Recherche

Gérard Desanges

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Mésanges

Le ciel est vide. Florence, son mari informaticien et paumé, leur fille lycéenne écorchée vive : une famille presque banale jusqu'au jour où survient Laurent, astronome amateur. Sa mère est une très vieille dame, pensionnaire de la maison de retraite dont Florence est la directrice. Quand Laurent devient l'amant de Florence, le monde bascule. La vieille dame croit aux anges et la fille de Florence voit en effet un ange dans l'amant de sa mère, et un diable dans son propre père. Chacun se cherche, suit sa route, mûrit, souffre. Le ciel est-il vraiment vide ? Face à l'ordinateur ou bien face au ciel, tous cherchent les anges, les démons ou les extraterrestres qui pourraient donner un sens à leur vie.

08/2003

ActuaLitté

Critique littéraire

Marcel Proust et la politique. Une conscience française

L’homme qui s’est dressé contre les scandales de la IIIe République, contre la persécution de Dreyfus, contre celle des homosexuels, contre l’anticléricalisme, contre le bourrage de crâne pendant la guerre, contre les prémices du fascisme, qui fut lu dans les goulags, est celui présenté dans ce livre.

12/2019

ActuaLitté

Littérature française

Marcel Proust au café-concert

Alors que l'une des plus célèbres salles de café-concert, la Scala, boulevard de Strasbourg à Paris, a rouvert ses portes en septembre 2018, et alors qu'en 2019 sera célébré le centième anniversaire du Prix Goncourt 1919, ce livre décrit la passion de Marcel Proust pour ce genre musical très populaire. Marcel Proust, tout en se passionnant depuis son plus jeune âge pour la musique classique — Chopin, Wagner, Beethoven, Debussy — participa de l'engouement pour le café-concert qu'il connut tout jeune avec les chanteurs Paulus et Yvette Guilbert, puis en tant que chroniqueur au Mensuel au début des années 1890 et à titre personnel de 1907 à 1914. Marcel Proust fut très sensible à ce qu'il appela dans Les Plaisirs et les Jours, "La mauvaise musique", la chanson populaire, sentimentale, confidente "de jeunes gens romanesques et des amoureuses" et aux chanteurs à la diction parfaite que furent Paulus, Mayol, Fragson, Bruant, Yvette Guilbert, Mistinguette. Mais comment Marcel Proust a-t-il aimé avec autant de passion Debussy et Mayol, les opéras, les concertos et les chansons du café-concert ?

05/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Gérard Fromanger

Gérard Fromanger est à la fois le jeune peintre du début des années 1960, ami de Jacques Prévert, l'auteur, avec Jean-Luc Godard, d'un célèbre film-tract, réalisé dans l'effervescence des événements de Mai 68, une figure importante du mouvement de la Figuration narrative, ainsi que l'artiste commenté par Gilles Deleuze, Michel Foucault et Félix Guattari. Son nom évoque des silhouettes, d'abord rouges puis multicolores, traversant un décor urbain. Par-delà ces associations, l'oeuvre de Fromanger a su être le témoin des mutations profondes de la société (marchandisation du monde, substitution des signes au réel), tout en donnant naissance à une peinture pleinement consciente d'elle-même. Cet ouvrage publié à l'occasion de l'exposition monographique du Centre Pompidou met en perspective ce double engagement en présentant plus de 150 oeuvres de l'artiste, analysées par Michel Gauthier et Olivier Zahm.

02/2016

ActuaLitté

Beaux arts

Gérard Gentou

Graphiste de formation, coloriste par vocation, Gérard Gentou (1954-2014) a toujours dessiné, une façon personnelle d'honorer la nature et sa beauté. Cette oeuvre éclectique et inclassable joue avec les allégories graphiques du noir et blanc et la force vibratoire des couleurs. En émergent quatre chapitres : "L'art du jeu", les "Variations libres", "Un trait d'humour" et "L'appel de l'essentiel". Au fil des pages se révèle une histoire. Celle de Gérard Gentou.

10/2019

ActuaLitté

Cinéma

Gérard Depardieu

En 1974, Les Valseuses de Bertrand Blier révélait au grand public un acteur inconnu. Dans le rôle d'un loubard rabelaisien puisant sa nourriture dans le ventre chaud de la société de consommation, Gérard Depardieu affirmait un talent inédit, rompant avec l'imagerie d'Epinal du jeune premier, formant avec Miou-Miou et le regretté Patrick Dewaere, un trio subversif et cru. Depuis, Gérard Depardieu est rapidement devenu la colonne vertébrale du cinéma français, affichant une filmographie de "super-champion" , alignant les films les uns après les autres, se constituant au fil des ans sa propre famille de cinéastes: François Truffaut, Maurice Pialat, Bertrand Blier, Francis Veber, Claude Miller, André Téchiné... Ce livre retrace sa trajectoire fulgurante, depuis les terrains vagues de Châteauroux jusqu'au festival de Cannes. Il s'attaque aussi au mythe journalistique de la " bête d'instinct ", alors que Gérard Depardieu est avant tout un acteur à texte, le digne héritier de Louis Jouvet, l'interprète de Peter Handke et de Molière...

09/1988

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté