#Essais

Fantasmâlgories

Klaus Theweleit

Fantasmâlgories se rapporte à la volonté de la première génération allemande (de l’Ouest) d’après-guerre de se confronter au «fascisme» latent ou manifeste de ses parents : de cette génération qui avait porté Hitler au pouvoir ; de ces soldats, de ces membres de la Gestapo ou des SS qui soumirent et dévastèrent presque toute l’Europe dans une guerre de près de six ans à laquelle nous devons, outre six millions de juifs assassinés, quelque vingt millions de victimes russes et d’indénombrables morts, exilés et vies brisées. Une génération qui alors, depuis 1950, menait en RFA une vie de parfait petit citoyen et refusait qu’on lui parle des exactions de la dictature hitlérienne. Cette confrontation avec le passé avait été rendue possible (nécessaire) grâce aux changements politiques survenus dans les années soixante qu’avaient impulsés la gauche allemande radicale dans le flot des soulèvements estudiantins du monde entier : aux Etats-Unis contre la guerre du Vietnam, en France avec «mai 1968», en RFA par le Sozialistische Deutsche Studentenbund (l’Union des étudiants socialistes allemands), en Italie avec les «brigades rouges»; mouvements politiques qui visaient bien plus loin : le changement radical des formes de vie bourgeoise dont ils avaient hérité, et notamment - comme allant de soi - la «révolution» sexuelle tant attendue - Make Love Not War.

Par Klaus Theweleit
Chez L'Arche Editions

0 Réactions |

Genre

Histoire internationale

trad. Christophe Lucchese
03/02/2016 576 pages 26,00 €
Scannez le code barre 9782851818416
9782851818416
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Fantasmâlgories par Klaus Theweleit

Commenter ce livre