#Roman francophone

Grosse faim

John Fante

Ouvrir ce recueil de dix-sept nouvelles, c'est écouter la voix d'un des plus humains et touchants écrivains que l'Amérique ait comptés : celle de John Fante. Grosse Faim, composé de textes retrouvés bien après sa mort en 1983, aurait pu n'être qu'une compilation de feuillets surestimés à l'attention des seuls nostalgiques. Ce n'est pas le cas. Tout ce qui rend l'auteur si unique tient dans ces pages écrites entre 1932 et 1959. Les souvenirs d'enfance doux amers du fils d'immigrés italiens issu d'un foyer modeste, la tradition religieuse, l'adultère des plus grands... et les premiers élans amoureux, forcément maladroits. Si Arturo Bandini, le jeune héros, est si franc et spontané, émouvant et horripilant, c'est parce que Fante n'a pas trouvé mieux que de se raconter lui-même à travers lui. D'où un style brut, tout simplement sincère. La préface intégrale de Demande à la poussière, ce bijou de bouquin, est l'un des meilleurs moments de cette Grosse Faim sensible et passionnée, qui donne envie de dévorer tout entière l'œuvre de Fante.

Par John Fante
Chez 10/18

0 Réactions |

Editeur

10/18

Genre

Poches Littérature internation

07/11/2002 330 pages 7,80 €
Scannez le code barre 9782264034151
9782264034151
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Grosse faim par John Fante

Commenter ce livre