Recherche

Finitude Editions

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

La mort c'est quoi ?

" Quand on est mort on grandit plus ! " " Quand on est mort, est-ce qu'on peut parler ? " " La vie de mamie s'est s'arrêtée, est-ce qu'elle va recommencer après ? " Par une série de questionnements, voici un livre qui aide les enfants à prendre conscience de la "finitude" de la vie. Donc du sens de la vie-même. Un livre qui aidera toutes les familles en deuil à ouvrir un espace de dialogue apaisé et ouvert, hors de toute question métaphysique. Un thème fort et malheureusement très d'actualité en 2020.

09/2020

ActuaLitté

Littérature française

Le passage

Gravement malade, Palabaud décide de quitter Tahiti pour rentrer à Lyon, sa ville natale. Il y retrouve Jean, un ami médecin qui a jadis séjourné avec lui en Océanie. Ce dernier l'accompagne tout au long de sa lente agonie, ponctuée de leurs souvenirs polynésiens, et lui permet de franchir cet inéluctable passage qui mène de la vie à la mort. Roman de la finitude, histoire d'amitié sur fond d'embruns et d'ailleurs, récit du lent voyage vers l'ultime sérénité, Le Passage met en scène le détachement progressif qui précède l'approche de la mort annoncée.

03/2014

ActuaLitté

Littérature française

Les identités remarquables

"Tu vas mourir, aujourd'hui, et tu ne le sais pas encore." Dès la première phrase de cette chronique d'une mort annoncée - dès la première minute de cette journée particulière où se reflète la brièveté de toute existence -, un homme fait à la fois figure de héros et de victime. Et c'est lui, inconscient, égotiste et jouisseur, que le roman interpelle et tutoie comme s'il tendait à notre insouciante finitude un miroir. Plaisir de se croire si beau, privilège d'aimer, hélas fort mal, une exquise petite marchande de jouets, délice de convoiter une banquière aux yeux de biche, de se couler dans l'hédonisme d'une vie simplifiée. Mais en secret, une vierge froide et un tueur prédestiné trament le scénario de la vengeance familiale. Sur cette inexorable partition qui emprunte son tempo au roman policier, ses arpèges au catalogue de la consommation courante, ses harmoniques à la liberté de parole et son andante aux mirages des satisfactions éphémères, Sébastien Lapaque chante la vie derrière soi et salue, non sans ironie, le passage du temps.

08/2009

ActuaLitté

Littérature française

Le Rêve de Lucine

Pépé n'est plus. Un nouveau monde apparaît ; un monde dans lequel personne ne connaît les règles d'accompagnement. Comment expliquer la suavité d'une vie ? Pourquoi faut-il accepter la mort ? Est-ce un crime de la renier, de se battre contre elle ? L'enfance n'enterre ses rêves qu'après de nombreuses batailles. Et Lucine Essence venait de perdre son meilleur ami, son seul confident. Fille de sa mère, donc héréditairement obstinée, elle se retrouve dans une aventure peu enfantine, toutefois même brutale pour les adultes : l'expérience de sa propre finitude.

07/2015

ActuaLitté

Littérature française

Pencher pour

Lazor Hilaire est un homme singulier qui siège aux prud'hommes pour garder un oeil sur le sens de la vie tout en fredonnant une mélodie secrète, en cultivant une profonde tendance à la contemplation, un penchant pour l'évitement, pour l'autrement qui de plus en plus l'éloignent des autres. Ainsi, lorsqu'il s'éprend d'une avocate dont le charme et l'élégance s'avèrent tout aussi particuliers, quand l'amour les entraîne dans la spirale du désir, les choses tournent d'une étrange manière. Car Lazor ne veut plus réduire le plaisir à sa triviale finitude, son exigence le porte ailleurs... Pendant ce temps le monde s'impatiente. La ville se couvre de déchets, le président de la République quitte la Terre pour une tournée interplanétaire, et dans la nuit étoilée les parents de Lazor se promènent, le chat Rémi fait un dernier voyage, les inconnus s'élancent et rebondissent sur des trampolines géants. Autre chose, autrement, ailleurs... Un imaginaire poétique pour aborder le machisme de nos cultures, pour observer, sous couvert d'un monde secret, le théâtre urbain, politique et social de ce début de siècle en France.

01/2010

ActuaLitté

Philosophie

Présence de l'espoir

Selon certains philosophes, espérer serait au mieux une consolation, et il conviendrait de l’abandonner au profit d’une sérénité plus forte que les malheurs. Mais dénoncer la vanité de tout espoir est-il si sage ? Comment comprendre que, même dans des situations terribles, l’espoir déserte rarement tout à fait le cœur humain ? Pourquoi cette insistance de l’espoir à surprendre jusqu’aux partisans d’une lucidité qui le récuse ? Espérer, c’est discerner au cœur du tragique et de la tentation du désespoir, ce qui peut nous y soustraire. C’est aussi résister à la pensée que la nécessité régit ce qui advient. L’espoir n’est ni une compensation ni une consolation. Plus profondément, il espère une réparation du présent. Surtout, il atteste surtout une ouverture de la finitude humaine sur ce qui l’excède. Espérer, c’est s’avancer vers ce qu’on ne voit pas et ce qu’on ne prévoit pas mais qui, déjà, nous affecte. Dans le cadre biblique, l’espoir se fonde sur une promesse qui ne concerne pas uniquement l’avenir humain et le sens de l’histoire. Il ouvre une perspective eschatologique relative à un monde qu’aucun œil n’a vu. La question « as-tu espéré ? » nous sera d’ailleurs posée après notre mort, selon le Talmud. Espérer apparaît alors comme une vertu des plus exigeantes.

01/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté