#Essais

Le Duc de Saint-Simon et l'écriture du mal. Une lecture démonologique des Mémoires

François Raviez

Parmi les centaines de personnages des Mémoires, il en est un dont le nom n'est écrit qu'une seule fois : Satan ! Lue d'un regard inquisiteur, l'œuvre apparaît cependant imprégnée de sa présence, comme si le diable prenait "toutes sortes de formes" pour traverser la chronique, et le mémorialiste toutes sortes de mots pour le dire, pour le répéter. De scène en scène, de portrait en portrait, d'image en image, une "écriture du Mal" s'élabore, qui donne au texte ses plus longues et ses plus secrètes résonances. En apparence profuse, hétéroclite, inégale, l'œuvre majeure de Saint-Simon révèle peu à peu une "profonde et ténébreuse unité". Indicible et omniprésent, ce diable que poursuit la plume n'est-il pas l'émanation d'une psyché révulsée par le monde et ce qu'il devient ? Homme de foi, homme de cour, homme de langage enfin, le mémorialiste laisse entendre bien plus que ce qu'il dit, et les désordres des temps qu'il peint d'une encre au vitriol nous en apprennent autant sur sa sensibilité que sur les coulisses de l'histoire. D'inspiration thématique, cette lecture des Mémoires montre que tout se tient, que tout est nécessaire dans ce continuum où se fondent et se confondent, traversés de la même lumière infernale, récits et généalogies, "caractères" et recopiages, événements tragiques ou ridicules, "démons" sous un masque humain et grandes figures du Bien. Ce faisant, ce que l'on ébauche en débrouillant l'écheveau jubilatoire du verbe, c'est une poétique des Mémoires.

Par François Raviez
Chez Honoré Champion

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

01/01/2000 572 pages 100,00 €
Scannez le code barre 9782745301574
9782745301574
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le Duc de Saint-Simon et l'écriture du mal. Une lecture démonologique des Mémoires par François Raviez

Commenter ce livre