#Essais

En guise de contribution à la grammaire et l'étymologie du mot "être". Edition bilingue français-allemand

Martin Heidegger

Heidegger fait appel à la grammaire et à l'étymologie pour relancer la question de l'être à partir du peu qu'il en reste. Le point de départ de ce texte, c'est précisément que être ne nous est presque plus rien : auto-désaffection. Il s'agit de trouver quelque biais par lequel procurer à l'être une entrée favorable : recommencer le § 1 d'Etre et temps, ou plutôt reprendre autrement la tâche. Se dessine alors une autre voie d'accès, selon une mise en perspective où la question de la langue, c'est-à-dire aussi de la traduction, devient primordiale. Pascal David propose ici une traduction nouvelle et inédite du chapitre 2 de l'Introduction en la métaphysique, cours de Heidegger professé en 1935, publié en 1953 chez Niemeyer, traduit en 1958 par Gilbert Kahn, et édité en 1983 comme tome 40 de l'Edition intégrale en cours depuis 1975. Elle est accompagnée d'une présentation, d'une notice biographique, d'un glossaire et d'un dossier.

Par Martin Heidegger
Chez Seuil

0 Réactions |

Editeur

Seuil

Genre

Philosophie

12/01/2006 102 pages 7,10 €
Scannez le code barre 9782020632638
9782020632638
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur En guise de contribution à la grammaire et l'étymologie du mot "être". Edition bilingue français-allemand par Martin Heidegger

Commenter ce livre