que l'équilibre du monde est encore fragile à l'approche de cette menace qui devrait pourtant forcer les Hommes à s'unir, ils ne cessent de se diviser.

11/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté