Dossiers

Livres, actualités : tout sur Edith Wharton

Née en 1862, Edith Newbold Jones, mieux connue sous le nom Edith Wharton, a résolument marqué l'histoire de la littérature : elle fut ainsi la première femme à obtenir le Prix Pulitzer du roman, pour Le temps de l'innocence, publié en 1920. Après une enfance européenne, elle retourne à New York avec sa famille, qui jouit d'une situation très aisée.

Le 11/08/2020

Le

11/08/2020

0

Partages

ActuaLitté

Montrant des facilités pour l'écriture à un âge très précoce, Edith Wharton publie sa première nouvelle dans Scribner's Magazine en 1890, et devient rapidement très en vue dans le milieu littéraire américain. Au début du XXe siècle, elle s'installe à Paris et fréquente notamment Paul Bourget, Anna de Noailles, André Gide, Jean Cocteau et Henry James.

Engagée pendant la Première Guerre mondiale dans le soutien aux réfugiés et blessés de guerre, elle meurt en 1937. Elle a notamment signé Chez les heureux du monde (1905), Ethan Frome (1911) ou encore Été (1917).

Photographie : Edith Wharton en 1907, domaine public

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les Chemins parcourus

Admirée par Henry James qui vit en elle "l'ange de la dévastation" , Edith Wharton fut l'une des romancières les plus célèbres de son temps, auteure de chefs-d'oeuvre tels que Le Temps de l'innocence, Chez les heureux du monde, Ethan Frome ou Les New-Yorkaises. Dans cette autobiographie rédigée au soir de sa vie, elle jette "un regard en arrière sur les chemins parcourus" . Après un mariage avec le neurasthénique Teddy Wharton, sacrifice sur l'autel des convenances, la jeune écrivaine aux émotions corsetées hante en automobile la campagne florentine, échappe au choléra, fréquente les sociétés intellectuelles d'Europe. Livre après livre, elle construit une oeuvre pionnière qui exalte l'émancipation féminine et souligne les ambivalences des choix amoureux. Confessions du siècle, ces Mémoires savoureux nous révèlent à mots choisis les coutures d'un art féroce habillé de chic. Une fascinante leçon de talent.

11/2021

ActuaLitté

12 ans et +

Anthologie de l'épouvante

Dans le genre fantastique, l'irréel, surgi dans le quotidien, fait naître l'angoisse. Dans celui de l'épouvante, la frontière entre les deux mondes est si ténue que la mort la franchit. En lisant les quatorze nouvelles qui composent ce recueil, on voit intervenir des fantômes (chez Alexandre Dumas ou Selma Lagerlöf), des défunts revenus d'entre les morts (chez Maupassant ou Edith Wharton), des animaux et végétaux redoutables (chez Bram Stoker, Saki, Mildred Johnson), un portrait maléfique (Edgar Poe), une musique surnaturelle censée repousser l'au-delà (Lovecraft). Bref, partout rôde la Canarde. C'est alors la terreur qui s'empare des personnages… comme du lecteur. «La maison du lac », de Charles Nodier ; « Le portrait ovale », d'Edgar Poe ; « Le chat, l'huissier et le squelette », d'Alexandre Dumas ; « La diligence fantôme », d'Amelia B. Edwards ; « Frritt-Flacc », de Jules Verne ; « Le tic », de Guy de Maupassant ; « La squaw », de Bram Stoker ; « Le violoniste », de Selma Lagerlöf ; « Sredni Vashtar », de Saki ; « La musique d'Erich Zann », de Lovecraft ; « Mademoiselle Mary Pask », d'Edith Wharton ; « Le papillon de la mort », de Maurice Renard ; « Le cactus », de Mildred Johnson

10/2021

ActuaLitté

12 ans et +

Un été Wharton

Dans la famille Wharton, il y a Norman, le père, collectionneur de grains de riz. Edith, la mère, qui sait dompter les biches. Gigi, la fille de dix ans, rêveuse au grand coeur. Perly, le chien aussi attachant que pataud, et Cornélius, le perroquet dyslexique. Comme tous les ans, ils passent l'été dans leur maison de famille des Bois Noirs. Mais les vacances sont chamboulées par l'arrivée de Jamie, fils du frère terrible de Norman. Gigi est fascinée par ce cousin étrange à la bouche pleine de mots coups-de-poing et dont le coeur semble en colère. Ce Jamie, qui réussit les pires bêtises sans jamais se faire punir, lui apprendra-t-il son pouvoir magique ?

06/2021

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La récompense d'une mère

A Nice, au début du XXe siècle, Kate Clephane lutte pour sa survie sociale. Issue de la haute société new-yorkaise, elle vit aujourd'hui parmi les parias : tous ceux qui, comme elle, ont failli aux yeux du beau monde. Alors qu'elle était une jeune mariée et une jeune mère, Kate a eu une aventure avec un artiste et, rejetée par tous, a fui New York pour la France. Mais, presque vingt ans après son départ, sa fille Anne lui écrit : le mari de Kate est décédé et la fille veut retrouver sa mère. De retour en Amérique, Kate se construit avec Anne un foyer idyllique, que seul un homme pourrait venir troubler... Dans ce roman de 1925, Edith Wharton revient sur un thème qui lui est cher : la tension entre les désirs d'un individu et le poids des conventions sociales. Comme dans Le Temps de l'innocence et Ethan Frome, elle dépeint des personnages en combat permanent pour trouver une place dans un monde qui devrait être le leur. La Récompense d'une mère est l'une de ces tragédies dorées.

04/2021

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Le temps de l'innocence

Dans la haute société new-yorkaise de la fin du XIXe siècle, Newland Archer est tiraillé entre deux femmes, deux vies : sa fiancée, la jeune et pure May Welland, et la comtesse Olenska, une divorcée fraîchement revenue d'Europe, auréolée de mystère et d'une réputation sulfureuse. Le clan familial et son confort pèsent sur Newland Archer, qui ne sait s'il doit céder à la passion et renoncer pour toujours à la vie qu'il a connue jusqu'alors, ou s'il doit s'en remettre à la prudence et protéger son statut pour rester dans ce monde, au risque de vivre la vie d'un autre, brillante en apparence mais creusée par le regret. Un roman poignant qui éclaire avec finesse la tension entre le désir de liberté et l'attrait du quotidien familier.

04/2021

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Lendemain. Suivi de Les deux autres

Lydia a quitté son mari pour Gannett. Les deux amants voyagent à travers l'Europe et vivent librement leur passion, mais le poids des conventions sociales a vite fait de les rappeler à la réalité... Waythorn et Alice reviennent à New York après leur lune de miel. Si pour lui c'est un premier mariage, Alice en est à son troisième, mais Waythorn n'en a cure... jusqu'à ce que les ex-maris de sa femme se présentent à sa porte ! Edith Wharton peint avec humour et justesse les portraits de femmes libres et modernes qui défient la société.

03/2020

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les petites robes noires

1959. Au deuxième étage du grand magasin F. G. Goode's de Sidney, des jeunes femmes vêtues de petites robes noires s'agitent avant le rush de Noël. Parmi elles, Fay, à la recherche du grand amour ; l'exubérante Magda, une Slovène qui règne sur les prestigieux Modèles Haute Couture ; Lisa, affectée au rayon Robes de cocktail, où elle compte bien rester en attendant ses résultats d'entrée à l'université... Dans le secret d'une cabine d'essayage ou le temps d'un achat, les langues se délient, les vies et les rêves des vendeuses se dévoilent sous la plume délicate de Madeleine St John. Avec la finesse d'une Edith Wharton et l'humour d'un Billy Wilder, l'australienne Madeleine St John (1941-2006), livre un remarquable instantané de l'Australie des années 1950 et une critique subtile de la place de la femme dans la société. Devenu un classique dans les pays anglo-saxons, Les petites robes noires, traduit pour la première fois en français, est un chef-d'oeuvre d'élégance et d'esprit. "Un véritable diamant brut". Sunday Times

10/2019

ActuaLitté

Récits de voyage

Une île sans pareille. Souvenirs de Port-Cros 1929-1930

Après deux voyages scientifiques Afrique de l'Est, en 1923-1924, puis en 1928-1929 Vivienne de Watteville revient en Europe. Elle est belle, jeune (28 ans) et riche : elle séjourne alors avec sa grand-mère dans le Sud de la France, cherchant un lieu à l'écart pour s'y reposer de sa vie aventureuse, écrire ses souvenirs (Speak to the Earth,1935) et recevoir ses amis. Edith Wharton l'invite à Hyères et lui signale les " Iles d'Or ", que l'on voit à l'horizon... Débarquant par hasard à Port-Cros en juin 1929, elle croit avoir trouvé un havre de paix avec la maison de Port-Man, qu'elle va louer à l'année à un trio qui règne sur l'île et la sauvegarde jalousement : Marcel Henry, notaire et entomologiste, Marceline, ex-femme du précédent, et Claude Balyne, ancien sous-préfet devenu poète et compagnon de Marceline... Après avoir remis en état cette maison isolée, Vivienne de Watteville s'installe confortablement, avec son ânesse, son perroquet, ses livres, son gramophone et ses disques. En fait, ses ennuis commencent : elle est poursuivie par un jeune ouvrier napolitain fou d'amour, Joseph Baresi ; elle se sent épiée par un couple de gardes, les Ballonet ; elle provoque l'ire de Marcel Henry, en plantant et coupant des arbres... Heureusement, des amis viennent la voir, rendant au lieu toute sa beauté et sa sérénité. En particulier, un Anglais mélomane, George G. Goschen, se montrera suffisamment original et délicat pour oser demander sa main, l'épouser en juillet 1930 et l'emmener loin de Port-Cros...

09/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

L'âge de l'innocence

"Faites New York ! " , telle est l'injonction qu'adresse, dès 1902, Henry James, son mentor et ami, à Edith Wharton. Avec L'Age de l'innocence, prix Pulitzer en 1921, la romancière y répond de façon magistrale en dressant le tableau évocateur, subtil et cruel, d'un monde disparu qui est aussi celui de son enfance. Au début des années 1870, au sein du petit univers élitiste et fermé de la bonne société new-yorkaise, Newland Archer s'apprête à épouser May Welland, incarnation "de tout ce à quoi il avait cru et qu'il avait révéré" . L'irruption de la cousine de sa future femme, la mystérieuse comtesse Olenska qui rentre inopinément d'Europe pour fuir un mariage malheureux, va donner une tournure inattendue à ses fiançailles. Alors que la comtesse fascine et scandalise tour à tour New York, Archer voit le mélange de sympathie et de perplexité que lui inspire Ellen Olenska se changer peu à peu en un sentiment plus troublant. Mais il prend également conscience de l'implacable étau dans lequel la société corsetée du "vieux New York" enferme les individus et du sort qu'elle réserve à ceux qui refusent de se conformer à ses règles. Peinture d'un amour impossible, d'une émancipation manquée et d'un monde voué à s'éteindre définitivement au lendemain de la guerre de 1914-1918, L'Age de l'innocence se teinte d'une flamboyante mélancolie.

03/2019

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Eté

Le village de North Dormer, en Nouvelle Angleterre, abrite une communauté puritaine et étriquée au sein de laquelle la belle Charity vit et, surtout, s'ennuie. Adoptée enfant par le notable du village, le vieux Royall, Charity est née dans la " montagne ", un endroit dont on parle tout bas et en se signant, un lieu sauvage qui a dû la marquer de son empreinte. Son insaisissable différence attire immédiatement l'attention de Lucius Harney, jeune architecte de la ville venu se perdre à North Dormer pour croquer des habitats traditionnels. Très vite, Charity s'éprend passionnément de lui...

02/2019

ActuaLitté

Policiers

La marque de Windfield

L'auteur du Code Rebecca et de l'inoubliable fresque des Piliers de la terre nous emmène ici, avec sa prodigieuse science de l'intrigue, au cœur de l'Angleterre victorienne. En 1866, plusieurs élèves du collège de Windfield sont les témoins d'un accident au cours duquel un des leurs trouve la mort. Mais cette noyade est-elle vraiment un accident ? Les secrets qui entourent cet épisode vont marquer à jamais les destins d'Edward, riche héritier d'une grande banque, de Hugh, son cousin pauvre et réprouvé, de Micky Miranda, fils d'un richissime Sud-Américain. Autour d'eux, des dizaines d'autres figures s'agitent dans cette société où les affaires de pouvoir et d'argent, de débauche et de famille, se mêlent inextricablement derrière une façade de respectabilité... Un thriller victorien... Damned ! Quand l'auteur de l'Arme à l'œil change d'époque et dépeint le Londres du XIXe siècle et ses Rastignac, sa plume se fait aussi noire que celle d'une Edith Wharton, peut-être même d'un Dickens. Anne Pons, L'Express.

02/2000

ActuaLitté

Récits de voyage

La croisière du Vanadis

A bord d'un steamer loué pour la circonstance, Edith Wharton (1862-1937) entreprend au printemps de 1888 une croisière en Méditerranée qu'elle appellera plus tard "un goût de paradis". Pour l'heure, jeune et riche Américaine en mal de voyage, elle n'est pas encore l'immense écrivaine, peintre de son milieu social et admirée pour Ethan Frome (1911) ou Le Temps de l'innocence (1920). De ce périple de trois mois, elle tient un journal qui dormira sur une étagère des réserves de la bibliothèque de Hyères, où elle vécut à la fin de sa vie, jusqu'à ce qu'il en soit exhume en 1991 par Claudine Lesage. Au-delà des notes semblables à celles d'un carnet de croquis relevé d'aquarelles, des anecdotes et des plaisantes saynètes que nous relate le texte, Edith Wharton, déjà fine observatrice, réussit au fur et à mesure que progresse son récit à en maitriser le rythme, le temps, à en changer les points de vue, à introduire des personnages vivants, en un mot à construire. En suivant le sillage d'Ulysse sur la Mare Nostrum, c'est d'un voyage initiatique au pays des mots dont ce texte nous parle, l'odyssée fondatrice d'une romancière en puissance. Tenu au plus près de la pérégrination du navire, La Croisière du Vanadio est une invitation à redécouvrir une Méditerranée disparue que les photographies contemporaines de Jonas Dovydenas font merveilleusement réapparaître. Première édition française du texte, cet ouvrage constitue un inestimable apport à la connaissance de la personnalité et de l'oeuvre d'Edith Wharton.

12/2018

ActuaLitté

Science-fiction

Le grand livre des Tales from the past

Précurseurs dans leurs idées aussi bien que dans leurs écrits, les auteurs rassemblés dans ce recueil vous emmèneront à la source même des Otherlands. Retrouvez le meilleur des écrivains du XVIIIè et XIXè siècles, pour une promenade au coeur du fantastique et du surnaturel, en découvrant ce qui faisait frissonner les lecteurs de l'époque. Nous avons sélectionné pour cet ouvrage des textes classiques (La vénus d'Ille, de Prosper Mérimée, La métamorphose, de Franz Kafka, ou encore Le crime de Lord Saville, d'Oscar Wilde...), que vous pourrez relire avec plaisir, et nous leur avons associé des nouvelles moins connues (Le secret de l'or qui croit, de Bram Stoker, La porte du monstre, de William Hope Hogdson, ou bien Air Froid, de Howard Phillips Lovecraft...), mais toutes aussi empreintes de cette touche particulière qui faisait pénétrer l'irrationnel au coeur même des maisons... Avec des nouvelles de Howard Phillips Lovecraft, Maurice Renard, Arthur Conan Doyle, Oscar Wilde, Charles Nodier, Edgar Allan Poe, Théophile Gautier, Gustave Lerouge, Jules Lermina, William Hope Hogdson, Edith Wharton, Léon Bloy, Charles Barbara, Nathaniel Hawthorne, Charles Dickens, Bram Stoker, Gaston Leroux, Charles-Marie Flor O'Squar, John William Polidori, Franz Kafka, Prosper Mérimée, Alexandre Dumas, Auguste Villiers de l'Isle Adam et Marcel Schwob.

12/2018

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Leurs enfants

Martin Boyle, un ingénieur célibataire d'une quarantaine d'années à qui, de son propre aveu, il n'arrive jamais rien, s'apprête à retrouver Rose Sellars, une femme de son âge et de son milieu qu'il aime en secret depuis des années et que son veuvage rend enfin libre. Mais il "s'égare" en chemin et sa vision du monde s'en trouve bouleversée : sur le pont du navire qui le mène en Italie, la rencontre d'une fratrie de jeunes enfants précoces, turbulents et charmants qui voyagent sous la houlette de leur soeur aînée à peine plus âgée qu'eux, le pousse à prolonger sa "traversée".

10/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les beaux mariages

"Il était caractéristique de sa part de garder de ses échecs un souvenir aussi aigu que de ses triomphes, et un désir passionné de les "rattraper", qui comptait toujours parmi les motifs obscurs de sa conduite. Elle avait enfin ce qu'elle voulait - elle avait conscience de posséder "ce qu'il y avait de mieux" ; et parmi les autres sensations, plus diffuses, l'adoration de Ralph lui procurait le plaisir raffiné qu'aurait pu connaître une reine guerrière portée en triomphe par les princes vaincus, et lisant dans les yeux de l'un d'eux la passion qu'il n'eût pas osé exprimer". Ondine Spragg s'ouvre les portes de l'aristocratie new-yorkaise grâce à son mariage avec Ralph Marvell. Son ambition l'amène à divorcer et à se lancer à la conquête des hommes susceptibles de lui apporter tout ce qu'elle désire, c'est-à-dire l'amusement mais aussi la respectabilité. Si elle échoue face au banquier Peter Van Degen, elle va trouver une nouvelle victime en la personne du Marquis de Chelles, grâce à qui elle va - espère-t-elle - trouver une place de choix dans le monde du Faubourg Saint-Germain. Mais c'est vers Elmer Moffatt, un ami d'enfance auquel elle avait été mariée secrètement, qu'elle finira par revenir et en compagnie duquel elle trouvera le bonheur. Les qualités d'analyse de la grande Edith Wharton font merveille dans cette vaste fresque qui dépeint une classe à l'agonie dans ce monde du XXe siècle en pleine formation, et tracent avec une talentueuse audace le portrait d'une femme moderne.

09/2018

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Au temps de l'innocence

Héritier élégant et cultivé, Newland Archer est l'un des meilleurs partis de New York. Chacun attend de connaître la date de son union avec la prude et ravissante May Welland, issue du même monde. La seule difficulté, pour lui, consiste à annoncer ses fiançailles dans le respect des convenances et du "bon ton". Tout est déjà réglé quand, un soir à l'opéra, le jeune homme reconnaît dans la loge des Welland la comtesse Ellen Olenska, de retour dans sa famille après l'échec de son mariage en Europe. Dans la haute société new-yorkaise, hantée par la peur du scandale, les moeurs et les idées d'Ellen suscitent une muette réprobation. Mais elles exercent sur Newland un attrait irrésistible...

08/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

Proust, l'ami retrouvé. Marcel avant la Recherche (1893-1910)

C'est en travaillant sur l'oeuvre d'Edith Wharton que Claudine Lesage découvre un fonds d'archives inédites (lettres et photographies) ayant appartenu à Léon Bélugou. Homme de lettres proche des milieux mondains parisiens du début du XXe siècle, Bélugou est aussi précepteur et conseiller avisé des grandes familles du Faubourg Saint-Germain. Au coeur de ce fonds d'archives, deux photographies des tribunes du champ de courses de Deauville en 1905 vont attirer l'attention de l'auteur ; au dos de l'une d'elle, une simple annotation : "au premier plan, X. L Belugou. Proust". Il n'en fallait pas plus pour lancer Claudine Lesage dans une recherche aussi précise que sensible sur ce qui a pu favoriser l'éclosion de la Recherche, relisant l'oeuvre proustienne dans ces images retrouvées. Radziwill, Gramont, Guiche... ; Bénerville, Cabourg, Deauville... ; autant d'êtres et de lieux que ces documents vont faire revivre, révélant ainsi de troublantes similitudes avec l'oeuvre romanesque.

05/2017

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La France en automobile

Edith Wharton adorait la France et aimait aussi beaucoup les voyages en voiture. Avec son mari Teddy, entre 1906 et 1907, c'est dans une Panhard et Levassor 15hp achetée d'occasion à Londres qu'ils effectuent ce "tour de France", parfois accompagnés de Henry James. Evidemment, les Wharton ne conduisent pas eux-mêmes, ils ont un chauffeur, et leurs bagages arrivent par chemin de fer, avec quelques domestiques, aux étapes les plus importantes. On voyage avec style ! Les Wharton sont des francophiles extrêmement cultivés et des touristes avertis. Partis de Boulogne, ils filent vers Amiens, Beauvais, puis Rouen. Ils continuent vers la Loire et l'Indre, puis font étape à Nohant sur les terres de George Sand. Paris, Poitiers, les Pyrénées, la Provence, l'Est. Rien ne les arrête ! En route, ils admirent tout, les cathédrales, bien sûr, les paysages, les villages, mais aussi les Français, leur civisme, leur élégance, leur bonne humeur et leur façon intelligente de profiter de la vie. Avec ce récit en forme de carte postale, Edith Wharton nous fait revisiter et redécouvrir lieux et monuments avec une chaleur et un enthousiasme communicatifs. Publié aux Etats-Unis en 1908 avec succès, La France en automobile n'avait jamais été traduit en français jusqu'à aujourd'hui.

04/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

En 1939, l'Amérique commence à Bordeaux. Lettres à Emmanuel Boudot-Lamotte (1938-1980)

Cette correspondance adressée à Emmanuel Boudot-Lamotte compose un ensemble singulier en raison de son destinataire et de sa durée - tout autant que de sa fragmentation. Peu connu du grand public, Emmanuel Boudot-Lamotte, dont nous ne possédons que les brouillons, est l'éditeur de Marguerite Yourcenar chez Gallimard - son principal interlocuteur - mais aussi un de ses amis. Grand voyageur, photographe, historien de l'art, il est aussi l'ami intime d'André Fraigneau, l'éditeur chez Grasset de Marguerite Yourcenar. En 1939, la guerre vient d'éclater en Europe. En septembre, Marguerite Yourcenar part pour l'Amérique donner des conférences et rejoindre sa compagne, Grace Frick. Cet "exil" américain marque un tournant dans leurs échanges : les premières lettres constituent un journal des choses vues de l'Amérique, où l'auteur prend le pas sur l'amie, avant le silence des années de guerre. Le dialogue est renoué en 1945. Eloignée de ce qui s'est déroulé en Europe, Marguerite Yourcenar n'en demeure pas moins attentive à la vie littéraire et au confort des infortunés. De nouveaux désirs d'ouvrages apparaissent : en tant que critique (L'Art français aux États-Unis), traducteur (Frederic Prokosch, Henry James, Edith Wharton, Negro Spirituals) et éditeur (elle conçoit un recueil de nouvelles américaines contemporaines). Il nous faut, à la lumière de cette correspondance, réviser notre perception des premières années américaines de Marguerite Yourcenar : ce bouillonnement prolifique et intellectuel marque un temps et un lieu de transition entre les premières oeuvres (Le Coup de grâce et Nouvelles orientales) et les grands textes à venir (Mémoires d'Hadrien, L'Oeuvre au noir).

11/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les amours d'Odon et Fulvia

En Italie, à la fin du XVIIIe siècle, le jeune Odon Valsecca, héritier présomptif du duc de Pianura, grandit dans une ferme. A la mort de son père, on l'envoie suivre à Turin l'éducation d'un aristocrate de son rang. Il y rencontre Vivaldi et son cercle de libres penseurs gagnés aux idées nouvelles des philosophes français. Odon tombe fou amoureux de celle qui les incarne à ses yeux, Fulvia, la fille de Vivaldi. Mais la mort de son cousin fait de lui le duc légitime de Pianura et le force à accéder au trône. Les Amours d'Odon et Fulvia met en scène, à travers cette passion contrariée, le conflit permanent entre l'idéal révolutionnaire et la réalité du pouvoir.

02/2016

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La bibliothèque idéale des 50 ans GF Tome 24 : Fièvre romaine

Issue du milieu oisif et fortuné de la haute société new-yorkaise, Edith Wharton fut l'un des écrivains les plus importants du début du XXe siècle. Liées entre elles par une terrible glaise où se conjuguent les strates du passé, du non-dit et du manque, les nouvelles ici rassemblées sont hantées - par tout ce qui, sournoisement, menace de détraquer la machine sociale : passions, vices, ambitions mal gouvernées... On y verra la vieillesse s'imaginer être encore au faîte brillant de la vie ; la longue amitié de deux femmes cacher une haine et une jalousie féroces ; ou le drame d'un divorce peser sur le mariage d'une innocente jeune fille. Cet ensemble de nouvelles, qui s'étend sur toute la carrière d'Edith Wharton, offre un aperçu saisissant des diverses facettes de l'auteur, qui a rarement mieux joué de son pouvoir d'émotion et de son humour cruel.

01/2015

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Béatrice Palmato. Fragment érotique et autres textes

Composé autour d'un "impubliable fragment" pornographique retrouvé en 2001, ce recueil de textes entièrement inédits en français explore la découverte, par la grande auteure de nouvelles fantastiques, des merveilles du sexe nu. Dans les pages de "Beatrice Palmato", Edith Wharton signe une scène unique, mais incandescente, qu'elle complète par un résumé plus audacieux encore. "J'ai dans la manche, se vantait-elle mystérieusement, un synopsis d'inceste qui ferait passer tous les livres contemporains pour des comptines de jardin d'enfants". A cette lumière, les nouvelles "L'ermite et la sauvageonne" et "Le prétexte" révèlent des nuances rares, comme si depuis toujours, l'écriture de Wharton avait langui d'évoluer dans la splendeur aveuglante des enchantements charnels.

06/2014

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La dactylographe de Mr James

En 1907, Henry James engage une nouvelle secrétaire : Frieda Wroth, qui demeurera à son service jusqu’à sa mort. Appréciée pour sa compétence, la jeune femme est frustrée de n’être guère plus que la dactylographe de ce grand écrivain qui la fascine. Au coeur d’une tragi-comique histoire de lettres compromettantes, dont les principaux acteurs sont la terrifiante Edith Wharton et le beau Morton Fullerton, les deux amis de coeur de Mr James, Frieda s’efforce d’obéir au Maître malgré le tourbillon des amours, tromperies, jeux de dupes et subtilité des esprits.

10/2013

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La plénitude de la vie

Les trois premières nouvelles d'Edith Wharton - La vue de Mme Manstey, La plénitude de la vie et La lampe de Psyché - marquent l'entrée en littérature de l'une des plus grandes auteures américaines du XXe siècle.

05/2013

ActuaLitté

Romans historiques

Mémoires oubliées. Tome 1

Après un décès dans sa famille, un écrivain s’intéresse à l’histoire de ses ancêtres. Il dévoile des secrets enfouis et fait des découvertes inattendues… Ce premier tome nous transporte de la révolution de 1840 aux sombres journées de La Commune, puis jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale, sur le front de Verdun et dans les hôpitaux de l’arrière à Biarritz et à Hyères. Le narrateur s’attache à la personnalité de Robert Besson. Il dresse le portrait d’un médecin cultivé, nanti et brillant, mais un homme à femmes, égoïste et joueur qui a brisé la vie de ses proches. Au fil de ses rencontres, André Gide et Edith Wharton, et de son expérience au front, un peu d’humanité germe en lui et il connaît l’amour. Le parcours peu banal de cet homme nous raconte le quotidien effrayant et désespéré des soldats dans les tranchées. Il nous conduit en province, loin du front, où, malgré la guerre, la vie sociale continuait, avec ses intrigues amoureuses.

05/2013

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Sur les rives de l'Hudson

" C'était une musique nouvelle, qui lui était jusqu'alors entièrement inconnue, mais qui faisait aussitôt vibrer les fibres profondes de son âme. C'était quelque chose qui lui était destiné - quelque chose qui lui appartenait intimement. Avait-il jamais connu la poésie ? " Jeune homme sensible, Vance Weston a 19 ans et de grandes aspirations. En pleine rébellion, il tombe malade et veut mourir ou aller à New York... Ce sera New York, la grande ville et son effervescence littéraire ! Là, sur les rives de l'Hudson, il rencontre Halo Spear, son aînée de quelques années, sûre d'elle, cultivée. Leur communion d'esprit est immense, l'horizon s'ouvre pour lui : Vance voudrait être poète, elle l'y aidera peut-être... Intégrité, désillusions, sentiments étouffés... Edith Wharton décrit avec talent les débuts de la société moderne. Un roman cruel et subtil sur l'apprentissage de l'amour et de la création.

10/2012

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Paysages italiens

Edith Wharton, Américaine éprise d'Europe, décrit ici le plus grand amour de sa vie ; le pays d'Italie. Mais qu'on ne s'y trompe pas, il ne s'agit pas d'un carnet de voyage. Entre deux diligences, l'une des auteures les plus subtiles de langue anglaise montre le tact d'une grande dame, la précision d'une botaniste et l'humour d'un metteur en scène qui découvrirait par mégarde une pièce en train de se jouer. Commencé à la frontière suisse, poursuivi de Piémont en Romagne, de Toscane en Ombrie, le voyage laisse Wharton entièrement libre de chanter, de la manière la plus intime, les rencontres du corps, du monde, des choses et des habitants. Ainsi se forme le journal d'un quotidien nomade, baigné dans la lumière constante d'un regard bienveillant, pourvu d'un sens inouï de la poésie.

05/2012

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Ethan Frome

Ethan Frome, dans une petite ferme du Massachusetts, est sous la domination de sa femme Zenobia, une mégère hypocondriaque qui dépense tout l'argent du ménage à soigner des maladies imaginaires. L'arrivée de Mattie Silver, une cousine de Zenobia, illumine la vie d'Ethan en lui apportant de la douceur et de la compréhension. Mais elle déchaîne la jalousie de la redoutable Zenobia, qui va réussir à chasser la jeune fille. En traîneau, Ethan va conduire Mattie à la gare. Ils comprennent alors qu'ils ont besoin l'un de l'autre. Ethan lance le traîneau contre un arbre, pour mourir avec Mattie. Mais au lieu de trouver la mort, ils sont cruellement mutilés. Ils vont passer le reste de leurs jours sous le regard méchant de Zenobia. Edith Wharton, grande romancière, la meilleure disciple d'Henry James, a écrit avec cette tragique histoire l'ceuvre la plus représentative de la littérature régionaliste de la Nouvelle-Angleterre.

04/2012

ActuaLitté

Littérature étrangère

Libre et Légère ; Le Temps de l'innocence ; Fièvre romaine ; La Récompense d'une mère ; Ethan Frome ; La Vie et Moi

En 1993, la brillante adaptation du Temps de l'innocence de Martin Scorsese, incarnée par une brochette d'acteurs prestigieux, faisait redécouvrir l'oeuvre d'Edith Wharton au grand public. Aussi nécessaire qu'attendue, cette anthologie permet de resituer ce récit éblouissant, prix Pulitzer 1921, dans l'ensemble de l'oeuvre d'Edith Wharton, qui, avec une ironie jubilatoire, n'a eu de cesse d'épingler Les vieilles mentalités, en particulier les conventions et la superficialité de l'aristocratie new-yorkaise de son temps. On retrouvera donc ici ses classiques, parmi lesquels La Récompense d'une mère et Fièvre romaine, mais aussi le surprenant Libre et Légère, écrit à 14 ans, qui contient déjà en germe les thèmes qu'elle ne cessera ensuite d'aborder, ou Ethan Frome, portrait au vitriol de la Nouuelle-Angleterre rurale. Plongeant comme peu d'autres ont su le faire dans les profondeurs des coeurs tourmentés, Wharton se révèle être L'experte du combat des âmes et des caprices de la fatalité. Une belle occasion de découvrir ou redécouvrir ce grand auteur.

02/2012

ActuaLitté

Littérature étrangère

La splendeur des âmes. Chez les heureux du monde ; Les Beaux Mariages ; Eté ; Le temps de l'innocence ; La splendeur des Lansing

Issue de la bonne société new-yorkaise, Européenne d'adoption, elle passa une grande partie de sa vie en France, Edith Wharton n'a pas cessé de jeter un regard critique, voire féroce, sur un milieu qu'elle connaissait bien ni de témoigner d'une compassion humaniste pour les malheurs de ses contemporains. Les femmes sont au coeur de son oeuvre : femmes prisonnières de leur éducation, du carcan social, du pouvoir de l'argent, de leurs passions contrariées ou refoulées, femmes piégées dans un monde d'hommes. Celle que son ami Henry James appelait "l'ange de la dévastation" a su décrire la splendeur et la misère des âmes avec une liberté qui fait d'elle une pionnière de la modernité en littérature.

02/2012

ActuaLitté

Anglais apprentissage

Histoires sanglantes. Edition bilingue français-anglais

Un homme hagard, devenu l'ombre de lui-même, est déboussolé, envoûté par la visite quotidienne d'une morte-vivante... Une maison maudite, à l'aspect lugubre, où le nombre de morts croît dans des proportions inquiétantes... Un couple de vampires affamés, en quête de sang frais... Vampires, vous avez dit vampires ? Trois histoires de vampires, trois nouvelles sanglantes de trois grands maîtres de la littérature fantastique et de la science-fiction.

05/2011

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Kerfol et autres histoires de fantômes

Les fantômes whartoniens se glissent dans ces interstices de silence oppressant, minéral ou granitique, dans « ce trou, béant, surgi soudain dans notre expérience ». Ils n’effraient plus, comme les fantômes anciens, par leurs apparitions spectaculaires et leur attirail gothique, mais par leur passage secret et discret, le frôlement furtif de leur « immense absence » et de leur palpable présence, en bas de l’escalier, derrière la porte de la bibliothèque, ou bien à l’autre bout de la table – si près qu’on pourrait presque les toucher. J.-P. N.Le recueil comprend : « Kerfol » / « Les yeux » / « Ensorcelé » / « Le miroir » / « Après coup ».Traduction, préface et notes de Jean-Pierre Naugrette.

02/2011

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Le miroir et autres nouvelles fantastiques. Suivi de Miss Mary Pask

Mrs Clingsland découvre avec désolation un matin l'image que lui renvoie son miroir : celle d'une femme qui n'a plus vingt ans. Mrs Attlee, sa confidente, trouve un subterfuge pour la sortir de sa torpeur : elle lui transmet des messages d'amour d'outre-tombe du jeune Harry, noyé lors du naufrage du Titanic. Spiritisme, apparition de fantômes, messages de l'au-delà... Edith Wharton révèle avec un humour piquant que les fantômes ne survivent que dans l'imagination de ceux qui les évoquent.

01/2011

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Chez les heureux du monde. Avec 1 DVD

Orpheline ruinée, Lay Bart cherche à faire un riche mariage, bien qu'elle aime un avocat, Lawrence Selden. Trop honnête pour se vendre, mais d'allure trop libre pour garder sa réputation intacte, elle se voit fermer les portes de la haute société... Avec un art digne de son maître Henry James, Edith Wharton peint la haute société new-yorkaise, son éclat et sa richesse, mais aussi sa profonde corruption.

10/2010

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Les boucanières

" Elles incarnaient "la jeune fille américaine", ce que le monde avait réussi de plus parfait " : pour Mrs St. George, ces cinq jeunes filles fraîchement débarquées à Londres sont un ravissement... Mais pour le petit monde étroit de l'aristocratie anglaise, leur pedigree laisse à désirer, et leurs ambitions paraissent bien vulgaires - et puis quelle idée de fumer et de s'exhiber ainsi sans vergogne ? Les " boucanières " n'en ont cure : à elles la belle vie, les bons plaisirs et les beaux partis !

06/2010

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Villas et Jardins d'Italie

Edith Wharton témoigne à l'égard des jardins italiens de ce même souci de la forme qui préside à son écriture romanesque. Avec la curiosité passionnée de l'amateur et la trempe d'un grand écrivain, elle réussit, à partir de quelques fragments — une loggia aux arcades aériennes, une terrasse, une allée d'acacias en berceau, un bois de cyprès, une cascade, une grotte — à recréer l'ordonnance souple des grands jardins de plaisance et de leur architecture ornementale. La romancière nous invite à suivre son périple italien : de la Lombardie jusqu'en Vénétie, en passant par Rome, Florence et Sienne, pour y découvrir la féerie que sont l'éclat bleuté d'un lac vénitien ou les marches de marbre d'une rotonde florentine... Ces splendeurs, pour la plupart dessinées par d'illustres architectes de la Renaissance, restent les témoins ultimes d'une période fastueuse.

05/2009

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Le vice de la lecture

"C'est un petit bijou d'intolérance" (Michel Guérin, Le Monde) " Peu de vices sont plus difficiles à éradiquer que ceux qui sont généralement considérés comme des vertus. Le premier d'entre eux est celui de la lecture. " Dans ce texte paru en 1903 dans une revue littéraire américaine, la romancière Edith Wharton (1862-1937) dénonce l'obligation sociale de la lecture, nuisible à la littérature et fatale à l'écrivain.

04/2009

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le passage de Vénus

Deux soeurs, orphelines, Caroline et Grace Bell, quittent l'Australie à la fin de la Seconde Guerre mondiale pour venir vivre en Angleterre. Deux destins en apparence fort différents, qui laissent pourtant un égal goût de cendres : Grace, la blonde, se marie et connaît le bonheur tranquille et fastidieux de la classique femme au foyer; Caro, la brune, posée d'emblée comme une " enfant de Vénus ", préfère l'amour hors mariage et la vie plus chaotique du monde du travail. Elle connaît la passion dans les bras d'un dramaturge à succès avant de se marier avec un Américain plus âgé et d'émigrer à New York. Sydney, Londres, New York, Stockholm, c'est le passage du Nouveau Monde à l'Ancien Continent, une traversée initiatique qui la mènera de l'innocence à l'expérience. Sur les traces de Henry James et d'Edith Wharton, Shirley Hazzard cisèle l'intime des vies tout en les mêlant étroitement à la société du temps et aux échos de l'Histoire. Art de la suggestion et du non-dit, finesse psychologique, subtile perfection du style : en 1981, Le passage de Vénus l'imposa d'emblée comme un écrivain majeur de notre époque.

04/2007

ActuaLitté

Beaux arts

Les exilés de Montparnasse (1920-1940)

Après la Grande Guerre, près de deux cent cinquante artistes anglo-saxons adoptent Paris pour y vivre en totale indépendance. Ils sont écrivains, poètes, journalistes, éditeurs, libraires, directeurs de revues littéraires et plusieurs d'entre eux imprimeurs. Ils récusent la prohibition, le puritanisme pur et dur, la censure, le sexisme de leur pays. Ils viennent mener l'existence bohème de Montparnasse. Le change avantageux (cinquante francs pour un dollar) permet à certains de mener une vie facile, propre à la création de leurs œuvres. Ils en débattent à la librairie américaine Shakespeare and Company de Sylvia Beach, ou dans l'atelier de Gertrude Stein rue de Fleurus. Fitzgerald, Hemingway, D. H. Lawrence, Joyce, Miller, Pound, Gertrude Stein, Edith Wharton se croisent, sympathisent, se jalousent ou parfois s'entre-déchirent au sein de leur microcosme littéraire. D'autres, originaux nantis, ne débarquent que pour mener la vie débridée des nuits parisiennes. Après avoir vécu en autarcie, les membres de cette colonie se disperseront au début de la Seconde Guerre mondiale, abandonnant à regret leur jeunesse insouciante aux terrasses ensoleillées de La Closerie des Lilas, de la Rotonde, de la Coupole et du Seulet.

09/2006

ActuaLitté

Critique littéraire

Les amants du Soleil noir. Caresse et Harry Crosby

Caresse et Harry Crosby forment un couple mythique dans le Paris artistique des années 1920. Caresse, issue de la haute société de New York, inventa à dix-huit ans le soutien-gorge et fut la première femme scout du monde. Harry, élevé dans le berceau du puritanisme à Boston, fut arraché à l'innocence dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. Avec ce " merveilleux don de l'insouciance " que leur enviait Hemingway, Caresse et Harry découvrirent à Montparnasse les épices de l'amour libre, les modèles de Patou et de Chanel, les talents alors jugés obscènes de D.H. Lawrence ou de Joyce qu'ils publièrent dans leur mai-son d'édition, Black Sun Press : en un mot, toutes les extravagances d'une vie sans tabous. Première biographie de ce couple fulgurant, Les Amants du Soleil Noir sont une plongée dans les Années folles. On y croise Edith Wharton, l'énigmatique Walter Berry, le jazzman Cole Porter, Sylvia Beach, le poète Hart Crane, Henri Cartier-Bresson, Picasso et tant d'autres, célèbres ou anonymes. Paris était une fête. Mais aussi une tragédie puisqu'en 1929 Harry, étourdi de drogues et de mystique, se suicida en compagnie de sa maîtresse. Caresse continua seule l'aventure des Amants du Soleil Noir. Dominique de Saint Pern est également l'auteur chez Grasset d'une biographie L'Extravagante Dorothy Parker (1994).

04/2005

ActuaLitté

Littérature étrangère

Preuve d'amour [EDITION EN GROS CARACTERES

Avec ce recueil de nouvelles on retrouve la sagacité d'Edith Wharton dans l'étude ironique des mœurs. Dans La porte fermée un homme tue son cousin pour s'approprier sa fortune et avoir le temps de réaliser son rêve: écrire. Dix ans plus tard il se rend à l'évidence: c'est un échec. Il décide alors de se dénoncer. Mais voilà, le meurtre, seule réussite de son existence, est si parfait que personne ne le croit! Dans Preuve d'amour un malade en convalescence dans un sanatorium tombe follement amoureux d'une mystérieuse jeune femme venue ici fuir un passé plus que trouble. A l'aise dans tous les styles d'écriture, Edith Wharton est au sommet de son art de conteuse.

05/2006

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Une affaire de charme

L'épouse d'un professeur respecté d'une ville universitaire et puritaine entrevoit le grand amour avec un jeune Anglais de passage... Une femme du monde confond le jour de sa permanente avec celui du départ en bateau de son amant... Un homme demande à un ami peintre de faire le portrait de la femme dont il est amoureux... Tout l'art d'Edith Wharton est présent dans ces sept nouvelles la description fascinante d'une société bourgeoise tissée de simulacres, de magnifiques portraits de femmes, une écriture subtile, tour à tour féroce et tendre, qui plonge au cour des tourments humains.

04/2004

ActuaLitté

Littérature française

Un épisode remarquable dans la vie de Trevor Lessing

Une belle demeure, une famille de la haute bourgeoisie anglaise, des séjours sur le Continent dans d'autres belles maisons, des parents un peu lointains, des enfants confiés aux grands-parents et qui nouent entre eux des liens subtils et très forts : Neville, Lawrence, Sarah, et bien sûr Trevor. Né en 1960, il restera, dans le glissement des jours et le cours du temps, fasciné par Irina, son amour d'enfance, et par son grand-père Gordon, tôt disparu avec les légendes familiales et le souvenir des guerres qui ont bouleversé son époque. Véronique Sales est une des seules romancières d'aujourd'hui sachant évoquer la vie intérieure de ses personnages, les fines attaches du sentiment, les forteresses que les êtres humains édifient contre la solitude et la force des images. Des figures que l'on suit à travers la beauté de certaines évocations - des odeurs de foins, une lune sur la Seine, une fin d'été au jardin - et que l'on quitte à regret aux dernières lignes et aux ultimes années du siècle, parce qu'elles nous ont permis de connaître d'autres mondes personnels et de respirer ce qu'Edith Wharton appelait " l'air humain épais et nourrissant ".

02/2004

ActuaLitté

Littérature étrangère

Un fils sur le front

Un fils sur le front Paris, fin juillet 1914. John Campton, portraitiste américain installé à Montmartre, attend son fils George qu'il n'a pas revu depuis de longues années de séparation imposée par son ex-femme, une mondaine impénitente remariée aux Etats-Unis. A l'heure de la déclaration de guerre, George, né en France, est aussitôt mobilisé. Son père intervient en sa faveur mais George refuse ces passe-droits et part au front avec la Croix-Rouge. A mesure que la guerre fait rage et révèle toute son horreur, John Campton n'apprend pas seulement à découvrir le courage de ce fils qu'il connaît si mal : il s'identifie pour la première fois pleinement aux autres, partageant les émotions, les joies et les douleurs de toutes les victimes de la plus grande tragédie de son temps. A travers l'évocation émouvante de l'amour d'un père pour son fils, Edith Wharton réussit une description magistrale de la guerre et des souffrances qu'endurent ceux qui ne la font pas.

01/2004

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Les lettres

A Paris, la jeune Lizzie West tombe amoureuse de Vincent Deering, le père de la petite fille dont elle est l'institutrice. Devenu veuf, Deering doit repartir aux Etats-Unis. Les amants se promettent de s'écrire, mais rapidement Lizzie ne reçoit plus aucune lettre. Quelques années plus tard, elle le croise par hasard... Une analyse fine et pénétrante du cœur d'une femme amoureuse par l'auteur de Chez les heureux du monde.

10/2003

ActuaLitté

Critique littéraire

Edith Wharton : L'objet et ses fictions

Quel regard sommes-nous aujourd'hui à même de porter sur la fiction romanesque d'Edith Wharton (1862-1937), trop souvent peut-être rangée sous l'étiquette " esthétique et beaux chapeaux " ? Cette œuvre témoin d'une fin de siècle encore marquée par un certain idéal du Beau, du Bon, du Vrai, et déjà à l'écoute des trépidations du XXe siècle naissant est une pierre angulaire de la littérature américaine. Située aux avant-postes de la modernité, comme à la charnière de deux cultures (américaine et européenne), elle tente de garder intacte l'image d'un monde qui disparaît tout en inscrivant avec lucidité et esprit le fruit d'une méditation sur le sujet humain, ses entreprises et ses productions, notamment la création artistique. Dans trois de ses romans, Chez les heureux du monde (1905), Les Beaux mariages (1913) et Le Temps de l'innocence (1920), Edith Wharton s'interroge sur la place de l'objet dans la nouvelle économie des savoirs et le libéralisme de son Amérique appelés tous deux à se heurter aux apories idéologiques du début du XXe siècle. Son œuvre de facture classique considère la dimension d'affect qui s'installe entre tout sujet et son objet de désir, que ce dernier appartienne à l'univers domestique (objet de consommation, de décoration), à celui de l'art (littérature, arts plastiques et visuels, architecture, musique), ou à la relation amoureuse. Edith Wharton place au cœur de son œuvre nostalgique dont les pastels et autres couleurs légèrement surannées ne sont pas le moindre charme, une dialectique subtile entre l'identité féminine, la relation esthétique et l'objet du désir humain dans une société dominée par les semblants sociaux et culturels. Elle nous invite à repenser l'art non seulement à travers les objets qui s'échangent, se consomment et réjouissent notre regard, mais aussi en fonction du lien social qu'il est appelé à créer, des affects qu'il suscite, de l'éthique qu'il soutient. Enfin, elle nous rappelle l'évidence : l'art est autant ce qui donne à voir que ce qui se donne à voir.

05/2003

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La splendeur des Lansing

" Susy avait la même échelle de valeurs que ces gens; elle parlait leur langage, même si elle en comprenait d'autres ; elle avait soif des mêmes plaisirs qu'eux, même si elle n'adorait pas leurs dieux. Mais, du jour où elle était devenue sa propriété, il avait élaboré ou sujet de cette femme une conception qui répondait à un besoin de vénération profondément ancré en lui. " Susy et Nick Lansing passent leur voyage de noces en Italie chez des amis plus fortunés. Leur mariage d'amour et le pacte qui les lie ne sauraient souffrir de concessions ou de bassesses. Mais les idéaux peuvent-ils se heurter à la dure réalité du couple et de la vie mondaine ? Lorsque Suzy accepte un marché peu moral qui lui permet de faire partie de la jet-set, le conflit larvé qui les mine déjà se déclenche... Dans ce roman flamboyant, passion et raison s'opposent toujours, orgueil et jalousie rencontrent inlassablement les caprices du destin.

02/2003

ActuaLitté

Littérature étrangère

Libre et légère suivi de Expiation

La jeune, belle et capricieuse Georgie renonce à son amour pour Guy Hastings afin d'épouser lord Breton, plus vieux d'une quarantaine d'années mais fort riche : tel est l'argument audacieux de ce premier court roman d'Edith Wharton écrit en 1877, à l'âge de quatorze ans. Œuvre majeure entourée d'un parfum de soufre, Libre et légère surprend non seulement par sa maturité mais aussi parce qu'il contient en germe un grand nombre de thèmes whartoniens : l'impossibilité d'aimer son égal, l'horreur du mariage, la solitude de l'adolescence, le contraste entre la femme volontaire, née pour l'exception et la jeune fille modeste et vertueuse, promise à une vie normale. Resté inédit en France jusqu'à aujourd'hui, Libre et légère est suivi de Expiation, courte nouvelle écrite trente ans plus tard, dans laquelle Edith Wharton se moque de ses ambitions littéraires passées et des mœurs éditoriales de l'époque.

01/2003

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Le fils et autres nouvelles

Ce recueil réunit trois nouvelles : Le pélican, écrite en 1898, Les lettres en 1930, et Le fils en 1933.Toutes les trois traitent de la maternité, thème cher à Edith Wharton, trop tôt privée d'un père adulé, meurtrie par une relation difficile avec une mère égoïste et frivole, et victime d'un mariage désastreux et stérile qui la conduira au divorce. L'auteur impose une fois de plus, par son art incomparable de soulever les voiles du mystère, une atmosphère de "suspense" psychologique au charme envoûtant.

02/2002

ActuaLitté

Critique littéraire

Voyage au Maroc

Invitée par Lyautey, résident général de la République française, Edith Wharton découvrit le Maroc en 1917, à une époque où les voyageurs occidentaux étaient rares. Les recommandations dont elle bénéficia lui ouvrirent de nombreuses portes et lui permirent d'être le témoin des derniers instants d'une civilisation millénaire, avant que le Maroc ne s'ouvre au monde. Son témoignage est d'autant plus précieux qu'elle allie un don d'observation à une grande connaissance de l'histoire marocaine. Ses premières impressions de voyage furent publiées dans des journaux américains, avant d'être réunies en volume en 1920.

09/2001

ActuaLitté

Littérature étrangère

Lettres. 1900-1915

Tout au long d'une correspondance qui couvre les quinze premières années du XXe siècle, deux grandes figures de la littérature américaine vont nouer et tisser une amitié que ne démentiront ni l'éloignement ni les séparations prolongées, ni la maladie ni les différends. Occasion unique pour le lecteur de découvrir Henry James dans l'intimité de sa vie quotidienne, de surprendre les confidences d'un homme en proie aux doutes aussi bien sur son propre compte que sur celui des autres, affaibli physiquement au fil des ans et condamné à ne plus vivre, comme tant des personnages de ses romans, que par procuration, à travers les voyages et les escapades de son interlocutrice. Edith Wharton, dont nous n'entendons le plus souvent la voix qu'en écho dans les lettres de James, est à la fois la confidente, l'ouverture sur le monde, l'image ambiguë de cette femme qu'il aurait sans doute voulu aimer sans jamais y parvenir. Occasion aussi d'une série d'évocations impressionnistes de certaines personnalités littéraires et politiques de l'époque, de part et d'autre de l'Atlantique, et de certains des événements les plus marquants de la période dont la Première Guerre mondiale ne fut pas le moindre.

02/2000

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté