#Roman étranger

L'Homme apparaît au Quaternaire. Récit

Max Frisch

Si on est un retraité, si on vit seul dans un petit village du Tessin, si, parce que la pluie tombe sans arrêt depuis des jours, les communications sont coupées, que fait-on ? M. Geiser a résolu le problème à sa manière. Les quelques livres dont il dispose, notamment une bible et une encyclopédie, l'instruisent et lui rafraîchissent la mémoire. Une mémoire défaillante. C'est pourquoi il découpe ce qui l'intéresse et le colle au mur. Il y a de tout sur ces bouts de papier : géologie, zoologie, histoire, tourisme, anatomie. Toutefois, ces zones d'intérêt si variées ont un dénominateur commun : l'angoisse. Tout l'art de Max Frisch est fait d'allusion et de litote. Les faits et gestes de son personnage, ses réflexions et ses petites manies forment comme une pellicule sous laquelle transparaissent la déchéance de la vieillesse et la peur de la mort. Ce livre simple et d'une cruelle vérité est l'oeuvre d'un grand écrivain, qui sait tout dire en peu de mots.

Par Max Frisch
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

01/12/1982 152 pages 13,50 €
Scannez le code barre 9782070225682
9782070225682
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'Homme apparaît au Quaternaire. Récit par Max Frisch

Commenter ce livre