#Roman étranger

Quand nous étions loups

John Billman

" Un jeune écrivain brillant au spectre étonnant. Ses nouvelles ont du cran, elles sont pleines d'énergie et d'humour. Son goût pour les endroits sauvages comme à sa connaissance de la traîtrise des cœurs humains en font l'un des auteurs américains importants. " Annie Proulx L'Ouest américain dont nous parle Jon Billman n'est pas celui, mythique et sauvage, des films ou des grands espaces. C'est une terre peuplée de voyous, de perdants magnifiques, de déracinés en quête d'un peu d'amour et de bonheur, dont il décrit avec une belle dextérité les exploits douteux et drolatiques. A l'instar de Brady Udall ou Elwood Reid, Jon Billman, dans ce tableau décalé et touchant d'une certaine Amérique, se fait le chroniqueur d'un réel désenchantement, d'illusions et de sentiments perdus, avec un humour et une tendresse infinie pour ses personnages, prisonniers de situations impossibles. Une nouvelle voix à l'énergie incroyable. Les personnages de Jon Billman sont de rafraîchissants réfugiés de la normalité, dont les mouvements comme les actions n'en sont pas moins empreints d'une étrange et indiscutable logique. "Rick Bass " Une écriture qui emporte tout sur son passage. " The Los Angeles Times

Par John Billman
Chez Albin Michel

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

trad. Michel Lederer
04/05/2005 277 pages 20,30 €
Scannez le code barre 9782226159816
9782226159816
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Quand nous étions loups par John Billman

Commenter ce livre