Recherche

honoré de balzac

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

La fabrique politique du journal. Pierre-Sébastien Laurentie (1793-1876), un antimoderne au temps de Balzac

L'itinéraire de Pierre-Sébastien Laurentie, publiciste d'origine modeste qui connaît une ascension grâce aux réseaux de la Congrégation, éclaire un milieu bourgeois royaliste et catholique oeuvrant pour le renouveau de leur mouvement à travers la presse dans une France postrévolutionnaire. Antiromantique, Laurentie accède rapidement à une fonction de journaliste national et devient ultra proche de Lamennais. Plus enclin à la modernité après 1830, il est l'un des chefs de file du légitimisme légaliste. Après 1835, malgré les désillusions, ce journaliste se révèle le témoin de la complexité politique et littéraire de son temps.

05/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Illusions perdues

Illusions perdues raconte le destin de deux amis, l'imprimeur David Séchard et le poète Lucien de Rubempré. L'un restera à Angoulême, l'autre partira pour Paris à la recherche de la gloire. Comédie des moeurs provinciales et parisiennes, fresque sur les milieux de la librairie, du théâtre et du journalisme à Paris aux alentours de 1820, ce roman est plus qu'un roman. Il est tous les romans possibles. En lui coexistent l'épopée des ambitions déçues, le poème lyrique des espérances trompées, l'encyclopédie de tous les savoirs. Avec Illusions perdues, Balzac nous donne le premier roman total, réflexion métaphysique sur le sens d'une société et d'une époque placées, entre cynisme et mélancolie, sous le signe de la perte et de la désillusion.

02/2013

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Eugénie Grandet

Eugénie Grandet, jeune héritière, est prisonnière d'un père avare et despotique capable de sacrifier sa vie, et celle de sa fille, à la soif de l'or. Les illusions se heurtent ici à un monde féroce où l'argent ruine tout. Récit de l'obsession d'un homme et de la fidélité d'une femme, ce roman est aussi le portrait d'une petite ville de province où les puissants règnent en maîtres.

Eugénie et son père, décrits avec délicatesse et pénétration, sont parmi les personnages les plus frappants de La Comédie humaine. Eugénie Grandet est le roman de l'or symbole de la vie moderne, qui s'incarne dans le Père Grandet. Il représente une époque où, plus qu'en aucun autre temps, l'argent domine les lois, la politique et les moeurs.

C'est aussi le roman d'une autre passion, déçue, celle d'Eugénie pour son cousin qui la trahit. D'abord touchante idylle, leur relation se change vite en drame de l'amour trompé. A la fin, Eugénie est devenue comme son père : elle ne vit plus que pour l'argent – quitte à donner aux bonnes oeuvres.

Fin banale et dérisoire, pour une femme "faite pour être magnifiquement épouse et mère", et qui mourra sans amour, sans mari, sans enfant, sans famille. Telle est la destinée véritablement tragique de la pauvre Eugénie, victime de deux pères méchants : l'avare Grandet, qui l'a rendue semblable à lui- même, et le Dieu railleur qui l'a couverte d'or, elle qui ne voulait pas de l'or.

12/2020

ActuaLitté

Histoire de France

Les aristocrates rebelles

Qu'est-ce qu'un aristocrate rebelle ? Pour Gonzague Saint Bris, c'est un être original, non conformiste et débordant d'humanité, qui emprunte un chemin en dehors du monde dont il est issu. Il exprime sa différence à la manière d'Honoré de Balzac : "J'appartiens à ce parti d'opposition qui s'appelle la vie !" L'histoire de France et du monde recèle une incroyable richesse en aristocrates rebelles. De Cyrano de Bergerac à Olympe de Gouges, de Lord Byron à Madame de Staël, du comte Tolstoï à Savorgnan de Brazza, d'Abd el-Kader à Nelson Mandela, de Luchino Visconti à Simone de Beauvoir... Tous, à leur manière, inventent leur vie. Ils se défont des oripeaux de leur classe pour se vêtir des habits neufs de la découverte qui les fascinent ou du combat qu'ils jugent juste. Ils ne sont en rien comparables et cependant ils appartiennent à cette même fraternité qui n'a pas eu peur de tourner le dos à son milieu pour changer l'histoire.

08/2017

ActuaLitté

Non classé

La rabouilleuse

Edition enrichie de René Guise comportant une préface et un dossier sur le roman. "– Oh! je ne souffrirai jamais cela. Un coup frappé sur Flore m'atteindrait au cœur. – Mais c'est pourtant la seule manière de gouverner les femmes et les chevaux... Je connais les femmes, j'en ai payé une qui m'a coûté plus cher que Flore ne vous coûtera jamais!... Aussi m'a-t-elle appris à me conduire comme il faut pour le reste de mes jours avec le beau sexe. Les femmes sont des enfants méchants, c'est des bêtes inférieures à l'homme, et il faut s'en faire craindre, car la pire condition pour nous est d'être gouvernés par ces brutes-là! "

ActuaLitté

Non classé

La rabouilleuse

« – Oh! je ne souffrirai jamais cela. Un coup frappé sur Flore m'atteindrait au cœur. – Mais c'est pourtant la seule manière de gouverner les femmes et les chevaux... Je connais les femmes, j'en ai payé une qui m'a coûté plus cher que Flore ne vous coûtera jamais!... Aussi m'a-t-elle appris à me conduire comme il faut pour le reste de mes jours avec le beau sexe. Les femmes sont des enfants méchants, c'est des bêtes inférieures à l'homme, et il faut s'en faire craindre, car la pire condition pour nous est d'être gouvernés par ces brutes-là! »

ActuaLitté

Non classé

Le lys dans la vallée

À la demande de la comtesse Natalie de Manerville, dont il est épris, Félix de Vandenesse relate sa première passion, celle qui le lia, dans sa jeunesse, à la vertueuse Henriette de Mortsauf. Mais peut-on sans conséquence raconter un amour passé, fût-il platonique, à l’être qu’on aime? Ainsi que l’écrit Catherine Millet: « Je tire de ce récit une morale qui ne pourrait que décevoir une personne comme Félix, jeune et amoureuse […]. Dans une relation d’amour, il est absolument illusoire, pour ne pas dire naïf, de vouloir être transparent l’un à l’autre. » Roman des plaisirs interdits et du désir réfréné, Le Lys dans la vallée est aussi, de tous les récits de Balzac, l’un des plus lyriques et des plus désabusés.

ActuaLitté

BD tout public

Le Père Goriot d'Honoré de Balzac

Dans une pension miteuse de la rue Neuve-Sainte-Geneviève, la maison Vauquer, se côtoient des habitués du quartier. Parmi eux, Eugène de Rastignac, fils d'une famille noble et désargentée venu faire son droit à Paris. Il rêve de s'introduire dans la bonne société. Dans sa quête des hautes sphères, il découvrira le secret du père Goriot et toisera alors la largeur de la misérable vanité des hommes.

04/2012