Recherche

L'exil qui a volé mon enfance

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

La SCELF face à la lecture publique : la redevance qui indigne

Denis Bocquet, CC BY 2.0

ActuaLitté

Dossier

Congrès 2018 de l'ABF : À quoi servent les bibliothèques ?

ActuaLitté

Dossier

Affaire Renaudot : un auteur autoédité chez Amazon qui dérange

Depuis 1926, le prix Renaudot n’aura jamais autant fait parler de puis qu’en cette édition 2018. La présence d’un ouvrage autopublié chez Amazon, manifestement chouchou de Patrick besson, fait désordre. 

ActuaLitté

Dossier

Midam et Kid Paddle : l'appel du blork plus fort que tout

Savez-vous capturer un Blork ? Utiliser au mieux un copy 2000 ? Ce que devient l'argent une fois glissé dans le fente d'un bouffe-fric ? Kid Paddle est là pour répondre à toutes ces importantes questions existentielles, à une époque où jeux vidéo, ordinateurs et autres CD-ROM dirigent les loisirs des enfants... et des adultes.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Edith Wharton

Née en 1862, Edith Newbold Jones, mieux connue sous le nom Edith Wharton, a résolument marqué l'histoire de la littérature : elle fut ainsi la première femme à obtenir le Prix Pulitzer du roman, pour Le temps de l'innocence, publié en 1920. Après une enfance européenne, elle retourne à New York avec sa famille, qui jouit d'une situation très aisée.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Anne Frank et son Journal

Morte en 1945 à Bergen-Belsen, Anne Frank a légué à l’humanité un journal devenu historique. Ce récit fait part des réflexions qui occupent la jeune adolescente, alors qu’elle est partie avec sa famille aux Pays-Bas, pour échapper aux nazis. Nous sommes en 1942, elle a 13 ans. 

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

L'exil qui a volé mon enfance

Le 6 avril 1994, le président rwandais H. Juvénal est assassiné. Dès le lendemain, le Rwanda se réveille dans un bain de sang, saisi par une folie meurtrière qui coûtera la vie à plus d'un million de personnes. C'est le début de ce que la communauté internationale nommera plus tard le génocide rwandais. Alexis avait neuf ans pendant la guerre. Lui, qui n'était qu'un enfant, dut fuir pour survivre. Il a marché, comme tant d'autres, dans les montagnes, forêts et marais, sur près de 4 000 kilomètres, du Rwanda jusqu'à Brazzaville. Il a vécu dans les camps de réfugiés de Kashusha, Tingi-Tingi, Loukolela, Ndjoundou, devant s'adapter sans cesse aux conditions de vie, au contexte local, aux possibilités d'apprentissage... Il a vu les tueries, la sauvagerie des hommes, leur violence. Connu la peur, l'angoisse, la séparation, la souffrance. Ce livre est le cri d'un enfant de neuf ans que l'errance a fait disparaître trop tôt. Il est aussi le témoignage d'un adulte sur la cruauté de la guerre. Cette voix qui s'élève aujourd'hui refuse de remuer le couteau dans une plaie à peine cicatrisée. Non, il s'agit ici de témoigner pour ajouter une autre page à l'histoire. Témoigner pour condamner la guerre. Témoigner au nom des Tutsis et Hutus, peu importe, mais témoigner pour nous exhorter à la reconstruction d'un monde meilleur, un monde sans haine ni conflit.

10/2015

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Qui a volé le savon ?

C'est l'histoire de Gillie une petite baleine en caoutchouc qui habite dans une salle de bain. Tout irait pour le mieux si elle ne devait pas la partager avec la très remuante famille Barban. Qui plus est, un mystérieux amateur de savonnettes et de savons les vole chaque jour. Emile Braban, le benjamin de la famille, mène l'enquête et sur qui tombe-t-il ? Gillie ! qui déclare préférer mourir plutôt que de rendre son précieux butin : la guerre est déclarée. Mais quand Emile comprendra que Gillie a volé tous ces savons pour réaliser le rêve de sa vie, il l'aidera et deviendront les meilleurs amis du monde. Le travail d'Anna Lisa Bollini est extrêmement délicat, elle brode ses histoires sur une belle toile de lin. Elle aime jouer avec le lecteur, il faut chercher parfois ses personnages qui changent de dimensions et de formes. On entre ainsi dans un monde poétique et facétieux, légèrement décalé et plein de charme.

10/2015

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

On a volé mon sac !

Au cours de la fête de l'école le sac d'Apolline disparaît... Qui a bien pu faire ça ? Et pourquoi ? Apolline est très triste. Heureusement qu'Amélie est là...

04/2010

ActuaLitté

Psychologie, psychanalyse

Une enfance volée

J’avais huit ans quand mon beau-père a commencé à me salir, en se servant de moi pour des rapports sexuels ! Je subissais en plus de cela beaucoup de maltraitance de la part de celui-ci et de ma mère. Puis à mes dix ans, va se rajouter l’inceste de mon frère. À mes 15 ans je brise ce silence, et dévoile tout. Donc on me plaça chez ma tante, ou là, un an de paix, puis un ami à elle va me violer en utilisant la violence ; ce viol m’aura encore plus détruite ! Malgré cela je vais essayer me reconstruire !

05/2012

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Une enfance volée

Au début des années 1960, et pendant près de vingt ans, l'Etat a déplacé avec constance et méthode des centaines d'enfants réunionnais pour repeupler les campagnes françaises. Jean-Jacques Martial fut l'un de ces enfants. Arraché à son île à six ans, placé de foyers en familles d'accueil, abusé par son père adoptif, il nous livre ici le témoignage sobre et bouleversant de son histoire. La publication de ce récit en 2003 eut un très large écho. Depuis, l'auteur - avec d'autres - n'a cessé de dénoncer le scandale de ces déplacements forcés. Ce combat opiniâtre fut couronné par le vote en février 2014 à l'Assemblée nationale d'une résolution mémorielle reconnaissant la responsabilité de l'Etat. Et cette reconnaissance, cette victoire, valait bien d'être racontée dans un nouveau chapitre, plus joyeux cette fois, de cette enfance à jamais volée.

02/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

L'exil est mon pays

Du plus loin qu'elle se souvienne - ce qu'elle a vécu et ce qu'on lui a transmis -, une petite fille raconte l'arrivée en France de ses parents, réfugiés politiques espagnols. Si elle rêve souvent d'oublier son nom, sa peau dorée, ses cheveux foncés et l'accent de ses parents, elle sait que son identité est celle qu'elle se construit, entre l'Espagne, son origine, et la France, leur nouvelle patrie. Mais son pays n'est pas fait de terre, de mer et de ciel, ce n'est pas une nation avec des frontières et une seule couleur. Son pays, celui qu'elle a choisi, est fait de souvenirs, de récits, de mélanges et de sensations enfantines. C'est celui des exilés...

05/2009

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté