#Essais

La viande voit rouge.

Pascal Mainsant, René Laporte

L’homme doit-il renoncer à son bifteck pour sauver la planète ?Pour certains, l’apocalypse serait imminente. Pourtant, l’homme pensait être dans son bon droit, il avait mis la viande à son menu grâce à la chasse, il avait sécurisé ses approvisionnements grâce à la domestication et à l’élevage pour nourrir l’humanité.Les cavaliers de cette apocalypse nous signifient une condamnation en forme de peine capitale : « Arrêtez de manger de la viande, stoppez l’élevage, libérez les animaux et devenez végétariens, sinon vous courez à la catastrophe ! » Leurs slogans sont toujours plus accusateurs : l’élevage maltraiterait les animaux, la viande serait mauvaise pour la santé, elle affamerait les plus pauvres et détruirait notre planète. Stop !Les questions posées à l’élevage sont légitimes et complexes parce que la relation de l’homme à l’animal est complexe. Le lait, les œufs ou les végétaux n’ont pas la même charge émotionnelle. Mythes ou réalités, tentons de comprendre ce qu’on reproche à la viande et rétablissons la vérité. La viande et l’élevage sont accusés, offrons-leur enfin un procès équitable !

Par Pascal Mainsant, René Laporte
Chez Fayard

0 Réactions |

Editeur

Fayard

Genre

Développement durable-Ecologie

23/05/2012 219 pages 17,00 €
Scannez le code barre 9782213669076
9782213669076
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La viande voit rouge. par Pascal Mainsant, René Laporte

Commenter ce livre