L'impact de la numérisation des livres

Internet évolue en permanence et si nous sommes touchés par ce phénomène de façon plus ou moins importante, il y a des activités qui ont complètement changé avec la révolution du monde en ligne. C’est notamment le cas des livres, autrefois simple support papier, ils sont désormais disponibles pour la plupart en livre électronique également.

Le 10/06/2021 à 15:41 par Victor De Sepausy

4 Réactions | 573 Partages

Publié le :

10/06/2021 à 15:41

Victor De Sepausy

4

Commentaires

573

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

C’est sans compter notre façon de lire qui a également changé avec la numérisation de ces derniers. Les livres sont désormais téléchargeables en quelques clics, plus besoin de se rendre à une bibliothèque, des supports tel que Kindle, les tablettes ou encore les smartphones sont devenus de formidables outils pour lire des livres sans s’encombrer et ayant à portée un choix plus grand que n’importe quelle bibliothèque dans le monde peut proposer.

Le commencement de la numérisation des livres

C’est principalement Google qui a été à l’initiative de ce mouvement lancé fin 2004 sous le nom de Google Print qui avait pour but de numériser 15 millions d’ouvrages en 6 ans. La numérisation a toujours été une étape en tête dans l’optique de conserver notre patrimoine, d’en avoir une trace digitale.

Les livres existent depuis des millénaires, ils renferment des contenus extrêmement précieux et variés englobant aussi bien notre Histoire que les aventures imaginaires narrées par des auteurs de légende. Il est donc tout naturel que les ouvrages aient été numérisés afin d’une part de les avoir sous format numérique, mais aussi afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre, rendre les livres accessibles à tous partout dans le monde.

Le projet de Google, en 2005 a motivé deux autres projets similaires à se monter. D’un côté l’OCA (pour Open Content Alliance) regroupant de grands groupes américains comme Microsoft, Yahoo ou encore Adobe voulant centraliser les archives libres de droits afin d’en faire profiter le plus grand nombre. De l’autre côté, un projet européen ayant un but similaire avec pour nom Europeana.

L’évolution de la numérisation des livres

En 2007, Amazon a lancé Kindle et en 2008 le format EPUB3 devenu l’un des plus populaires pour les livres numériques a été créé. C’est à partir de cette époque que le monde de l’édition et des livres a drastiquement changé, au fil des années, pour devenir celui qu’on connaît aujourd’hui.

Si, auparavant, il était impensable d’acheter ses livres sur Internet, il était nécessaire de se rendre dans une librairie ou bien dans une bibliothèque pour en emprunter un, ce paysage a littéralement changé en un peu plus d’une décennie.

Les livres physiques restent tout de même, les plus populaires et représentent plus de 75 % des revenus générés pour un peu moins de 8 % pour les livres numériques en 2019. Malgré tout, cette tendance continue à progresser, chaque année les revenus sur les livres numériques ne cessent de croître.

En plus, au-delà du format numérique d’un livre, d’autres formats ont su se démocratiser comme le livre audio qui permet d’écouter un livre tout en conduisant, se baladant… Une façon d’apprendre par l’écoute qui se veut populaire ces dernières années.

Les avantages des livres numériques

Un livre numérique est en tout point supérieur à un livre papier car il permet facilement d’être répliqué, accessible à tous. Il ne pèse aucun poids physique et donc n’est pas encombrant à transporter. D’un point de vue écologique c’est tout bonnement extrêmement bénéfique, plus besoin de papier !

Le seul côté négatif est pour les habitués de la lecture, la sensation d’avoir un livre dans les mains, de tourner les pages, c’est quelque chose qu’un livre numérique ne peut pas procurer. En revanche, c’est tout un monde qui vous est accessible en quelques clics, vous pouvez transporter et accéder à une quantité astronomique de contenu à l’aide de votre tablette sans avoir à vous déplacer.

De plus, le prix des livres numériques de par l’absence du coût du papier et de l’impression sont moins chers et donc favorisent davantage l’accessibilité à tous. En tout cas, le pourraient.

L’impact de la numération des livres sur les auteurs

Si le monde des livres numériques a changé la façon dont les lecteurs peuvent se procurer et lire des livres, c’est aussi le cas pour les maisons d’édition, les auteurs ou encore les rédacteurs de blogs.

En effet, auparavant il était absolument nécessaire d’avoir une maison d’édition acceptant votre ouvrage afin de se faire publier et éventuellement devenir un écrivain à succès, mais aujourd’hui avec le monde d’internet et des livres numériques, il est tout à fait possible de publier votre ouvrage par vous-même à faible coût et de connaître la gloire.

Devenir un auteur à succès en ligne ?

Il ne faut pas oublier que le support physique reste le plus vendu encore à l’heure actuelle, en revanche commencer via le support numérique est une bonne idée pour se faire connaître et s’affranchir éventuellement temporairement des maisons d’édition.

Il est en effet complexe de trouver une maison d’édition et de vous faire publier quand vous êtes un écrivain inconnu au bataillon, votre seul juge sera l’éditeur qui aura entre ses mains votre destin, sa décision aura des répercussions dramatiques sur votre potentielle future carrière en tant qu’auteur à succès.

Grâce aux livres électroniques, la donne a changé. Par exemple, sur Amazon, il est tout à fait possible de publier et vendre votre ouvrage numérique. Il ne tient qu’à vous alors de le faire connaître et s’il est concluant, si vous êtes certain de la qualité de votre livre, il y a de fortes chances qu’il se vende.

Certains auteurs ont réussi à se faire connaître de la sorte via le monde en ligne, par le biais du bouche-à-oreille en commençant via Amazon puis ont réussi à trouver une maison d’édition et même à faire de leur livre un film. Il existe quelques auteurs à succès de ces dernières années qui n’ont pas commencé par la publication papier, mais par celle numérique.

Comme tout produit, un livre peut être promu en ligne que ce soit par le biais d’une plateforme comme un blog, via les réseaux sociaux ou même une chaîne YouTube. Vous avez donc de nombreuses armes à utiliser pour faire connaître votre livre et éventuellement convaincre vos futurs lecteurs à l’acheter contrairement au monde de l’édition où votre première porte à franchir sera votre éditeur ayant entre ses mains votre futur. Vous savez ce qu’il vous reste maintenant à faire, certains auteurs choisissent d’utiliser leur nom et prénom personnel en tant que nom de domaine (xavier-corbin.com) à titre d’exemple, hébergent leur site web grâce à Hostinger qui est le moins cher de tout le marché de l’hébergement et commencent leur aventure à partir de presque rien.

L’utilité des livres numériques pour les créateurs de blogs

Un livre c’est bien plus que quelques écrits, c’est un symbole, une source de savoir. C’est pourquoi de nombreux créateurs de blogs ont su utiliser les livres numériques à leur avantage afin de publier leurs connaissances gratuitement sous la forme d’avant-goût ou complètement afin d’apporter de l’aide à leurs lecteurs et ainsi potentiellement proposer des services et produits en lien avec leurs livres.

Une des techniques les plus utilisées est d’obtenir gratuitement un livre numérique fournissant des informations ou proposant des conseils en échange de votre adresse mail. C’est une méthode répandue chez de nombreux entrepreneurs détenteurs d’un blog parce que votre adresse mail est la meilleure façon de vous contacter, d’éventuellement vous atteindre afin de vous proposer des services et des produits en relation avec un sujet qui vous intéresse.

Ainsi, si vous avez un projet en tête, il est évident qu’un blog sera un bon vecteur pour promouvoir celui-ci, en parler davantage informer, bref générer une audience qui sera attentive à votre projet ou à votre contenu. Si vous voulez aller plus loin, écrire un livre numérique juste d’une dizaine ou même d’une vingtaine de pages est une excellente solution pour renforcer votre valeur et celle de votre blog.

La symbolique d’un livre qu’il soit papier ou numérique n’est pas à sous-estimer. Cela représente une forme de savoir, des écrits qui ont du poids, auxquels les lecteurs veulent avoir confiance, veulent en tirer quelque chose que cela soit des connaissances ou un bon moment divertissant. Ne sous-estimez pas ce vecteur à associer à votre blog, pour en tirer de nombreux avantages afin de toucher encore plus votre future audience !

 

Crédit photo : @felipepelaquim/Unsplash

 
 

4 Commentaires

 

Matmat

11/06/2021 à 15:11

Je suis presque complètement d'accord avec vous sur le remplacement du livre physique par le livre électronique.
Par contre, je ne suis oas d'accord sur le prix des livres électronique: en effet comme il n'y a pas d'impression il devrait être moins cher sauf... que ce n'est pas du tout le cas : le livre électronique coûte généralement le même pris et quand le livre physique passe au format poche et passe de 20€ à quelques €, le livre électronique reste tjrs au même prix sans jamais de décote dans le temps.

Bad_titi

14/06/2021 à 01:36

Il faut savoir qu'on est sur des faibles volumes de vente par rapport aux gros tirages papier. Si l'auteur veut vivre de ses écrits, les royalties sont un peu limités en support numérique. Le prix du livre numérique qui ne décote pas nous donne une idée du prix réel du texte, de l'histoire.
Les prix des livres physique qui sont plus cher nous montre qu'en plus du prix de l'histoire on paye aussi pour le prix du papier/de l'objet, de la chaîne de distribution.

Ç'est équivalent pour la musique avec le vinyl, le CD ou la chanson payé en sur iTunes.

L'avantage du numérique c'est que la majeure partie du prix va dans la poche de l'auteur, ce qui est motivant pour continuer, mais il en vendra toujours moins que le format papier. Si on décote les prix en numérique, pour l'auteur ça devient un hobby et plus un moyen de rémunérer son travail à cause des faibles volumes.

Lorsque les volumes de ventes du numérique seront équivalent aux volumes du format papier, le marché s'équilibrera mécaniquement avec des tarifs plus bas.

Metherland

18/06/2021 à 08:27

Bonjour Bad_titi,

Je souhaitais rebondir sur votre affirmation disant que la majorité du prix d'un livre numérique va dans la poche de son auteur. Je voudrais nuancer votre propos. Si je ne peux m'exprimer pour un auteur indépendant, un auteur affilié à une maison d'édition est très loin de recevoir la majorité du prix du livre.

Une connaissance se faisant publier aux éditions MxM touche entre 20 et 25 % du prix d'un livre numérique vendu contre 12 à 15 % sur un livre papier. Et elle se trouve sur la fourchette haute des rémunérations, la moyenne tournant plus autour des 7 % pour le papier et des 15 % sur le numérique, sauf erreur de ma part. Nous sommes donc très loin de la majorité du prix.

Mais il ne faut pas oublier la masse salariale présente au niveau de la maison d'édition qui publie le livre numérique. Le facteur humain fait toujours rapidement grimper les prix. Cela ne m'empêche pas de supposer que les maison d'édition se font une marge plus que généreuse qu'elles pourraient réduire en faveur de l'auteur puisque le coût de la distribution est bien moindre. Sauf, à la rigueur, si une partie du chiffre d'affaire dégagé par le numérique était utilisé pour la publicité, mais je n'ai guère l'impression que ce soit le cas.

Cordialement,

Metherland

18/06/2021 à 08:08

Bonjour,

Par conscience intellectuelle, je me vois obligæ de réagir à votre affirmation sur l'écologie supérieure du livre numérique face au livre papier. Il faut savoir qu'aucun arbre n'est abattu pour créer un livre puisque le papier est fabriqué à partir de chutes de bois qui autrement partiraient à la poubelle. Un livre est donc issu de recyclage et pourra lui-même être recyclé s'il venait à partir au pilon (je ne me prononcerai pas sur l'écologie de l'encre utilisée, je connais trop peu le sujet).

Il faut également prendre en compte l'énergie consommée par les appareils électroniques. La France s'en sort relativement mieux que ses voisins car l'énergie est principalement issue du nucléaire, décarbonné, mais ce n'est pas négligeable. À cela s'ajoute la création des supports de lecture numérique qui embarquent des métaux dont l'extraction et la transformation sont très polluantes, sans parler du fait (quoique sans rapport avec l'écologie) qu'ils sont rarement issus du commerce équitable et souvent associées au travail des enfants dans des conditions sordides.

J'entends fort bien que l'impression même demande aussi de l'énergie et que les mêmes métaux composent les machines, mais sans avoir étudié les chiffres, je le reconnais, il m'apparaît que la quantité reste moindre que les machines vendues aux particuliers pour la seule lecture.

Je reconnais également que le livre papier polluera à la livraison de part son poids et son encombrement, mais si le livre est imprimé sur le territoire où il sera vendu, le transport devrait tout de même rester moins polluant que le rassemblement des composants d'une tablette venant des quatre coins du monde.

Bien sûr, il faudrait prendre en compte le temps d'usage des supports de lecture numérique, et comparer grâce à des études une pléthore d'argumentaires que j'oublie certainement. En l'occurrence, je ne pense pas qu'il soit possible d'assumer la plus grande écologie du livre numérique face au livre papier. Il nous manque énormément d'éléments afin de pouvoir conclure et votre affirmation me semble donc purement fallacieuse.

P.S. : Par ailleurs, les placements de produits ne sont-ils pas censés être signalés pour être légaux ?

Cordialement,

Plus d'articles sur le même thème