Recherche

Paul Ricoeur

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Le philosophe et le président

On savait qu’Emmanuel Macron a été l’assistant, puis l’intime, de Paul Ricoeur à partir de la fin des années 1990. Cette relation, le président de la République l’a évoquée en des termes émouvants : « La nuit tombait, nous n’allumions pas la lumière. Nous restions à parler dans une complicité qui avait commencé à s’installer. De ce soir-là commença une relation unique où je travaillais, commentais ses textes, accompagnais ses lectures. Durant plus de deux années, j’ai appris à ses côtés. Je n’avais aucun titre pour jouer ce rôle. Sa confiance m’a obligé à grandir. »Mais savait-on à quel point ce compagnonnage intellectuel a orienté, façonné, les choix politiques de celui qui est le premier président-philosophe de la Ve République ? François Dosse, qui a été l’intermédiaire entre l’un et l’autre, examine à la loupe les discours et les écrits d’Emmanuel Macron et fait apparaître la richesse du legs confié à celui qui est aujourd’hui en charge du pouvoir.

10/2017

ActuaLitté

herméneutique

Écrits et conférences t.2 ; herméneutique

La contribution de Paul Ricœur à la théorie de l’interprétation, ou herméneutique, est considérable. Il figure parmi les maîtres de cette discipline, aux côtés de Schleiermacher, Dilthey, Heidegger et Gadamer. En marge des grands livres que sont Le Conflit des interprétations et Du texte à l’action, il a rédigé divers articles et contributions qui méritent d’être découverts ou redécouverts. Ils permettent de saisir sur le vif l’avancement de sa recherche à un moment précis. Certains textes analysent la métaphore, d’autres guident le lecteur à travers les divers enjeux du « problème herméneutique », du symbole au texte, puis du texte à l’action, considérée à travers ses implications éthiques. On y découvre aussi la volonté de Ricœur de s’interroger sur le devenir de l’herméneutique, et son souci de confronter celle-ci à la philosophie analytique. Sa contribution à l’herméneutique biblique a été décisive. Il s’est penché en philosophe sur la Bible, donc sur ce qu’elle « donne à penser ». Deux études magistrales rendent compte de cet effort – sans équivalent dans la philosophie française – pour explorer les relations entre révélation et vérité d’une part, mythes du salut et raison d’autre part. Ce livre, préparé et annoté par Daniel Frey et Nicola Stricker, est le second volume de la série « Écrits et conférences », publiée sous les auspices du Fonds Ricœur. Paul Ricœur (1913-2005). Écrits et conférences 2 rassemble des textes du philosophe parus entre 1972 et 2006.

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

Anthropologie philosophique ; écrits et conférences t.3

Comment les hommes deviennent-ils humains? Cette interrogation anime les « sciences humaines ». Mais celles-ci, remarque Ricœur, se dispersent dans de multiples disciplines et tendent à l’homme un miroir brisé. D’où l’« urgence » à ses yeux d’une anthropologie philosophique, qui a une histoire plus ancienne mais qu’il croit riche encore de ressources inemployées. Cela ne l’empêche pas de dialoguer avec la psychanalyse, l’histoire, la sociologie, l’ethnologie ou les sciences du langage, et de déployer ainsi une réflexion parfaitement actuelle et ouverte. Car il n’y a décidément pas de réponse simple à la question: qu’est-ce que l’homme? « Volontaire » et « involontaire », « agir » et « souffrir », « autonomie » et « vulnérabilité », « capacité » et « fragilité », « identité » et « altérité »: c’est par ces tensions que Ricœur, pour sa part, exprime une telle complexité. Les textes ici réunis offrent ainsi une vue d’ensemble de sa propre philosophie, depuis sa conférence sur « l’attention », prononcée en 1939, jusqu’à son discours de réception du prix Kluge sur les « capacités personnelles » et la « reconnaissance mutuelle », rédigé en 2004 quelques mois avant sa mort. Paul Ricœur est l’un des grands philosophes contemporains. Son œuvre, publiée pour l’essentiel au Seuil, est traduite en de nombreuses langues.

11/2013

ActuaLitté

Non classé

Amour et justice

la cause est en général entendue : c'est " amour ou justice ", mais non pas " amour et justice ".
dans le langage courant, et même à un niveau de réflexion plus élevé, a fortiori quand les deux concepts sont présentés en conflit, il n'y a pas, il ne peut pas y avoir de ponts entre la pratique individuelle de l'amour du prochain et la pratique collective de la justice qui établit l'égalité et l'équité. qu'on favorise l'une ou l'autre, l'insistance va à la disproportion entre amour et justice. toute la réflexion de paul ricoeur tend à démontrer la proportion, les liens, la dialectique très profonde, la tension vivante et féconde entre amour et justice qui se fait jour au moment de l'action, que l'un et l'autre revendiquent.
tous deux sont pris clans une économie du don qui déborde de toute part l'éthique dont ils se veulent les figures et dont ils se sentent responsables. une logique de la surabondance vient toujours mettre au défi, sans jamais la rendre moins nécessaire, une logique de l'équivalence. publiée d'abord en Allemagne, en édition bilingue, cette réflexion est inédite en français. elle est complétée par deux articles du fonds Ricoeur sur des thèmes proches.

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté