#Polar

Les couleurs de la ville

William McIlvanney

Gerry Conway, responsable de la rubrique politique au Tribune on Sunday de Glasgow, désespère de trouver un sujet digne de ce nom, en cette période de vacances parlementaires, quand il reçoit l'appel d'un correspondant anonyme, détenteur de révélations sur Peter Lyons, jeune politicien flamboyant promis au poste de Premier ministre. L'inconnu lui remet une photographie où l'on aperçoit Lyons, jeune, au milieu d'un groupe de paramilitaires unionistes en armes: les Nouveaux Covenantaires. Très vite, Conway comprend qu'il tient là plus qu'un scoop: un séisme politique. Lui, le catholique désabusé, en proie aux affres du divorce, s'immerge alors dans l'univers trouble des combattants unionistes protestants, en Ecosse d'abord, puis en Ulster. Ce thriller politico-historique qui se déroule entre Glasgow et Belfast est une vraie plongée au coeur de la violence, de l'intolérance religieuse, avec un meurtre en toile de fond. Servi par une écriture fine et réaliste et des dialogues colorés, ce roman offre tout à la fois le portrait d'un monde inquiétant où le ressentiment affleure, et une vision satirique de l'univers du journalisme politique.

Par William McIlvanney
Chez Editions Métailié

0 Réactions |

Genre

Policiers

trad. David Fauquemberg
06/05/2010 296 pages 21,50 €
Scannez le code barre 9782864247487
9782864247487
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les couleurs de la ville par William McIlvanney

Commenter ce livre