#Essais

Matérialisme et théorie de la connaissance. Essai sur le rapport de la philosophie à l'idéologie

Claude Blanchard

La théorie de la connaissance n'est-elle qu'un procédé inventé par la philosophie idéaliste, elle-même au service de l'idéologie bourgeoise, pour assurer le triomphe de la thèse du primat de la pensée sur l'être ? Est-elle par là même incompatible avec le matérialisme ? N'est-elle pas plutôt une démarche qui s'impose à la raison humaine indépendamment de tout présupposé idéologique ? Ces questions, qui seront examinées ici à partir d'une étude critique de textes d'Althusser, de Lecourt et de Marx lui-même, renvoient à la question plus générale du rapport que la philosophie entretient d'une part avec l'idéologie (et, par son intermédiaire, avec la politique), d'autre part avec les sciences. Elles conduisent en outre à un réexamen de la thèse marxiste du partage de la philosophie en deux camps : celui des matérialistes qui affirment le primat de l'être sur la pensée ; celui des idéalistes qui affirment le primat de la pensée sur l'être.

Par Claude Blanchard
Chez Ellipses

0 Réactions |

Editeur

Ellipses

Genre

Philosophie

01/05/1998 156 pages 13,00 €
Scannez le code barre 9782729856533
9782729856533
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Matérialisme et théorie de la connaissance. Essai sur le rapport de la philosophie à l'idéologie par Claude Blanchard

Commenter ce livre