#Roman francophone

Le meilleur de la vie

Dominique Muller

Je m'appelle Valentine Foster. J'ai vingt-trois ans. Ceci n'est pas un curriculum, même si j'ai longtemps cherché un emploi et un toit. C'est ce que je croyais trouver, en pénétrant chez Mme Baume. On m'avait seulement demandé de dissiper la mélancolie de Jeanne, la fille de la maison. Francine Baume s'était bien gardée de me parler de la présence des locataires et de tante Salomé, la vieille dame du cagibi. Je ne pouvais pas prévoir, rien soupçonner. Personne ne le pouvait. Nous étions tous trop occupés à bricoler nos vies. Après la mort de Salomé, j'ai commencé à comprendre. Pourquoi elle était morte, quels événements étaient scellés dans les murs, qui était Jeanne en réalité. Cette disparition nous a tous transformés. Salomé n'a jamais cessé et ne cessera jamais de vivre, grâce à moi. Je le sais, maintenant. Grâce à elle, je suis devenue celle que je voulais, une personne qui n'a pas peur d'être libre, ni d'éprouver la profusion de choix qu'offre l'existence. J'aime Salomé, ma chambre, le risotto, les horloges, le calme, recevoir du courrier, et une foule d'autres choses dans le monde. Vous pouvez m'écrire : Valentine Foster, maison Baume. Lettres, cartes, ou quoi qu'il m'arrive, j'attends le meilleur de la vie. Dominique Muller a publié trois romans dont Danger public et C'était le Paradis (prix Roger-Nimier 1993) et une biographie de la Du Barry, Une traînée de poudre (1990).

Par Dominique Muller
Chez Fayard

0 Réactions |

Editeur

Fayard

Genre

Littérature française

01/12/1995 353 pages 22,00 €
Scannez le code barre 9782213594767
9782213594767
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le meilleur de la vie par Dominique Muller

Commenter ce livre