#Essais

L'interruption volontaire de grossesse. La société gabonaise au miroir de la loi Veil

Gladys Esseng Aba'a, Jean-Emery Etoughé-Efé

La liberté, ce bien qui fait jouir des autres biens, écrivait Montesquieu. La liberté devrait être au coeur de la démocratie et de l'Etat de droit. En même temps, elle ne peut être maintenue et garantie que par la vigilance et l'action des individus, notamment les femmes. Elles ne sauraient en être simples bénéficiaires, elles doivent non seulement l'exercer mais encore surveiller attentivement ses conditions d'exercice. Tâche d'autant plus nécessaire dans une période où les atteintes qui lui sont portées sont aussi insidieuses que multiples. L'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) mise en lumière dans cet ouvrage est révélatrice de cette caractérisation. L'approche genre qui s'intéresse aux rapports sociaux de sexes et aux pratiques sociales, vient confirmer la prise en tenaille de l'IVG entre droit de la femme, éthique de la vie et prestation. Les contributions réunies ici rendent compte de cette réalité et revisitent les domaines et objets que Simone Veil a labourés. Ont collaboré à cet ouvrage : Judith Doutsona, Adèle Sabine Ilama Mombot épse Nguimbi, Simon-Pierre E. Mvone-Ndong, Placide Ondo et Jean-Stanislas Wamba.

Par Gladys Esseng Aba'a, Jean-Emery Etoughé-Efé
Chez Editions L'Harmattan

0 Réactions |

Genre

Sociologie

27/08/2019 232 pages 20,00 €
Scannez le code barre 9782343182292
9782343182292
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'interruption volontaire de grossesse. La société gabonaise au miroir de la loi Veil par Gladys Esseng Aba'a, Jean-Emery Etoughé-Efé

Commenter ce livre