#Roman étranger

La cité de la soif

Phillip Quinn Morris

Premier de sa génération à sortir de la cabane familiale au fond des marais de l'Alabama, Bennie J. Reynolds est devenu l'homme le plus puissant du Comté, sa femme est la plus belle, sa maison la plus grande et ses enfants les plus populaires de la région. Grâce à son formidable sens des affaires, il s'est débrouillé pour tenir au creux de sa main le coeur, l'âme et le portefeuille de ses concitoyens en devenant le seul pourvoyeur d'alcool de la ville, la Cité de la soif comme il se plaît à rappeler. Mélange détonnant de gentillesse du Sud et de sans-gêne parvenu, la famille Reynolds est un peu clinquante, certes, mais qu'importe. Ici on est dans le Sud, et dans le Sud on aime la réussite et on s'arrange avec le reste, du moment qu'on respecte les traditions, les chiens, l'élection de Miss Coton et la Fête du Raton Laveur. Pourtant, cet été 1970 pourrait bien ébranler toutes les confortables certitudes de Bennie J. Dans la plus pure tradition de la littérature du Sud profond, façon Harry Crews, la Cité de la soif est un roman généreux, excessif, qui mêle avec bonheur humour et tendresse.

Par Phillip Quinn Morris
Chez Finitude Editions

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

trad. Fanny Wallendorf
02/05/2019 330 pages 22,00 €
Scannez le code barre 9782363391155
9782363391155
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La cité de la soif par Phillip Quinn Morris

Commenter ce livre