#Essais

Les cent jours d'Autocar Ier. Pensée complexe

Simon Archipenko

Le 7 mai 2017, Emmanuel Macron devient le huitième président de la Ve République française. L'ex-ministre de l'Economie et des finances, inventeur des autocars à dix euros la place de voyage, dès lors doit assurer les rênes du pouvoir. "Le roi est mort, vive le roi !", proclamait-on à la mort du souverain pour exprimer la continuité du pouvoir monarchique. Le pouvoir s'inscrit alors dans une sorte de théologie politique, dans laquelle le roi, au-delà de la personne charnelle, incarne le divin auprès de ses sujets sans toutefois prétendre à une transcendance qui l'autoriserait à outrepasser son simple rôle de représentant de Dieu sur Terre. En tant que républicain j'aurais pu employer le terme de corps incarné ou de corps symbolique. Mais en tout état de cause c'est pendant ces cent jours que la Pensée complexe posera son empreinte, comme le firent ses prédécesseurs.

Par Simon Archipenko
Chez La plume de poids éditions

0 Réactions |

Genre

Actualité et médias

01/01/2018 227 pages 18,00 €
Scannez le code barre 9782953898484
9782953898484
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les cent jours d'Autocar Ier. Pensée complexe par Simon Archipenko

Commenter ce livre