#Essais

Kennedy

Vincent Michelot

"Un homme fait ce qu’il a à faire malgré les conséquences sur sa vie, les obstacles, les dangers et la pression ; c’est la base de toute morale humaine". Marquée par la crise des missiles de Cuba, par l'engagement au Vietnam, mais aussi par la montée en puissance du mouvement des droits civiques, la présidence de John Fitzgerald Kennedy (1917-1963) est celle d'un basculement entre deux mondes et deux ordres politiques, mais aussi d'un décalage entre une rhétorique de la liberté et des droits portée à la perfection oratoire et la réalité du progrès politique, économique et social aux Etats-Unis et plus largement dans le monde. Héros de la dernière Guerre mondiale, sénateur du Massachusetts à l’âge de 35 ans, John Fitzgerald Kennedy, qui a inventé une forme nouvelle de leadership reste, aujourd’hui encore, un des personnages les plus charismatique du XXe siècle. Enseignant que "diriger et apprendre ne sont pas dissociables", il ne sacrifia jamais ses convictions politiques, certain que "l’humanité devrait mettre un terme à la guerre, faute de quoi cette dernière mettrait un terme à l’humanité". Son assassinat, le 22 novembre 1963, à 12h30, dans une rue de Dallas, alimente, aujourd’hui encore, les hypothèses et les rumeurs les plus folles.

Par Vincent Michelot
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Histoire internationale

14/03/2013 293 pages 9,40 €
Scannez le code barre 9782070442713
9782070442713
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Kennedy par Vincent Michelot

Commenter ce livre