#Essais

Le roman du libertinage (1782-1815). Redécouverte et réhabilitation

Valérie Van Crugten-André

La production littéraire de l'époque (pré-)révolutionnaire et impériale a longtemps souffert du puissant discrédit jeté sur elle par les historiens de la littérature. Négligeant de l'étudier en profondeur, ils ont choisi de passer sous silence une période capitale de l'Histoire qui leur paraissait stérile et peuplée d'épigones. Les romans du libertinage ont souffert plus encore que les autres du préjugé qui accablait l'ensemble de cette littérature et n'avaient fait, jusqu'à ce jour, l'objet d'aucune monographie. Ils offrent pourtant un vaste réseau de pistes d'analyses qui appelle l'interdisciplinarité. Dans cette étude, qui remet en question la notion même de roman libertin, l'auteur se penche sur les oeuvres du genre parues entre 1782 et 1815, de la parution des Liaisons dangereuses de Laclos (que la critique traditionnelle considère à tort comme le dernier roman libertin) à la chute de l'Empire. Le caractère inédit des recherches confère à l'ouvrage une orientation précise : véritable travail d'exhumation, il se donne à lire bien moins comme un aboutissement que comme une ouverture vers de nouvelles perspectives et montre que le roman du libertinage du "tournant des Lumières" doit enfin trouver sa place dans l'histoire du roman français.

Par Valérie Van Crugten-André
Chez Honoré Champion

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

01/07/1997 510 pages 77,00 €
Scannez le code barre 9782852036529
9782852036529
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le roman du libertinage (1782-1815). Redécouverte et réhabilitation par Valérie Van Crugten-André

Commenter ce livre