Lire sur Internet en toute sécurité

Une peur reste présente chez de nombreux internautes, c’est celle d’être victime d’actes de cybercriminalité. Et on peut les comprendre. Différents experts, dont le géant de la sécurité McAfee, estiment ainsi qu’en 2021, ce nouveau fléau mondial aurait coûté autour de 5700 milliards d’euros. Une somme qui a de quoi faire réfléchir. On parlait de « seulement » 1000 milliards en 2020... 

Le 08/08/2022 à 13:17 par Victor De Sepausy

0 Réactions | 98 Partages

Publié le :

08/08/2022 à 13:17

Victor De Sepausy

98

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Lorsqu’on utilise Internet pour s’adonner au plaisir de la lecture, il peut être pertinent de chercher à sécuriser au mieux ses recherches. De nombreux lecteurs insatiables sont gagnés par le passage au numérique. Ils se constituent alors des bibliothèques numériques au fil de leurs recherches et de leurs téléchargements. Il est vrai que l’on peut trouver sur Internet un nombre colossal d’oeuvres accessibles librement. Que l’on soit adepte des grands classiques de la littérature ou plutôt d’un genre en particulier, comme la science-fiction ou le roman policier, l’offre est démentielle. 

Cependant, le risque d’être victime de piratage de données existe, et lorsqu’on télécharge du contenu en passant par des sites dont on n’est pas totalement sûr, il est toujours possible de se retrouver, à la fin de l’histoire, avec des virus plus ou moins dangereux. Recourir à un VPN, que l’on peut télécharger, pour se prémunir des risques, est une des solutions que l’on peut choisir d’adopter. Le VPN va permettre de masquer certaines informations que l’on envoie lorsqu’on navigue sur Internet, et l’on pourra échanger directement avec une autre plateforme, sans toujours être visible sur la Toile. 

Attention toutefois, si le site que vous avez choisi pour télécharger des livres est lui-même peu fiable, il demeure des risques importants. Un fichier peut être dénommé Les Misérables de Victor Hugo, et s’avérer, au final, contenir un virus. Pour faire face à de tels risque, il faudra doubler la protection par un antivirus fiable et reconnu.

Si vous utilisez votre téléphone ou une tablette pour naviguer sur Internet, c’est aussi une solution que de mettre en œuvre un VPN. Dans le cas où vous faites partie des presque 70 % d'utilisateurs qui ont fait le choix de ne pas faire confiance à iOS, vous pouvez par exemple passer par Android VPN afin de sécuriser vos échanges sur la Toile. On arrive alors à se protéger davantage des intrusions et des vols de données. 

Mais c’est une aussi un outil utilisé par de nombreux internautes pour accéder à des catalogues étrangers non ouverts à un citoyen français par exemple. Il s’agit cependant d’un contournement de la loi, ce dont il faut avoir conscience, car on peut se retrouver poursuivi pour ne pas avoir respecté les règles de chronologie des médias ou des droits d’auteur en vigueur en France.

La lecture numérique, qui prend de plus en plus d’importance dans de nombreux pays, peut ainsi se jouer des règles de censure parfois très strictes mises en œuvre. Si l’on regarde du côté de la Chine, les chiffres montrent une très forte croissance auprès des jeunes qui s’emparent massivement de cette nouvelle façon d’accéder à la lecture. 45 % des lecteurs numériques chinois ont un âge compris entre 19 et 25 ans.

Avec un marché qui pèse presque 6 milliards d’euros, la lecture numérique continue sa croissance en Chine. C’est peut-être là une porte ouverte vers une plus grande liberté de pensée, avec un accès plus facile à une culture libérée de toute contrainte. Cependant, on reste là sur des suppositions, et il n’est pas possible aujourd’hui de savoir précisément si ce mouvement permet des choix de lecture plus diversifiés, voire ouverts sur la littérature étrangère.


Les nouvelles générations, qui sont plus mobiles et souvent moins attachées aux biens matériels, s’emparent avec une certaine aisance des catalogues de livres numériques, car il est possible de transporter avec soi toute sa collection de livres, que l’on change d’appartement ou que l’on aille s’établir à l’autre bout du monde. 

Une telle liberté, tout en ayant toujours un accès très rapide à chaque titre, a de quoi particulièrement séduire ceux qui n’ont pas encore commencé à accumuler des livres sur des étagères, à la fois par amour de l’objet livre et pour la beauté que l’on trouve à agrémenter son salon d’une belle bibliothèque. 

Crédits illustration Pexels CC 0

 
 
 
 
 
 

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème