Recherche

Pléiade Gallimard

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Féerie pour une autre fois

Cette édition est la première qui réunisse en un seul volume et sous le même titre, conformément à l'intention initiale de céline, les deux parties de féerie pour une autre fois.
Depuis leur édition originale, respectivement en 1952 et 1954, et jusqu'à la publication, en 1993, du tome iv des romans de céline dans la bibliothèque de la pléiade qui les contient, elles avaient été éditées à part, la seconde, qui plus est, sous le titre de " normance ", alors que c'est aux épisodes qu'elle raconte que le titre féerie pour une autre fois avait été plus spécialement destiné. céline, tandis qu'il y travaillait, pensait à ce roman comme à un second voyage au bout de la nuit, de nature, vingt ans après ; à étonner le public autant que le roman de 1932, et ouvrant comme lui des voies nouvelles qu'il pourrait ensuite explorer.
Il n'est pas dit que, son oeuvre romanesque désormais considérée et appréciée dans sa totalité, féerie pour une autre fois n'y trouve pas cette place qu'il lui avait assignée.

ActuaLitté

autobiographies contemporaines anthologies/dico

Proust entre deux siècles

Marcel Proust a trente ans en 1901. Il meurt en 1922. C’est dire qu’il a plus vécu au XIXe qu’au XXe siècle. Son œuvre puise ses affinités esthétiques dans le siècle de Baudelaire, de Wagner et de Ruskin, mais lui échappe cependant. Comme elle échappe au XXe siècle. Sans doute ce partage n’a-t-il pas de sens en soi ; mais toute grande œuvre manque d’aplomb: les œuvres assurées passent de mode, celles qui deviennent classiques sont ambiguës. C’est parce que la Recherche du temps perdu est irréductible aux deux siècles, qu’elle continue de fasciner. Ce livre essaie de comprendre la puissance paradoxale du roman de Proust en le confrontant à quelques lieux communs fin de siècle: le débat entre les conceptions organique ou fragmentaire de l’œuvre d’art, la sexualité décadente, la science psychiatrique ou étymologique, l’idée de progrès en art, la naissance du mythe de l’avant-garde, etc. Comment Proust les a-t-il côtoyés et de quelle façon les a-t-il transformés? Par quels retours à d’autres siècles aussi? Deux ombres ne quittent jamais Proust: Racine et Baudelaire, dont les destins critiques se croisent étrangement avant 1900. On découvre alors la violence chez le dramaturge et le classicisme chez le poète maudit. Ils deviennent frères, et Proust entre deux siècles, c’est aussi Proust entre ces deux poètes. Antoine CompagnonProfesseur au Collège de France et à Columbia University, New York. A établi l’édition de Sodome et Gomorrhe dans la « Pléiade » (Gallimard, 1988).

03/2013

ActuaLitté

autobiographies contemporaines anthologies/dico

Lettres à Henri Mondor

1949. Le procès de Céline va s’ouvrir. L’écrivain cherche des soutiens. Henri Mondor se laisse convaincre ; chirurgien, homme de lettres, académicien, il sera le 'Grand Savant, couvert de Gloire, repêchant du gibet le minable pustuleux poëtasseux confrère'. Céline ne cessera plus de le solliciter, et il utilisera la notoriété de son 'illustre ami' pour bâtir sa propre légende. Les lettres inédites retrouvées par Cécile Leblanc à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet retracent l’histoire de cette construction, qui est aussi celle d'une obsession. Cette obsession, c’est la Pléiade. Céline veut en être. Mais il lui faut, en guise de préfacier, 'un parrain illustre et bienveillant'. Mondor, une fois de plus, serait l’homme de la situation. Reste à le persuader, et à l’orienter. Tel est l'intérêt majeur de ces lettres: le romancier y réinvente sa vie et y livre au 'cher Maître' les clefs de son art. Quand, en 1960, il reçoit la préface (ici reproduite en annexe), il est au comble de la joie: ce qu’y dit Mondor est l’exact reflet de ce que son 'poëtasseux confrère ' lui a dicté, lettre après lettre.

11/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté