#Roman étranger

La Terre chinoise. La Terre chinoise ; Les Fils de Wang Lung ; La Famille dispersée

Pearl Sydenstricker Buck

Une description de l'intérieur d'une famille de paysans : poids des traditions familiales, attachement à la terre , statut subalterne des femmes, organisation sociale quasi féodale, Pearl Buck écrit dans un style sec et dépouillé, sans jugement de valeur. Le premier tome de La Terre chinoise obtint le Prix Pulitzer en 1932 (Pearl Buck fut la première femme à l'obtenir). « C'était le dernier matin qu'il lui faudrait allumer du feu. Il l'avait allumé depuis six ans que sa mère était morte. Il avait allumé le feu, fait bouillir et versé l'eau dans un bol qu'il portait dans la chambre où son père, assis sur son lit, toussait et cherchait à tâtons ses chaussures sur le plancher. Chaque matin depuis six ans, le vieillard avait attendu que son fils lui portât de l'eau chaude. Désormais le père et le fils pourraient se reposer. Il allait venir une femme à la maison. Jamais plus Wang Lung devrait se lever hiver comme été à l'aube, pour allumer le feu. Il resterait tranquillement dans son lit, et à lui aussi on apporterait un bol d'eau, et si la terre était féconde, il y aurait des feuilles de thé dans l'eau… »

Par Pearl Sydenstricker Buck
Chez Presses de la Cité

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

29/05/2008 852 pages 27,00 €
Scannez le code barre 9782258077485
9782258077485
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La Terre chinoise. La Terre chinoise ; Les Fils de Wang Lung ; La Famille dispersée par Pearl Sydenstricker Buck

Commenter ce livre