#Essais

Valeur et vérité. Etudes cyniques

André Comte-Sponville

Comment penser le rapport entre la valeur et la vérité ? Si la valeur est vraie, comment échapper à la religion ? Si elle ne l'est pas, comme échapper au nihilisme ? Si la vérité commande, comment échapper au dogmatisme ? Si elle obéit, comment échapper à la sophistique ? Il s'agit ici - à la suite de Diogène et Machiavel, mais aussi de Montaigne, Pascal ou Spinoza - de trouver une autre voie. Le cynique, en ce sens philosophique, c'est celui qui disjoint les ordres : il ne se fait d'illusions ni sur la vérité (qui est sans valeur intrinsèque) ni sur la valeur (qui est sans vérité objective) : mais il ne renonce pourtant ni à l'une ni à l'autre. La vérité ne vaut que pour qui l'aime ; la valeur n'est vraie que pour autant qu'on s'y soumet. C'est où se croient la connaissance et le désir : c'est où l'amour rencontre, parfois, la vérité qui le contient. De là une morale, et davantage. Les cyniques, disait Montaigne, donnent " extrême prix à la vertu " : le cynisme est une philosophie sans foi ni loi, mais non sans fidélité ni courage.

Par André Comte-Sponville
Chez Presses Universitaires de France - PUF

0 Réactions |

Genre

Philosophie

01/01/1994 282 pages 23,50 €
Scannez le code barre 9782130461272
9782130461272
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Valeur et vérité. Etudes cyniques par André Comte-Sponville

Commenter ce livre