Recherche

Reshma Saujani

Extraits

ActuaLitté

Développement personnel

Peut-être pas parfaite mais diablement courageuse !

Connaissez-vous le modèle de la petite fille irréprochable ? Une enfant douce, raisonnable, prudente et polie, que parents et professeurs espèrent conduire sur la voie de la perfection... Le hic, c'est que les filles parfaites deviennent des femmes qui ont peur de l'échec. Mais, pas de panique : ce livre nous apprend à laisser toutes ses chances au bonheur. Compréhensive et encourageante, Reshma Saujani démonte les clichés de la "fille parfaite " et nous oriente vers une attitude audacieuse tout en nous apprenant à nous détacher de nos peurs qui anéantissent souvent nos rêves.

11/2019

ActuaLitté

Philosophie

La trahison des clercs

" Les hommes dont la fonction est de défendre les valeurs éternelles et désintéressées, comme la justice et la raison, que j'appelle les clercs, ont trahi fonction au profit d'intérêts pratiques ". Les mises en garde de Benda pouvaient en 1927, au nom du réalisme, passer pour peu fondées. Aujourd'hui l'ouvrage apparaît comme étrangement prophétique. Les thèses de Benda ce qu'elles se réfèrent à l'universel, ont triomphé de la double épreuve du temps et de l'histoire. A la mort de Brenda, en 1956, Jean Daniel résuma le sentiment genéral en lui appliquant, avec plus de justesse même, le mot de Sartre à la mort de Gide : " Sa vigilance va me manquer. "

11/2003

ActuaLitté

Science-fiction

Sauvez-vous. La fin vous appartient

"L'humanité s'est éteinte. Le réchauffement climatique a eu raison de nous. Notre civilisation n'a pas su lire entre les lignes, se montrer à la hauteur des enjeux, réagir aux signes. Et pour cause, cela paraissait tellement inconcevable à l'époque… Au sommet de la modernité, qui aurait pu croire que l'humanité pouvait aussi facilement s'effondrer ? Pourtant, une fois le premier domino tombé, la catastrophe se résuma à une froide et implacable logique, aussi effroyable que mathématique. Nous pensions que tout était acquis. Qu'un génie trouverait la clé de notre survie. Mais je suis le dernier. Aux portes de la mort, je vous lègue cet ultime souhait : une dernière chance de tout changer."

05/2019

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Monsieur, vous oubliez votre cadavre

"Trois... ou quatre tueurs attendent Marcel Magne devant la grille de sa propriété, résuma l'inspecteur Lester, et commencent à l'assaisonner à la façon d'un steak tartare. M. Vilotevic, fidèle compagnon de la victime, entend le bruit suspect de la fusillade et trouve une vieille pétoire qui tire un peu de travers et qui n'a pas servi depuis son dernier non-lieu. Qu'à cela ne tienne ! M. Vilotevic met en déroute les bandits qui disparaissent après avoir tenté - Dieu sait pour quelle raison ! - de s'emparer du cadavre de la maîtresse de Magne". Il semble donc que rien ne se perde aussi facilement qu'un cadavre. Mais l'inspecteur Lester est là pour remettre chacun à sa place. Les meurtriers, bien sûr, mais aussi les victimes...

09/1990

ActuaLitté

Science-fiction

La prophétie d'Opoul

Julien, le héros du livre, résuma ses vacances : " Le vingt-trois août, rendez-vous programmé depuis dix ans avec le vieux fantôme d'une dame morte d'un coup de foudre, au sens propre du mot. Le vingt-quatre, c'est à mon tour d'en être victime, heureusement au sens figuré ! Le vingt-cinq, je suis fiancé ! Le vingt-six, ma fiancée tombe dans le coma et une ravissante petite fille de quatre ans m'adopte comme papa ! Ajouter à cela une entrée en fraude dans un service de réanimation, une histoire de grenats du Canigou, ma fiancée qui ressuscite... Ah ! J'allais oublier : je suis l'exécuteur testamentaire de ma lointaine aïeule Jehanne de Trencavel officiellement décédée le huit juin 1343, mais officieusement dans la nuit du vingt-six au vingt-sept de ce mois. Il y a de quoi écrire un roman ! "

02/2014

ActuaLitté

BD tout public

Les chevaux du vent Tome 1

" - Resham, je n'aime pas trop ce qui arrive : plus les semaines passent et plus Basanta te regarde en rival. - Quoi, père ? Tu nous espionnes ? Je n'ai pas le droit d'embrasser Mina ? - C'est ton frère qui a choisi cette femme, tu devrais être moins provocant". Les chevaux du vent, ce sont ces drapeaux de prières multicolores qui ondulent sous la brise, claquent sous la tempête, se délavent sous le soleil et la mousson, se déchirent sous la marche du temps, mais sans cesser d'illuminer les esprits. Les chevaux du vent, c'est la saga d'une famille népalaise à la fin du XIXe siècle ; sur fond de colonisation britannique, tous les mouvements de la tragédie se jouent à l'ombre des cimes enneigées de l'Himalaya. Jean-Claude Fournier a toujours vu, en la bande dessinée, la synthèse de ses deux passions : le dessin et le théâtre. Avec Les chevaux du vent, c'est le toit du monde que son ami Lax lui offre pour scène à ciel ouvert.

06/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté