Recherche

Dorothy Carrington

Extraits

ActuaLitté

Récits de voyage

La Corse

L'art du portrait humain monumental est-il né en Corse ? La démocratie parlementaire y puise-t-elle ses racines ? Lady Carrington l'affirme, en décrivant les guerriers protohistoriques de Filitosa et en analysant la Constitution (1755) de Pascal Paoli, sujet de des recherches ultérieures. L'auteur témoigne de multiples aspects de la culture corse cette culture insulaire spécifique fondée sur une haute idée de l'homme en se référant non seulement à l'archéologie et à l'histoire, mais à ses nombreuses rencontres au fil des années : des bergers, des agriculteurs et des pêcheurs, des bardes, des voyantes et des guérisseurs, un bandit réhabilité, des prêtres, des notables, des intellectuels et bien sûr des autonomistes.

03/2014

ActuaLitté

Histoire de France

Portrait de Charles Bonaparte. D'après ses écrits de jeunesse et ses mémoires

En puisant à de multiples sources, où se mêlent les pièces déjà publiées et des documents inédits, Dorothy Carrington tente de dresser le portrait de Charles Bonaparte, père de Napoléon. Parmi les pièces inédites, figurent des mémoires que Charles Bonaparte a rédigés en 1780, document publié ici pour la première fois dans son intégralité. De même le très rare "exercice académique", cette "dissertation" sur le droit naturel et le droit des gens que Charles présenta à l'université de Corte, et qui est révélatrice de l'enseignement dispensé à l'époque. Tour à tour proche de Pascal Paoli puis des autorités françaises lors de l'annexion, homme de loi ou représentant de la noblesse, ou encore propriétaire corse soucieux de ses intérêts, comme de l'éducation de ses enfants, Charles Bonaparte nous est révélé sous des aspects multiples. C'est un homme de caractère ambigu, énigmatique, passionné de nature que l'auteur nous invite à découvrir.

01/2013

ActuaLitté

Littérature française

Cadeau pour Dorothy

Fils du cinéaste Jules Dassin, Joe Dassin fut en France un chanteur de variétés qui marqua les esprits avec de grands succès populaires. Pourtant, à l'âge de vingt ans, il avait écrit à son père : "Je sais maintenant ce que je veux faire : être écrivain." Et il a été un écrivain, un écrivain américain qui mérite enfin d'être découvert.

03/2013

ActuaLitté

Critique littéraire

L'extravagante Dorothy Parker

Au cinéma, elle fut la scénariste de Wyler, Hitchcock, Preminger. Dans Vanity Fair et le New Yorker, une chroniqueuse théâtrale dont les éreintements firent trembler Broadway. A la ville, l'amie de Hemingway, Fitzgerald, Dashielle Hammett, Robert Benchley et bien d'autres. Elle collectionna les amants en rêvant de passion romantique. Elle vécut parmi les riches en méprisant l'argent. On se racontait tantôt ses mots d'esprit, tantôt ses tentatives de suicide. Elle s'insurgea contre le maccarthysme. Elle mourut dans la misère en demandant qu'on inscrive sur sa tombe : " Excusez-moi pour la poussière ". Telle fut l'extravagante et attachante Dorothy Parker, que ressuscite cette biographie - la première en France. Autour d'elle, c'est toute une Amérique devenue légendaire qui ressurgit.

01/1994

ActuaLitté

Esotérisme

Dorothy Kilgallen. Une journaliste trop curieuse

Au terme de deux années d'enquête, Dorothy Kilgallen s'apprêtait à faire des révélations explosives quant à l'assassinat du président Kennedy. On l'a "suicidée" et toutes ses notes ont disparu. Notre dossier révèle une drôle de "toile d'araignée" dans laquelle sont englués le frère du président défunt, Marilyn Monroe qui fut la maîtresse des deux Kennedy, Frank Sinatra qui fut l'ami puis l'ennemi du premier, la CIA, le FBI, la Mafia... avec dans ses fils de soie une ahurissante série de "suicides" , de meurtres et de fort étranges disparitions...

06/2021

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

Dorothy Counts. Affronter la haine raciale

En 1957, une adolescente noire de 15 ans, Dorothy Counts, s'inscrit dans un lycée ségrégationniste de Caroline du Nord. Il va lui falloir pendant plusieurs jours un courage incroyable pour affronter la haine raciale la plus abjecte, les crachats, les injures, les menaces de mort... Un adolescent, témoin de cette haine, revoit des années plus tard Dorothy et lui dit son admiration : "Dorothy... vous aviez un tel courage... vous étiez magnifique ! Vous avanciez, malgré les coups, les cris, les rires mauvais, les crachats..." "J'ai essayé de marcher vers vous, j'aurais voulu pousser la méchante femme qui hurlait, qui ordonnait aux filles de vous cracher dessus... Mais j'étais paralysé : je n'arrivais pas à avancer."

04/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté