#Essais

Le commerce de la faim. La sécurité alimentaire sacrifiée à l'autel du libre-échange

John Madeley

La nourriture n'est pas une marchandise comme les autres. Il en va de la sécurité alimentaire de milliards d'êtres humains, que les tractations libre-échangistes internationales contribuent à dégrader de manière de plus en plus flagrante. Le commerce de la faim démontre comment des instances internationales, telles que l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ont subordonné un besoin essentiel de l'humanité - se nourrir - aux froides règles du libre-échange. Afin de se procurer des devises, les pays pauvres ont été sommés de favoriser des cultures d'exportation contrôlées par les firmes transnationales. Cette orientation est en train de générer un exode massif et laisse sur la touche 800 millions d'êtres humains qui souffrent de malnutrition et de famine. Abondamment documenté, cet ouvrage plaide pour une réduction de la toute puissance de l'OMC sur les politiques agricoles et alimentaires. Il met en avant d'autres solutions déjà expérimentées pour réduire de moitié le nombre d'affamés d'ici 2015 comme s'y était engagée, en 1996, la communauté internationale.

Par John Madeley
Chez Editions de l'Atelier

0 Réactions |

Genre

Economie

17/09/2002 260 pages 15,25 €
Scannez le code barre 9782708236325
9782708236325
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le commerce de la faim. La sécurité alimentaire sacrifiée à l'autel du libre-échange par John Madeley

Commenter ce livre