#Bande dessinée jeunesse

Je m'appelle Marie

Jacques Saglier

Février 1943. Parce que son père a des ancêtres juifs, Marie, dix-sept ans, et sa famille font partie des parias de la société. Pour autant, Marie n’est jamais allée dans une synagogue et le mot « juif » n’a aucune signification pour elle. Cachés près d’Avignon, les parents, Jacques et Jacqueline, et leurs trois filles sont dénoncés et incarcérés à la prison St Pierre à Marseille, puis transférés à Drancy fin août 1943. Malgré ses tentatives pour prouver la non-judéité de Jacqueline et de ses enfants, la famille, sur le point d’être libérée après un séjour au camp Lévitan de Paris, sera déportée à Auschwitz et exterminée en février 1944. Antoine, le frère de Marie, fut le seul survivant de cette tragédie familiale. Il était aussi le père de l’auteur de ce récit.

Par Jacques Saglier
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

12 ans et +

08/09/2011 288 pages 11,20 €
Scannez le code barre 9782070642083
9782070642083
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Je m'appelle Marie par Jacques Saglier

Commenter ce livre