#Essais

Sodalitas litteratorum. Le compagnonnage littéraire néo-latin et français à la Renaissance - Etudes à la mémoire de Philip Ford, Textes en français et anglais

Ingrid De Smet, Paul White

La production littéraire et érudite de la Renaissance se campa souvent sous le signe du compagnonnage, de la «sodalité» (sodalitas) : les notions d’amitié, de communauté, de collaboration – ou de rivalité – affleurent ainsi dans les projets savants et poétiques de l’époque, en France comme ailleurs. Une équipe internationale de spécialistes des lettres françaises, italiennes et néo-latines présente ici de nouvelles perspectives sur cette caractéristique socioculturelle des textes renaissants. Elle explore les différentes façons dont se croisèrent la cour, les cercles lettrés et les métiers du livre, les sphères vernaculaire et latine, le milieu local et l’échelle internationale de la République des lettres. Ce volume est dédié à la mémoire de Philip Ford (1949-2013), Professeur titulaire de Lettres françaises et néo-latines à l’Université de Cambridge et Fellow de Clare College. Il célèbre les échanges intellectuels et la collégialité, voire la «sodalité», que Philip Ford appréciait au plus haut point, tant comme sujet de recherche qu’en tant que valeur vivante et durable de la vie universitaire. Sodalitas litteratorum ajoute la bibliographie de ses études et le texte de sa dernière conférence, à propos de Ronsard, ainsi que des poésies multilingues composées en son honneur.

Par Ingrid De Smet, Paul White
Chez Librairie Droz

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

20/09/2019 320 pages 39,00 €
Scannez le code barre 9782600059459
9782600059459
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Sodalitas litteratorum. Le compagnonnage littéraire néo-latin et français à la Renaissance - Etudes à la mémoire de Philip Ford, Textes en français et anglais par Ingrid De Smet, Paul White

Commenter ce livre