#Essais

Antithèses. Mallarmé, Péguy, Paulhan, Céline, Barthes

Charles Coustille

La thèse est souvent considérée comme le genre de tous les académismes. Pourtant, depuis le milieu du XIX ? siècle, plusieurs grands écrivains français ont entrepris un doctorat, non sans faire preuve d'une certaine originalité. Mallarmé a commencé une thèse de linguistique afin de se remettre d'une crise existentielle, la thèse de Péguy n'est rien d'autre qu'une longue insulte contre la Sorbonne, celle de Paulhan se perd dans d'innombrables brouillons sur plus de trente-cinq ans, Céline a soumis au jury un autoportrait à peine dissimulé derrière l'éloge d'un médecin hongrois, et Barthes a affirmé que la thèse devait être un "corps érotique" . Antithèses est une enquête historique où les mondes littéraires et universitaires se rencontrent et se défient. C'est aussi un anti-manuel de thèse dans lequel les écrivains questionnent les normes et formes académiques tout en distillant leurs conseils d'écriture.

Par Charles Coustille
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

08/03/2018 312 pages 24,00 €
Scannez le code barre 9782072755903
9782072755903
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Antithèses. Mallarmé, Péguy, Paulhan, Céline, Barthes par Charles Coustille

Commenter ce livre