Recherche

Iceberg

Extraits

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Iceberg

La beauté et la fragilité de l'Antarctique et des animaux qui peuplent cette région. Cet album nous fait voyager jusqu'en Antarctique où on observe la vie et la mort d'un iceberg au fil des saisons. Dans ce paysage immense, parfois inquiétant, mais surtout très fragile, on y aperçoit orques, oiseaux de mer, phoques et baleine... tout un écosystème mis en danger par le dérèglement climatique. Cet ouvrage est avant tout un appel doux et puissant à protéger et respecter la nature mais aussi un appel à l'humilité, au silence et à la contemplation. L'illustratrice Jess Racklyeft réussit à mettre en valeur toutes les nuances de ce paysage par un remarquable jeu de textures et de couleurs, accompagnant parfaitement la prose lyrique de Claire Saxby.

10/2021

ActuaLitté

Littérature française

Iceberg

Hugo est dans l'avion du retour. Il avait fuit, quitté sa famille du jour au lendemain. Sans que ni sa femme, ni ses filles ne sachent pourquoi, en ne laissant qu'une simple lettre. Après vingt ans d'absence, le voilà devant cette porte. Pourquoi revient-il ? Vont-t-elles trouver leurs réponses ?

11/2017

ActuaLitté

Policiers

Iceberg

Le navire garde-côtes Catawaba vogue dans l'Atlantique Nord, pas très loin de l'Islande. A son bord, un scientifique, Hunnewell, spécialiste des formations glaciaires. Et Dirk Pitt, l'homme des missions aventureuses en mer, bien connu des lecteurs de Trésor ou de Cyclope. Leur objectif : un iceberg, qui dérive lentement vers le sud, emportant avec lui, nettement visible en transparence, un bateau emprisonné dans sa gangue de glace. Leur mission : percer les secrets que détient dans ses flancs cet incroyable vaisseau fantôme. Des secrets dangereux, assurément. A preuve les quinze hommes qu'ils vont découvrir à son bord et qui ont été atrocement exécutés au lance-flammes.

03/2000

ActuaLitté

Policiers

Mission iceberg

Coup de chaud sur la banquise. Pour Matthew Pike, taciturne gardien des eaux et forêts de l'Alaska, porter secours aux rescapés d'un crash aérien n'est pas un acte d'héroïsme : c'est le quotidien. Mais cette fois, il s'agit d'un sauvetage à haut risque. L'unique survivant, un journaliste américain, n'a rien du touriste lambda. Sa venue semble liée à la découverte de cette station soviétique abandonnée, au coeur d'un iceberg, pleine de corps en lambeaux. " Encore une fois, l'auteur nous embarque dans un rythme effréné, pas une minute de répit pour nous pauvres lecteurs ! " Les Chroniques de l'Imaginaire @ Disponible chez 12-21 L'EDITEUR NUMERIQUE

09/2012

ActuaLitté

Littérature française

Bleu iceberg

La fonte des pôles et des glaciers s'accélère tandis que le réchauffement climatique semble irréversible. C'est alors que nous assistons à la dérive d'un iceberg dont les jours sont comptés et qui témoigne de sa condition, questionne et interpelle le lecteur sur sa situation aussi improbable que grotesque. Aux premières loges du drame qui se joue, des scientifiques finissent par perdre leurs repères logiques. Il leur manquera toujours le saut de compréhension que seul le commandant du bateau d'observation osera, en se lançant à la suite du mystérieux voyageur dans les eaux profondes de la dorsale atlantique. Ce roman de Baltazar Garcia est un voyage marquant dans nos consciences volatiles qui n'ont peut-être pas toujours eu les mots justes pour empêcher de commettre l'irréparable.

11/2019

ActuaLitté

Littérature française

Iceberg memories

Je connais mal ma mère, son enfance argentine, l'histoire de ses parents, de sa rencontre avec mon père. Nous avons fui, disait-elle. Mais d'où, de quel pays avez-vous fui ? Voilà ce que je lui demandais. L'Argentine - c'était pour moi le pays argenté, aux mille reflets, l'immense fleuve, la pampa, les mauves jacarandas et toute cette flore tellement faune, indomptée. Une terre de rêves, dont ma mère prétendait qu'elle était aussi terre de cauchemars - et elle n'expliquait rien, haussait les épaules, montrait dans des cadres accrochés aux murs de la maison les photos qui racontaient son enfance et celle de mon père, comme autant de preuves d'un quelconque ratage. Ophélie Jaësan.

11/2009

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté