#Essais

Le Livre noir de la garde alternée

Jacqueline Phélip

La loi du 4 mars 2002 relative à l'autorité parentale a octroyé aux juges le pouvoir d'imposer une résidence alternée, au nom de " l'intérêt supérieur de l'enfant ". Or cette loi n'a prévu aucun garde-fou qui pourrait éclairer leurs décisions. Cet " intérêt supérieur " constitue une formule théorique qui désigne essentiellement l'intérêt des parents. Ces enfants de 0 à 6 ans le plus souvent, mais aussi plus âgés, sont très souvent traités comme des biens indivis qui relèveraient d'un droit de propriété. Ils sont donc partagés, condamnés à mener une double vie, sans repère fixe affectif ni géographique, avec toutes les conséquences qui s'ensuivent sur la construction de leur personnalité. Malgré les travaux des pays anglo-saxons qui nous ont précédés dans la voie de la résidence alternée et en constatent souvent les méfaits chez nombre d'enfants, la loi définitive a durci sur certains points la proposition initiale. Ce livre, qui s'appuie sur de nombreux témoignages de parents et sur les analyses d'avocats, de pédopsychiatres et de psychanalystes, a pour objet de briser cette quiétude, d'informer, d'interpeller les consciences, de provoquer si possible une réaction politique pour modifier le texte de loi.

Par Jacqueline Phélip
Chez Dunod

0 Réactions |

Editeur

Dunod

Genre

Couple, famille

12/10/2006 226 pages 22,90 €
Scannez le code barre 9782100503650
9782100503650
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le Livre noir de la garde alternée par Jacqueline Phélip

Commenter ce livre