#Essais

Histoire universelle de la destruction des livres. Des tablettes sumériennes à la guerre d'Irak

Fernando Bàez

" Là où l'on brûle les livres, on finit par brûler des hommes ". C'est par cette citation de Heinrich Heine que débute cette passionnante et terrifiante enquête sur l'histoire de la destruction des livres, de l'Antiquité à nos jours. Fernando Bàez remonte à l'anéantissement des tablettes sumériennes, évoque le saccage de la bibliothèque d'Alexandrie, les grands classiques grecs disparus, l'obsession d'" uniformité " de l'empereur chinois Shi Huangdi, les papyrus brûlés d'Herculanum, les abus de l'Inquisition, la censure d'auteurs tels que D.H. Lawrence, James Joyce ou Salman Rushdie, les autodafés des nazis. Traduit en douze langues, cet ouvrage érudit d'un passionné de la première heure, passionnant de bout en bout, démontre que, loin d'être détruits par ignorance, les livres sont anéantis par volonté d'effacement de la mémoire et de l'histoire, c'est-à-dire de l'identité des peuples

Par Fernando Bàez
Chez Fayard

0 Réactions |

Editeur

Fayard

Genre

Sciences historiques

trad. Nelly Lhermillier
12/03/2008 527 pages 29,00 €
Scannez le code barre 9782213634845
9782213634845
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Histoire universelle de la destruction des livres. Des tablettes sumériennes à la guerre d'Irak par Fernando Bàez

Commenter ce livre