#Essais

Eléments de glossologie

Adrien Morel

L'auteur poursuit — et achève — dans ce livre, la restauration du modèle de la Théorie de la Médiation, amorcée dans son ouvrage précédent : "Eléments d'ontologie", Restauration nécessaire, de l'avis d'Adrien Morel, car le modèle de la TdM était affecté d'une malformation idéologique, heureusement circonscrite. Une malfaçon qui prend racine dans la modélisation défectueuse de la rhétorique et s'épanouit en une conception erronée du savoir. Avant de la restaurer. Adrien Morel commence par en faire la démonstration. Car, de cette malformation, les médiationnistes nient l'existence. Ils ne pourront dorénavant plus l'ignorer. Défectueuse, parce qu'idéologique précisément et non pas mythique, comme le voudrait le modèle. C'est en effet dans l'amalgame entre le mythe et l'idéologie que s'origine le défaut. La rhétorique : hypertrophiée, se voit attribuer indûment un pan de réalité humaine qui relève de la Personne. Tout ça pour quoi ? Parce que les médiationnistes ménagent Dieu, pour les uns, le parti, le syndicat, le ministère ou la laïcité, pour les autres. Toutes hypostases antérieures à la théorie et dont elle restructure l'aséité. Ce qu'ils ont soigneusement contourné. Jean Gagnepain et ses premiers disciples, en effet, ont préféré contrefaire leur théorie, plutôt que de déposer toutes leurs anciennes appartenances — et compétences — avant d'entrer en épistémologie.

Par Adrien Morel
Chez Editions du Promontoire

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

30/09/2019 157 pages 21,00 €
Scannez le code barre 9782490557011
9782490557011
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Eléments de glossologie par Adrien Morel

Commenter ce livre