#Roman étranger

Le Protagoniste

Luigi Malerba

La moquerie de la virilité triomphante existe depuis bien longtemps, et elle a été notamment pratiquée par des hommes. Le romancier italien Luigi Malerba, dont Umberto Eco appréciait, tout autant que la modernité du style, le "mode malicieusement ironique" (La repubblica, 2009), en a fait tout un roman en 1973 dans Le Protagoniste (première traduction française chez Grasset en 1975). Et quel roman ! Et quel protagoniste ! Qui est-il, lui qui se promène avec toute son assurance sur le monde moderne et se raconte dans une prose saccadée, parfois rudimentaire, qui semble présager le parler des réseaux sociaux ? "Je suis le Centre Vital Générateur" , dit-il. Malerba ne le nomme jamais, en laissant le soin, en bas de page, à des écrivains latins beaucoup moins prudes que l'Européen contemporain. Il ressemble aux obélisques, il ressemble aux campaniles, faits à son image. Il est... Il est... Trois personnages mènent cette histoire qui raille ce que l'on appelait alors la phallocratie : le Protagoniste, le Patron, un radioamateur qui est son double, et Elisabella. Effréné, le Protagoniste conquiert Rome, en commençant par le "tunnel romain" , qui passe sous le Quirinal. Outrageux, grossier, misogyne, jusqu'où ira-t-il ? Jonglant avec les mots qu'aussi bien Malerba crée de toute pièce en défiant les règles de la grammaire, mordant, entre féerie et farce, Le Protagoniste est un opéra anarchiste qui défie les conventions sociales, religieuses et coutumières de son temps - mais encore du nôtre.

Par Luigi Malerba
Chez Grasset & Fasquelle

0 Réactions | 1 Partages

Genre

Littérature étrangère

1

Partages

trad. Jean-Noël Schifano
17/11/2021 200 pages 11,50 €
Scannez le code barre 9782246826637
9782246826637
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le Protagoniste par Luigi Malerba

Commenter ce livre