#Roman étranger

Avec les alpins

Piero Jahier

De cette expérience naît Avec les alpins, publié dès 1918 et qui n'avait jamais été traduit en français. Un journal de guerre ? Des mémoires plutôt, d'une guerre sans combats ni tranchées puisqu'il n'est jamais question ici des premières lignes. Au début, l'auteur voit dans le conflit l'occasion de s'identifier au peuple paysan, une humanité simple, franche et pure. Mais peu à peu, alors qu'il avait soutenu dès 1914 le courant belliciste, il en vient à douter : est-il vraiment juste d'envoyer à la mort ces humbles parmi les humbles ? Tandis qu'au front se déroule un interminable massacre, dans les villes certains trafiquent et s'enrichissent : l'état-major, indifférent, ordonne l'enrôlement d'une classe après l'autre ; les hôpitaux recueillent les restes des corps mutilés. Jahier compatit, souffre, mais ne va pas jusqu'à la protestation ou la révolte d'un Giono rescapé de Verdun. Sa détresse trouve un soulagement dans le spectable de la sérénité résignée, obéissante des alpins. Comme Apollinaire, Piero Jahier fait entendre la disharmonie de la guerre moderne : Avec les alpins entremêle poésie et prose, déclamations et prières, récits et litanies d'une brûlante ferveur pour chanter le destin de ces vies broyées : Mais au soir, la journée finie, traversant les cours plongées dans la pénombre c'est moi qui, au garde-à-vous, raide, la main au chapeau tous et chacun pour cette nuit et cette vie vous salue, ô mes soldats.

Par Piero Jahier
Chez Istituto Italiano di Cultura

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

trad. Carole Cavallera
07/08/2015 146 pages 18,00 €
Scannez le code barre 9782919205103
9782919205103
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Avec les alpins par Piero Jahier

Commenter ce livre