#Essais

Les deux voix de Sainte Jeanne d'Arc. Sainte Catherine d'Alexandrie, Sainte Marguerite d'Antioche

Jean-Baptiste Roussot

Jeanne d'Arc est restée célèbre dans l'histoire parce qu'elle entendait les voix de sainte Catherine d'Alexandrie et de sainte Marguerite d'Antioche, qui lui apparaissaient et qu'elle voyait "avec les yeux du corps", comme elle l'expliqua à son procès. Ou l'on admet cette relation surnaturelle ou l'on classe Jeanne "dans la catégorie réprouvée des simulatrices" ou "dans la classe infortunée des demi-démentes", comme l'a écrit Mgr Touchet, qui comparait l'amour de ces deux "vierges orientales" pour la petite bergère de Domrémy à celui de deux sœurs aînées pour leur cadette, concluant : "C'est merveilleux, c'est mystérieux, c'est ainsi." Sainte Catherine et sainte Marguerite, vierges et martyres, furent les modèles et les assistantes de Jeanne. Dès 1424, à Domrémy, Saint Michel, montrant à Jeanne "la pitié qui était au royaume de France", lui annonça : "Sainte Catherine et sainte Marguerite viendront à toi, suis leurs conseils, elles ont été choisies pour te conduire et te conseiller en tout ce que tu as à faire : crois ce qu'elles te diront, c'est l'ordre de Notre-Seigneur." De fait, ces deux saintes qui formèrent "son Conseil", la guidèrent à Vaucouleurs, puis à Chinon, où elles lui donnèrent "un signe" pour convaincre le Dauphin. Elles l'assistèrent ensuite durant toutes ses campagnes militaires, contribuant de manière décisive à ses victoires, et lui permirent de conduire Charles VII à Reims pour y recevoir son sacre. En avril 1430, elles lui annoncèrent qu'elle serait faite prisonnière par les Anglais, qu'elle ne devait pas avoir d'émoi, qu'il fallait qu'ainsi fût fait, qu'elle acceptât tout en gré, que Dieu lui aiderait." Elles furent son seul soutien durant ses longs mois de captivité et Jeanne, qui n'accepta jamais de les renier, les invoqua au milieu des flammes de son bûcher juste avant de rendre son âme à Dieu, le 30 mai 1431, à Rouen. Le message essentiel de Jeanne et de ses Voix, celui de la Royauté du Christ sur la France et sur les nations, a traversé les siècles jusqu'aux apparitions du Sacré-Coeur à Paray-le-Monial et à ses quatre demandes au Roi de France, du 17 juin 1689, qui attendent encore d'être accomplies : lorsqu'elles le seront, la mission posthume de sainte Jeanne d'Arc sera achevée.

Par Jean-Baptiste Roussot
Chez Résiac

0 Réactions |

Editeur

Résiac

Genre

Religion

01/03/2006 190 pages 17,00 €
Scannez le code barre 9782852683990
9782852683990
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les deux voix de Sainte Jeanne d'Arc. Sainte Catherine d'Alexandrie, Sainte Marguerite d'Antioche par Jean-Baptiste Roussot

Commenter ce livre