#Essais

Jean Ferrat. Le chant d'un révolté

Robert Belleret

Jean Tenenbaum, devenu Ferrat en 1957, chanteur engagé, homme de coeur et de fidélité, ne se livrait guère. Derrière l'éternel révolté se cachait une figure contrastée. A l'avant-garde de toutes les batailles, l'insurgé d'Antraigues était aussi de toutes les parties de poker. Le pourfendeur du star-system, plusieurs fois censuré, était une valeur sûre de l'industrie du disque. Le révolutionnaire qui lançait " Cuba sí ! " avait vécu une enfance douillette à Versailles. Quant à l'interprète de " Nuit et Brouillard ", qui n'avait pas sa carte du Parti, il n'aura jamais foulé la terre russe de ses ancêtres, ni avant ni après avoir tiré " Le Bilan " des erreurs du communisme...Robert Belleret a rencontré les témoins et les acteurs de cette vie, à commencer par Ferrat lui-même. Il dévoile nombre de documents inédits. Il raconte son enfance comme elle ne l'avait jamais été, mais aussi le destin de son père Mnacha, déporté à Auschwitz, la traversée des années noires, les débuts d'apprenti chimiste, la galère formatrice des cabarets, l'éclosion du génie mélodique, mais aussi l'influence d'Aragon et les dernières années, désabusées, d'un homme qui voulait " mourir la porte ouverte "...

Par Robert Belleret
Chez Archipoche Editions

0 Réactions |

Genre

Musique, danse

07/03/2012 561 pages 9,80 €
Scannez le code barre 9782352872993
9782352872993
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Jean Ferrat. Le chant d'un révolté par Robert Belleret

Commenter ce livre