#Roman francophone

L'exil qui a volé mon enfance

Alexis Ruhamiliza

Le 6 avril 1994, le président rwandais H. Juvénal est assassiné. Dès le lendemain, le Rwanda se réveille dans un bain de sang, saisi par une folie meurtrière qui coûtera la vie à plus d'un million de personnes. C'est le début de ce que la communauté internationale nommera plus tard le génocide rwandais. Alexis avait neuf ans pendant la guerre. Lui, qui n'était qu'un enfant, dut fuir pour survivre. Il a marché, comme tant d'autres, dans les montagnes, forêts et marais, sur près de 4 000 kilomètres, du Rwanda jusqu'à Brazzaville. Il a vécu dans les camps de réfugiés de Kashusha, Tingi-Tingi, Loukolela, Ndjoundou, devant s'adapter sans cesse aux conditions de vie, au contexte local, aux possibilités d'apprentissage... Il a vu les tueries, la sauvagerie des hommes, leur violence. Connu la peur, l'angoisse, la séparation, la souffrance. Ce livre est le cri d'un enfant de neuf ans que l'errance a fait disparaître trop tôt. Il est aussi le témoignage d'un adulte sur la cruauté de la guerre. Cette voix qui s'élève aujourd'hui refuse de remuer le couteau dans une plaie à peine cicatrisée. Non, il s'agit ici de témoigner pour ajouter une autre page à l'histoire. Témoigner pour condamner la guerre. Témoigner au nom des Tutsis et Hutus, peu importe, mais témoigner pour nous exhorter à la reconstruction d'un monde meilleur, un monde sans haine ni conflit.

Par Alexis Ruhamiliza
Chez Publibook/Société écrivains

0 Réactions |

Genre

Littérature française

01/10/2015 142 pages 16,95 €
Scannez le code barre 9782342041651
9782342041651
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'exil qui a volé mon enfance par Alexis Ruhamiliza

Commenter ce livre